Les Interpretations des Journaux sur Marine Le Pen

J’ai choisi de suivre le candidat présidentiel Marine Le Pen et ainsi que le Front National en général comme un fait d’actualité. Je ne les ai connais bien sauf pour les généralisations que j’avais écouté, donc j’ai décidé à rechercher pour former mes propre opinions.

Initialement, je pensais que Marine le Pen ressemblait à Donald Trump aux États-Unis parce que les deux sont un candidat pour la présidence et un membre d’une partie conservatrice politique.

Au 8 décembre 2016, Le Monde a affiché un court article électronique titré “Marine Le Pen prône la fin de l’éducation gratuite pour les enfants étrangers,” avec le sous-titre “La présidente du FN souhaiterait mettre un terme à ce droit constitutionnel pour les enfants étrangers en réclamant « la fin de la récréation ».” Il décrivait objectivement et brièvement l’intention de Le Pen à changer législation malgré que ” le droit à l’éducation est reconnu constitutionnellement en France depuis 1946 et le préambule de la Constitution de la IVe République.”

Au même jour, La Libération aussi affiche un article similaire titré “Marine Le Pen veut la fin de la gratuité de l’école pour les enfants d’étrangers” dans leur blog “l’Œil sur Le Front” mais cet article est plus subjectif. Il souligne une citation de Le Pen : « Je n’ai rien contre les étrangers, mais…».

En somme, on peut conclut que les blogs ont les articles aux idées arrêtées.

Sources:

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2016/12/08/marine-le-pen-prone-la-fin-de-l-education-gratuite-pour-les-enfants-etrangers_5045648_4854003.html

https://oeilsurlefront.liberation.fr/actualites/marine-le-pen-veut-la-fin-de-la-gratuite-de-l-ecole-pour-les-enfants-d-etrangers

Photo : https://oeilsurlefront.liberation.fr/actualites/marine-le-pen-lance-sa-campagne

Posted in La presse | Leave a comment

Une Analyse de « Fatima »

Pour la première fois en novembre, j’ai visité le cinéma de Carlisle à voir une projection du film « Fatima. » J’ai choisi ce film pour ma critique culturelle parce que le synopsis avait l’air intéressent et m’a intrigue : une mère qui essaie de subvenir aux besoins de ses deux filles en travaillant longues heures comme une femme de ménage dans une ville française. Cependant, elle est une musulmane qui a immigré en France et a les difficultés avec comprendre la langue française.

Chaque personnage principal règle ses propres problèmes. La sœur aînée s’efforce de bien faire à l’université, la petite sœur  a les problèmes comportementaux au lycée et à la maison avec sa mère (parce qu’ils ont les points de vue différent) et Fatima, bien sûr, a du mal à joindre les deux bouts ainsi qu’assimiler dans une nouvelle culture et atmosphère française plutôt que sa patrie. Fatima rencontre les problèmes de malentendu et préjugé comme une musulmane en particulier parce qu’elle ne peut pas comprendre la langue nationale.

C’était fascinant de regarder la séparation entre les cultures françaises et musulmanes dans l’espace public et privée. Il y a une communauté résidentielle séparée pour les immigres et musulmans. Les filles parlaient français à la maison tandis que Fatima parlait arabe, malgré qu’elles sachent que leur mère ne pouvait pas le bien comprendre. Pour ça, je les ai trouvés qui manque d’égards parce qu’elles n’étaient pas sensible à tout le travail que Fatima faisait pour eux. Bien que ce soit différent, la lutte de s’intégrer par les immigrants de la première génération me font penser à moi-même parce que quand j’étais plus jeune, j’ai déménagé plusieurs fois et avait la difficulté de s’intégrer dans un nouvel environnement.

Source du photo : https://www.behance.net/gallery/31539347/FATIMA-film-poster-(a-film-by-Philippe-Faucon)

Posted in Cultural Write Up | 1 Comment

Un État Exceptionnel

J’avais habité dans quatre états au cours de treize ans de ma vie, cinq si je compte la Pennsylvanie pour l’université. Trois états du quatre que j’habitais étaient états de la Nouvelle Angleterre : le Massachusetts, le Maine et le Connecticut. Mais le quatrième état, la Floride, se distingue considérablement.

La Floride a un écosystème divers et unique. IMG_8937Les habitats dans la Floride diffèrent immensément. Par exemple, regardez cette photo. On peut penser que je l’ai pris dans un préserve de la nature au centre Floride parce qu’il y a beaucoup d’arbres et plantes. Toutefois, j’habitais (avec ma grand-mère) dans la côte du golfe du Mexique et ce parc qui est près de la maison de ma grand-mère, vaste avec plusieurs faune et flore, est moins qu’un mile de la côte !

Quand j’étais petite, mes cours de science sont partis en pédagogique au préserves varies, tel qu’une source de l’eau de l’entreprise Zephyrhills, qui était aussi une ville pas loin. Je suis reconnaissant pour avoir exploré et habité (maintenant visiter) un état qui est si merveilleux.

Posted in Mon état | 1 Comment

Mon État

images

Je viens à l’origine de l’état du Minnesota dans le nord de la région «  Midwest » des États-Unis. Personnellement, je suis très fier d’être venu du Minnesota car j’aime beaucoup cet état et je crois qu’il est l’un des meilleurs dans l’union pour de nombreuses raisons. En considérant pourquoi j’aime tant le Minnesota, deux caractéristiques uniques viennent à l’esprit qui le distinguent de tous les autres états. Le premier d’entre eux vient du slogan de l’Etat; « Le pays des 10 000 lacs ». Pour autant que je me souvienne, aller au lac a été une partie de ma vie, et alors que cela peut être le cas pour les gens d’autres États, le Minnesota reste unique en raison du nombre massif de Lacs dans l’état. La ville où j’ai grandi a eu 5 lacs sur ses propres! Je crois que cette caractéristique unique joue un rôle énorme dans la culture de l’État comme chaque personne du Minnesota partage un lien commun d’avoir passé du temps avec des amis et de la famille sur le lac. Je crois que non seulement cela rapproche les amis et les familles, mais permet aussi à tous les citoyens de l’État de se rapprocher comme chacun peut se relier les uns aux autres de cette manière unique.

Deuxièmement, les hivers froids du Minnesota ont un effet très similaire sur la culture du Minnesota. Alors que de nombreux autres États font l’expérience du froid, très peu peuvent dire qu’ils ont même une fois vécu un hiver comme la plupart des gens de l’expérience du Minnesota chaque année. Pour mettre cela en perspective, un hiver quand j’étais plus jeune, pendant les vacances dans le nord du Minnesota pour présidents week-end, les basses températures atteignent négative quarante-cinq Fahrenheit et ne serait souvent pas grimper au-dessus de Fahrenheit zéro pendant la journée. De façon bizarre, cela force également les gens à se rapprocher les uns des autres. Non seulement les gens sont forcés de passer plus de temps à l’intérieur avec leurs amis et leur famille pour éviter le froid, les gens sont également plus susceptibles d’arrêter et d’aider les gens qui sont échoués sur le côté de la route ou ont besoin d’aide pelleter la neige comme tout le monde comprend combien il est difficile Pour être à l’extérieur dans les températures froides pendant plus longtemps que nécessaire. Ces températures froides rapprochent également les gens grâce à des activités récréatives uniques telles que le hockey et la pêche sur glace. Chacun de ces sports d’hiver est un produit de la température froide et les nombreux lacs et ils sont tous deux largement pratiqué par de nombreux citoyens du Minnesota, aidant à approfondir le lien commun de l’être à partir d’un tel état unique.

Posted in Mon état | 1 Comment

Pompeux n’est pas Toujours Mieux

Mon repas préféré : c’est facile, c’est classique…c’est le porridge ! Quelqu’un peut penser que le porridge est ennuyeux ou insipide, mais on est seulement limité par leur imagination. Ce petit-déjeuner on laisse être créatif ajoutant à peu près n’importe quoi, ça dépend d’une préférence. On peut faire un bol sucré de porridge avec n’importe quel fruit (avec chocolat, quelqu’un ?), ou encore salé quand apparie avec un condiment comme le beurre de cacahuète ou les autres épices, ou les œufs—une nouvelle frontière que j’avais découvris des articles sur les recettes ou des blogs de la cuisine, mais je n’ai pas essaie. Ma combinaison préférée est la banane avec le chocolat noir, quelquefois à la cannelle ou avec le beurre d’amande si je veux une portion bourrative.

Le porridge est franchement sain ; il a les glucides complexes et une substantielle portion de protéine et fibre. J’admets que j’avais, en fait, eu un bol de porridge pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner… mais pas tout dans le même jour ! Une portion d’avoine est une demi-tasse et demande une tasse de l’eau et puis peut cuire aux micro-ondes ou mettre sur une cuisinière pour quelques minutes.

Parce qu’il est si simple et facile de manger, le porridge doit être pour les petits enfants et les personnes âgées exclusivement, n’est-ce pas ? Pas du tout : quand j’avais about 14 ans, quand j’étais dans ma première année de lycée et j’habitais à l’internat comme une enfant d’un professeur et allais à l’autre collège privé séparé, je commençais à faire le porridge. J’étais (et encore je suis partiellement) une mangeuse difficile et je n’aimais pas les options qui étaient disponibles aux réfectoires. Le porridge a prouvé être un choix fiable qui était bref à faire ainsi qu’un bon petit plat, car il est mou à goûter.

Je crois que le porridge était l’une des premières cuisines qui aidaient à développer ma passion de cuisiner et préparer ma propre nourriture. Je continue à faire le porridge comme une étudiante dans ma résidence universitaire et à le manger dans la cafétéria. Bien que je ne le cuisine pas dans la cafétéria, l’accès immédiat est plutôt bien.

Source du photo: http://www.fivehearthome.com/2016/01/18/quick-peanut-butter-banana-oatmeal/

Posted in On mange | 1 Comment

Les Stereotypes des Americains

Le sujet des stéréotypes est très important à moi parce que quand j’avais douze ans, ma famille a déménagé à l’étranger. Avant que j’aie vécu dehors de mon pays, l’Amérique, je n’ai jamais pensé aux perceptions étrangers des Américains. Dans les trois écoles internationales dont j’ai assisté, j’ai appris de mes camarades que beaucoup de monde voient les Américains comme des gens incultes, grosses et monolingues.

C’était une expérience vraiment bouleversant pour moi. Ce que mes camarades ont dit étaient insultant, mais avaient-ils raison? Les Américains lesquels j’ai connu étaient intelligents, gentils et travailleurs, mais personne n’était bilingue. Et c’était vrai que les Américains auxquels j’ai dit de ma vie à l’étranger n’avaient pas su ou se trouvaient les pays dans lesquelles je vivais. De plus, je n’ai jamais vu des gens au Congo aussi gras que certains des gens en Amérique.

J’ai pensé à la question de savoir si ces stéréotypes étaient corrects pendant longtemps. Pendant ce temps, j’ai aussi beaucoup travaillé pour les réfuter. Finalement, j’ai réalisé que bien que ces stéréotypes soient parfois vrais des Américains, ils sont vrais des personnes d’autres pays aussi. J’ai conclu que les gens sont des gens, peu importe d’où ils viennent. 15401283_734028490084732_1792683195_n

Posted in Typique | 1 Comment

Jeux d’enfants

Récemment, j’ai regardé un film qui s’appelle Jeux d’Enfants. Il y a deux protagonistes : Julien et Sophie. Ils deviennent amis quand des enfants manquent à Sophie et ils font tomber tous ses livres, et Julien l’aide à les nettoyer. C’est là où le film commence, et l’histoire suive à Julien et Sophie jusqu’à le moment de leur mort. Les parents de Sophie sont des immigrants polonais, et ne parlent pas français ; c’est la sœur de Sophie qui la doit chercher de l’école chaque fois qu’elle se met en problème. Elle et Julien se mettent en problème très souvent au cause d’un jeux qu’ils sont toujours en train de jouer : « cap ou pas cap. » Ils restent amis pour plusieurs années, mais c’est fini quand ils s’embrassent parce que après, Julien dit « cap ou pas cap.» Sophie l’aime vraiment, alors elle se fâche parce que ca la donne l’impression qu’il pense que c’est un jeux. Mais ca devient clair qu’ils s’aiment. Ils se voient moins et moins souvent, mais ils continuent le jeux, que devient plus er plus dangereux. Tous les deux se marient, mais pas l’un avec l’autre, mais ils s’aiment tous le même ; le film finit quand ils s’enterrent sous le béton à un chantier de construction pour qu’ils peuvent être ensemble pour toujours. J’ai vraiment aimé le film. C’est drôle mais sérieux, c’est intéressant, et c’est différent des autres histoires d’amours.

 

Love_Me_If_You_Dare_movie

 

Posted in Cultural Write Up | 1 Comment

Après l’attaque

Le terrorisme est un vrai problème en France. Le 17 novembre, Le Monde a publié l’article « Trente personnes expulsées lors du raid à Saint-Denis attendent toujours un logement. » Il y avait presque un an que 88 personnes étaient évacuées à cause des coordinateurs des attentats de Paris et du Stade de France ; les 22 ménages qui devaient évacuer habitent encore à l’hôtel. Le 18 novembre, Le Monde a publié un autre article à ce sujet. « Ici, des terroristes du 13 novembre ont explosé nos vies. » Des 88 personnes qui ont été évacués, il y a encore 37 personnes qui habitent encore dans des hôtels ou des résidences sociales. Le 23 novembre, il y avait un article qui disait que les Américains ont inscrits Abdelilah Himich sur leur liste noire des terroristes étrangers. Le 6 decembre, Le Monde a publié un article sur les actions de Bernard Cazeneuve contre le terrorisme. Il y a eu beaucoup de victimes de terrorisme pendant ses 19 mois, il a été initiative, et il a fait renforcer les effectifs de police et de gendarmerie.

C’est un photo de la rue Corbillon en octobre 2016, où habitait les 88 gens avant d’évacuer.TRENTEPERSONNES

Posted in La presse | 1 Comment

Fatima

Fatima

Pour mon billet intemporel, j’ai vu le film, Fatima, dans le Théâtre de Carlisle. Je pense que le protagoniste, Fatima, est une mère déterminée et altruiste. Fatima, une divorcée, vit avec ses deux filles: Souad et Nesrine. Fatima sacrifie ses rêves pour les rêves de ses filles. Afin de permettre Nesrine aller au collège, Fatima travaille fort comme une femme de ménage. Après un accident, Fatima est blessé donc pendant sa rester alité, elle commence à apprendre à écrire le français. Originalement, Fatima ne parle pas le français bien. Donc, elle parle avec ses filles en arabe. En apprenant à écrire en français, Fatima est plus tard capable exprimer en français tous elle a désiré dire à ses filles. Je pense qu’il est un beau moment parce que Fatima grandit dans ses dons et son caractère. Cette scène est dépeinte dans la photo attachée. J’étais impressionné que Souad et Nesrine ont su tous les deux langues: français et arabe et ont pu communiquer avec la mère à la maison en arabe et à l’école en France. Il est difficile regarder la vie de Nesrine. Ses examens me rappelle les examens à Dickinson. Cependant, ses examens semblent très très difficiles. En outre, la scène à la fin semble très intense quand Nesrine voit son score pour l’examen. J’étais soulagé comme elle l’était. De plus, il doit être très intimidant avoir son score affiche au mur pour tout le monde à voir. Nesrine a beaucoup de pression réussir parce qu’elle ne veut pas gaspille tous l’argent que sa mère a gagné pour son frais de scolarité et pour sa famille.

Posted in Cultural Write Up | 1 Comment

Cuisine italienne: Burrata et Prosciutto

ELOperetta_001

Je ne suis pas difficile, donc j’aime vraiment n’importe quelle nourriture qui est de bonne qualité. Mais mon meilleur repas récemment était à un endroit italien à New York où j’ai eu Burrata et Prosciutto et Lambrusco. C’est peut-être un de mes plats préférés de tous les temps. Burrata est similaire à la mozzarella, mais la coquille externe est mozzarella solide, tandis que l’intérieur contient stracciatella et la crème qui le rend crémeux et totalement délicieux. Le prosciutto est un jambon séché à l’italienne qui est généralement tranché finement et servi crus. La créativité du fromage avec les saveurs salées du prosciutto est une combinaison parfaite. La dernière mais la plus importante partie de tout repas italien est le vin. Lambrusco est un grand vin rouge pétillant qui est parfait pour couper les saveurs des deux aliments savoureux. Il est très léger mais il a aussi les saveurs chaleureuses d’un vin rouge. Dans l’ensemble, c’était un repas fantastique.

Posted in On mange | 1 Comment