Billet 3: Mercredi 21 février

Vous pouvez continuer de présenter sur l’évolution du même fait: de quelles nouvelles informations dispose-t-on? Ou, vous pouvez choisir un nouveau fait d’actualité qui s’est produit dans les deux dernières semaines. Une fois encore, analysez ce qui a conduit à l’événement tout en indiquant les conséquences probables sur l’avenir.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

21 Responses to Billet 3: Mercredi 21 février

  1. nassera says:

    Comme déjà souligné dans le dernier billet de blog, l’éducation reste une question centrale dans la vie quotidienne d’Haïti et dans les opérations politiques et les accords bilatéraux du pays.

    Notamment, le précité, dans le précèdent billet de blog, Ministre de l’Education d’Haïti a déclaré, pendant un entretien dans le cadre du XIème Congres annuel sur l’enseignement supérieur qui a lieu à la Havane, ses intentions d’approfondir les rapports universitaires entre les deux pays, en recevant le soutien de son homologue cubain, M. José Ramón Saborido Loidi.
    Du coup, cet accord bilatéral n’est pas le seul que l’administration haïtienne a commencé à développer avec des autres pays : la liste des pays partenaires possibles n’est pas courte.

    En effet, pas seulement les pays de l’hémisphère occidental sont intéressés à des investissements et des accords bilatéraux avec Haïti, mais aussi les Emirats Arabes ont eu la chance de poser les bases pour une coopération avec le gouvernement haïtien, coopération centrée surtout sur l’échange de connaissances des technologies et du développement durable. En plus, des futurs accords avec le gouvernement de la Roumanie ont commencé à prendre forme pendant ce sommet et seront complétés avec une visite en Haïti des ambassadeurs roumains.
    En laissant de côté ces pays dont on a déjà parlé, aussi la France a décidé de contribuer au soutien vers Haïti : du coup, le soutien français s’exprime pas seulement avec de l’argent, mais aussi plus directement avec l’approvisionnement de la nourriture dans les cantines scolaires haïtiennes.

    Certes, les accords que M. Pierre Josué Agénor Cadet a mené à terme, ou lesquels qu’il a commencé à rédiger, sont aussi dus aux manifestations des étudiants qui ont eu lieu au cours des dernières semaines et à la nécessité d’améliorer l’enseignement supérieur dans le pays. Ce qui reste problématique sont les conséquences possibles de ces massifs investissements étrangers : est-ce qu’ils vont véritablement bénéficier à Haïti ? Est-ce qu’ils seront perdus à cause de la corruption rampante du gouvernement ? Ou bien, seront-ils un moyen de domination colonial, surtout lesquels donnés par la France, et d’exploitation ?

    • Linda Brindeau says:

      Comme déjà souligné dans le dernier billet de blog, l’éducation reste une question centrale dans la vie quotidienne d’Haïti et dans les opérations politiques et les accords bilatéraux du pays.

      Notamment, le précité, dans le précèdent billet de blog, Ministre de l’Education d’Haïti a déclaré, pendant un entretien dans le cadre du XIème Congrès annuel sur l’enseignement supérieur qui a lieu à la Havane, ses intentions d’approfondir les rapports universitaires entre les deux pays, en recevant le soutien de son homologue cubain, M. José Ramón Saborido Loidi.
      Du coup, cet accord bilatéral n’est pas le seul que l’administration haïtienne a commencé à développer avec des autres pays : la liste des pays partenaires possibles n’est pas courte.

      En effet, il n’y a pas que des pays de l’hémisphère occidental qui sont intéressés à des investissements et des accords bilatéraux avec Haïti, mais aussi les Emirats Arabes ont eu la chance de poser les bases pour une coopération avec le gouvernement haïtien, coopération centrée surtout sur l’échange de connaissances des technologies et du développement durable. En plus, des futurs accords avec le gouvernement de la Roumanie ont commencé à prendre forme pendant ce sommet et seront complétés avec une visite en Haïti des ambassadeurs roumains.
      En laissant de côté ces pays dont on a déjà parlé, la France a aussi décidé de contribuer au soutien d’Haïti : de fait, le soutien français ne s’exprime pas seulement sous sa forme financière, mais aussi plus directement avec l’approvisionnement de la nourriture dans les cantines scolaires haïtiennes.

      Certes, les accords que M. Pierre Josué Agénor Cadet a mené à terme, ou ceux qu’il a commencé à rédiger, sont aussi dus aux manifestations des étudiants qui ont eu lieu au cours des dernières semaines et à la nécessité d’améliorer l’enseignement supérieur dans le pays. Ce qui reste problématique sont les conséquences possibles de ces massifs investissements étrangers : est-ce qu’ils vont véritablement bénéficier à Haïti ? Est-ce qu’ils seront perdus à cause de la corruption rampante du gouvernement ? Ou bien, seront-ils un moyen de domination coloniale, surtout en ce qui concerne ceux donnés par la France, et d’exploitation ?

  2. Mallorey FitzGerald says:

    Les tensions qui existent entre les Camerounais anglophones du nord-ouest et sud-ouest du pays et les Camerounais francophones du reste du pays sont en cours. À la suite de ce problème, il y a eu plusieurs morts, violence et changes de la vie quotidienne des Camerounais des régions affectées. Plus récemment, le 20 février, forces armées Camerounais ont tué deux combattants sécessionnistes en Mundemba du sud-ouest. Les deux et dix-huit autres ont été aperçus par le commandant de la brigade forestier Camerounais en tenant d’attaquer la gendarmerie. De plus, le couvre-feu qui ne permit pas le mouvement des personnes ou des articles entre 20 h et 6 h, mis en place dans les régions anglophones semaine dernière, a été prolongé par le gouverneur du nord-ouest Adolphe Lele Lafrique. Ces développements illustrent que les mouvements séparatistes sont encore problématiques pour les Camerounais anglophones ainsi que les francophones du reste du pays. Lundi, les officiels de l’ambassade américaine à Yaoundé ont prévenu les citoyens américains à rester à distance des régions nord-ouest et sud-ouest du Cameroun jusqu’au 7 mars. Ce souci des américaines souligne que le mouvement séparatiste est de plus en plus sérieux pour les Camerounais anglophones et francophones et le reste du monde. Les tensions tenaces entre les francophones et les anglophones au Cameroun ainsi que les autres problèmes sociaux comme le racisme et le sexisme sont problématiques pour tous.

    • Linda Brindeau says:

      Les tensions qui existent entre les Camerounais anglophones du nord-ouest et sud-ouest du pays et les Camerounais francophones du reste du pays sont en cours. À la suite de ce problème, il y a eu plusieurs morts, violence et changements de la vie quotidienne des Camerounais des régions affectées. Plus récemment, le 20 février, les forces armées camerounaises ont tué deux combattants sécessionnistes à Mundemba au sud-ouest. Les deux et dix-huit autres ont été aperçus par le commandant de la brigade forestière camerounaise au moment ils tentaient d’attaquer la gendarmerie. De plus, le couvre-feu qui ne permet pas le mouvement des personnes ou des articles entre 20 h et 6 h, mis en place dans les régions anglophones semaine dernière, a été prolongé par le gouverneur du nord-ouest Adolphe Lele Lafrique. Ces développements illustrent que les mouvements séparatistes sont encore problématiques pour les Camerounais anglophones ainsi que les francophones du reste du pays. Lundi, les officiels de l’ambassade américaine à Yaoundé ont prévenu les citoyens américains à rester à distance des régions nord-ouest et sud-ouest du Cameroun jusqu’au 7 mars. Ce souci des Américains souligne que le mouvement séparatiste est de plus en plus sérieux pour les Camerounais anglophones et francophones et le reste du monde. Les tensions tenaces entre les Francophones et les Anglophones au Cameroun ainsi que les autres problèmes sociaux comme le racisme et le sexisme sont problématiques pour tous.

  3. Harper Clark says:

    Dans une nouvelle mise à jour intéressante, Uber a décidé d’arrêter ses opérations au Maroc à partir du 23 février. Les lois marocaines stipulent que les services de taxis doivent opérer dans des associations enregistrées, donc uber opère dans une zone grise légale. Uber a opéré avec près de 300 pilotes et 19 000 pilotes à Casablanca, l’une des principales villes du Maroc, mais les chauffeurs de taxi affirment que cela sape leur activité. Uber a dû suspendre son service en utilisant des chauffeurs non-professionnels dans plusieurs villes européennes comme Paris et Bruxelles, mais il reste quand même un problème. Il affirme qu’il a été contraint de suspendre ses opérations puisqu’il n’y a pas de véritable réforme et un environnement propice aux nouvelles solutions de mobilité. Ils reprendront les opérations à Casablanca une fois que de nouvelles règles seront en place pour les sortir de la zone grise légale. En comparaison, ils ont trouvé le succès ailleurs en Afrique du Nord comme l’Egypte, qui est leur plus grand marché. Le retrait d’Uber du Maroc intervient seulement un mois après que SoftBank, le plus gros actionnaire d’Uber, ait suggéré un manque de confiance dans les affaires d’Uber en Afrique. Ils ont noté que l’entreprise serait mieux servie en se concentrant sur ses marchés principaux comme les États-Unis, l’Europe, l’Amérique latine et l’Australie. La suggestion de SoftBank à Uber pose des questions intéressantes sur l’importance des effets du colonialisme au XXIe siècle.

    • Harper Clark says:

      *300 pilotes et 19,000 clients

    • Linda Brindeau says:

      Dans une nouvelle mise à jour intéressante, Uber a décidé d’arrêter ses opérations au Maroc à partir du 23 février. Les lois marocaines stipulent que les services de taxis doivent opérer dans des associations enregistrées, donc uber opère dans une zone floue légalement. Uber opérait avec près de 300 chauffeurs et 19 000 pilotes à Casablanca, l’une des principales villes du Maroc, mais les chauffeurs de taxi affirment que cela sape leur activité. Uber a dû suspendre son service en utilisant des chauffeurs non-professionnels dans plusieurs villes européennes comme Paris et Bruxelles, mais il reste quand même un problème. Il affirme qu’il a été contraint de suspendre ses opérations puisqu’il n’y a pas de véritable réforme et un environnement propice aux nouvelles solutions de mobilité. Ils reprendront les opérations à Casablanca une fois que de nouvelles règles seront en place pour les sortir de la zone grise légale. En comparaison, ils ont beaucoup de succès ailleurs en Afrique du Nord comme en Egypte, qui est leur plus grand marché. Le retrait d’Uber du Maroc intervient seulement un mois après que SoftBank, le plus gros actionnaire d’Uber, ait suggéré un manque de confiance dans les affaires d’Uber en Afrique. Ils ont noté que l’entreprise serait mieux servie en se concentrant sur ses marchés principaux comme les États-Unis, l’Europe, l’Amérique latine et l’Australie. La suggestion de SoftBank à Uber pose des questions intéressantes sur l’importance des effets du colonialisme au XXIe siècle.

  4. laura says:

    Lundi, le 19 février, près de 3000 personnes ont manifesté avec l’Organisation Tunisienne des Jeunes Médecins (OJTM) à Tunis. Les manifestants ont marché au ministère de la santé depuis la fac de médecine. Depuis le 6 février, les médecins et résidents donne seulement le service minimum. Pourquoi est-ce qu’ils font la grève ? Depuis 2012, ils attendent un changement de statut juridique. Aujourd’hui, une loi de 1975 encadre le travail des médecins et résidents. La loi « ne donne aucune précision au niveau des tâches attribuées, des objectifs de la formation ou encore des horaires. » Par conséquent, les jeunes médecins sont exploités quelquefois, par exemple, ils peuvent être obligé de travailler plus de 70 heures par semaine. Les médecins n’ont pas le droit à la sécurité sociale. De plus, depuis 2014, le gouvernement a institué des reformes de la formation qui les étudiants n’aiment pas. Les étudiants ne reçoivent pas un diplôme jusqu’à la fin de leurs études et la fin de leur spécialité. Ses études durent neuf à onze années. Par conséquent, la mobilité des étudiants est gravement réduite. Cette réforme ne permet pas les étudiants de chercher les stages, les masters, ou les formations après l’université.

    Après six ministres de la santé et aucun changement, les jeunes médecins sont frustrés par les autorités. Les jeunes médecins veulent servir le peuple tunisien, mais le gouvernement les humilie par la manque des droits et de respect. En raison des lois de nos jours et la grève, le peuple vont recevoir un niveau diminué des services de santé et la Tunisie peut perdre les jeunes médecins à l’étranger.

    • Linda Brindeau says:

      Lundi, le 19 février, près de 3000 personnes ont manifesté avec l’Organisation Tunisienne des Jeunes Médecins (OJTM) à Tunis. Les manifestants ont marché vers le ministère de la santé depuis la fac de médecine. Depuis le 6 février, les médecins et résidents assurent seulement un service minimum. Pourquoi est-ce qu’ils font la grève ? Depuis 2012, ils attendent un changement de statut juridique. Aujourd’hui, une loi de 1975 encadre le travail des médecins et résidents. La loi « ne donne aucune précision au niveau des tâches attribuées, des objectifs de la formation ou encore des horaires ». Par conséquent, les jeunes médecins sont exploités quelquefois, par exemple, ils peuvent être obligés de travailler plus de 70 heures par semaine. Les médecins n’ont pas le droit à la sécurité sociale. De plus, depuis 2014, le gouvernement a institué des réformes de la formation que les étudiants n’aiment pas. Les étudiants ne reçoivent pas de diplôme jusqu’à la fin de leurs études et la fin de leur spécialité. Ses études durent neuf à onze années. Par conséquent, la mobilité des étudiants est gravement réduite. Cette réforme ne permet pas aux étudiants de chercher des stages, les masters, ou les formations après l’université.

      Après six ministres de la santé et aucun changement, les jeunes médecins sont frustrés par les autorités. Les jeunes médecins veulent servir le peuple tunisien, mais le gouvernement les humilie par le manque de droits et de respect. En raison des lois de nos jours et la grève, la population va recevoir un niveau diminué des services de santé et la Tunisie peut perdre les jeunes médecins à l’étranger.

  5. Cece Witherspoon says:

    Bonjour les blogueurs!

    L’actualité au Sénégal est malheureusement très triste. Le mois dernier, dans la région sud du Sénégal, un homme armé a tué plus de treize personnes. Ces civils innocents trouvaient du bois de chauffage dans la forêt pour cuisiner leur nourriture. L’armée sénégalaise a commenté sur l’attaque et a déclaré que c’était la pire attaque depuis des années dans cette région du Sénégal, où des révolutions séparatistes avaient lieu depuis près de trois décennies. La zone a été relativement calme ces dernières années, cependant, cette attaque violente a fait peur à l’armée sénégalaise et à la communauté pour l’avenir.

    Ce groupe séparatiste, connu sous le nom de Casamance, est un groupe qui opère dans la région sud du Sénégal. Il a été créé en 1982 et l’objectif principal du groupe est de se battre pour leur indépendance de la politique et du gouvernement sénégalais. La Casamance n’a pas déclaré la responsabilité de l’attaque, mais les responsables sénégalais soupçonnent qu’ils sont liés à cette tragédie. Les fonctionnaires ne sont pas certains de la raison pour laquelle ce groupe séparatiste a attaqué un groupe de citoyens innocents parce qu’ils n’ont pas été actifs au cours des cinq dernières années.

    Je pense que cette attaque est liée à l’agitation politique actuelle au Sénégal a liée aux élections présidentielles de 2019. J’espère que tous les Africains pourront avoir des protestations sûres et calmes (comme ces récentes marche au Sénégal défendant la démocratie) à l’avenir.

    • Linda Brindeau says:

      Bonjour les blogueurs!

      L’actualité au Sénégal est malheureusement très triste. Le mois dernier, dans la région sud du Sénégal, un homme armé a tué plus de treize personnes. Ces civils innocents cherchaient du bois de chauffage dans la forêt pour cuisiner. L’armée sénégalaise a commenté sur l’attaque et a déclaré que c’était la pire attaque depuis des années dans cette région du Sénégal, où des révolutions séparatistes avaient lieu depuis près de trois décennies. La zone a été relativement calme ces dernières années, cependant, cette attaque violente a fait peur à l’armée sénégalaise et à la communauté pour l’avenir.

      Ce groupe séparatiste, connu sous le nom de Casamance, est un groupe qui opère dans la région sud du Sénégal. Il a été créé en 1982 et l’objectif principal du groupe est de se battre pour leur indépendance de la politique et du gouvernement sénégalais. La Casamance n’a pas déclaré la responsabilité de l’attaque, mais les responsables sénégalais soupçonnent qu’ils sont liés à cette tragédie. Les fonctionnaires ne sont pas certains de la raison pour laquelle ce groupe séparatiste a attaqué un groupe de citoyens innocents parce qu’ils n’ont pas été actifs au cours des cinq dernières années.

      Je pense que cette attaque est liée à l’agitation politique actuelle au Sénégal et elle est liée aux élections présidentielles de 2019. J’espère que tous les Africains pourront avoir des protestations sûres et calmes (comme ces récentes marches au Sénégal défendant la démocratie) à l’avenir.

  6. Isabel Cooke says:

    Le comité du gouvernement reforme Amérique veut plus d’information sur l’embuscade au Niger. Il y a une controverse qui entoure comment Trump a interagit avec cette section de la militaire. Le comité veut des documents sur tous les ordres du président ou du personnel de la Maison Blanche au Pentagone concernant l’embuscade ou la réponse, quand le président a appris les morts, quand le président a appris que Johnson avait disparu, qui a autorisé l’opération et quelles autorités juridiques ont été utilisées pour justifier la mission américaine au Niger.
    Dans d’autres nouvelles, les chercheurs de Cornell se sont rendus à Niamey, au Niger, pour travailler avec l’équipe de CARE au Niger sûr d’éventuelles collaborations à long terme qui tirent profit du chevauchement entre les objectifs de recherche et les objectifs de programmation des institutions. En fin de compte, l’équipe estime que ses conclusions aideront à garantir que les ressources limitées disponibles pour CARE et d’autres organisations sont déployées pour le plus grand impact.
    Les implications de ces deux événements sont petits mais importantes. L’intervention des États-Unis au Niger continue de grandir et le gouvernement local continue d’être presque invisible. Les chercheurs de Cornell s’immiscent dans le sol nigérien même s’ils prétendent être un projet collaboratif. De même, les troupes américaines travaillent au Niger sans aide du leur gouvernement. Ces deux événements peuvent être interprétés comme des extensions du colonialisme. En conséquence, le pays a moins d’autonomie.

    • Linda Brindeau says:

      La commission du gouvernement réforme Amérique (?) veut plus d’information sur l’embuscade au Niger. Il y a une controverse qui entoure la manière dont le gouvernement de Trump a interagi avec cette section de l’armée. Le comité veut des documents sur tous les ordres du président ou du personnel de la Maison Blanche au Pentagone concernant l’embuscade ou la réponse, quand le président a été informé de la mort des soldats, quand le président a appris que Johnson avait disparu, qui a autorisé l’opération et quelles autorités juridiques ont été utilisées pour justifier la mission américaine au Niger.
      Ailleurs dans l’actualité, les chercheurs de Cornell se sont rendus à Niamey, au Niger, pour travailler avec l’équipe de CARE au Niger sur d’éventuelles collaborations à long terme qui tirent profit du chevauchement entre les objectifs de recherche et les objectifs de programmation des institutions. En fin de compte, l’équipe estime que ses conclusions aideront à garantir que les ressources limitées disponibles pour CARE et d’autres organisations sont déployées pour le plus grand impact.
      Les implications de ces deux événements sont minimes mais importantes. L’intervention des États-Unis au Niger continue de grandir et le gouvernement local continue d’être presque invisible. Les chercheurs de Cornell s’immiscent dans le sol nigérien même s’ils prétendent être un projet collaboratif. De même, les troupes américaines travaillent au Niger sans aide de leur gouvernement. Ces deux événements peuvent être interprétés comme des extensions du colonialisme. En conséquence, le pays a moins d’autonomie.

  7. saaden says:

    Après avoir menacé et forcé un homme handicapé libanais à franchir la frontière Libano-Israélienne, le groupe politique et terroriste Hezbollah a amplement subi une secousse politique de la part de certains politiciens nationaux et internationaux. Saad Hariri, le premier ministre du Liban, par le biais d’un discours qu’il adresse à la conscience collective des Libanais cherche à exclure le Hezbollah du parlement libanais. Selon Hariri, un tel fait pourrait être réalisé à travers les élections parlementaires qui auront lieu en Mai 2018. Dans son entretien, le premier ministre souligne l’importance de l’union des libanais indépendamment de leurs fois respectives pour mettre une fin à ce lien inéluctable entre le Hezbollah et le Liban.

    Conformément à ce que Hariri proclame et suite à une visite rendue à Beirut le 17 Février 2018, Rex Tillerson, le secrétaire d’Etat américain dévoile la volonté des Etats-Unis d’aider le gouvernement libanais à se débarrasser d’une réputation néfaste. Tillerson met l’accent sur l’intérêt qu’a l’Iran pour la politique libanaise tout en étant le pays qui assure le financement et l’armement du Hezbollah. C’est ainsi que Tillerson conclue par se mettant l’objectif de restaurer l’autonomie politique libanaise en coordination avec le président Libanais, Michel Aoun, et d’autres alliés comme Saad Hariri.

    Il est bien évident que les Etats-Unis, à travers Tillerson, exploitent la politique libanaise pour leurs propres intérêts. Le conflit entre les Etats-Unis et l’Iran n’est pas un conflit récent. En effet, cette divergence a très récemment été amplifiée par le “travel ban” imposé par Donald Trump en Janvier 2017. Les Etats-Unis, donc, cherchent à éliminer l’ennemi le plus dangereux de l’Israël qui est le Hezbollah tout en prenant prétexte l’aide politique qu’ils offrent au Liban. Ceci n’est pas pour dire que se débarrasser du Hezbollah serait un inconvénient, mais pour dire que la politique libanaise reste étranglée par des acteurs qui se sont pas les siens.

    Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, n’a toujours pas officiellement répondu à ces reproches. En ce qui concerne le futur de la situation, je prévois que Nasrallah va tacher à mobiliser le peuple libanais contre toute influence internationale tout en soulignant l’importance de la résistance contre l’Israel afin de libérer le peuple palestinien de son occupation. J’imagine aussi que l’Iran va augmenter ses dons au Hezbollah, qui, à son tour va veiller à gréer les élections en Mai pour garantir sa place au sein du parlement libanais.

    • Linda Brindeau says:

      Après avoir menacé et forcé un homme handicapé libanais à franchir la frontière Libano-Israélienne, le groupe politique et terroriste Hezbollah a amplement subi une secousse politique de la part de certains politiciens nationaux et internationaux. Saad Hariri, le premier ministre du Liban, par le biais d’un discours qu’il a adressé à la conscience collective des Libanais cherche à exclure le Hezbollah du parlement libanais. Selon Hariri, un tel fait pourrait être réalisé à travers les élections parlementaires qui auront lieu en Mai 2018. Dans son entretien, le premier ministre a souligné l’importance de l’union des libanais indépendamment de leurs fois respectives pour mettre fin à ce lien inéluctable entre le Hezbollah et le Liban.

      Conformément à ce que Hariri a proclamé et suite à une visite rendue à Beirut le 17 Février 2018, Rex Tillerson, le secrétaire d’Etat américain a dévoilé la volonté des États-Unis d’aider le gouvernement libanais à se débarrasser d’une réputation néfaste. Tillerson a mis l’accent sur l’intérêt qu’a l’Iran pour la politique libanaise tout en étant le pays qui assure le financement et l’armement du Hezbollah. C’est ainsi que Tillerson conclut en se donnant comme objectif de restaurer l’autonomie politique libanaise en coordination avec le président Libanais, Michel Aoun, et d’autres alliés comme Saad Hariri.

      Il est bien évident que les États-Unis, à travers Tillerson, exploitent la politique libanaise pour leurs propres intérêts. Le conflit entre les Etats-Unis et l’Iran n’est pas un conflit récent. En effet, cette divergence a très récemment été amplifiée par le “travel ban” imposé par Donald Trump en Janvier 2017. Les États-Unis, donc, cherchent à éliminer l’ennemi le plus dangereux d’Israël qui est le Hezbollah tout en prenant prétexte l’aide politique qu’ils offrent au Liban. Ceci n’est pas pour dire que se débarrasser du Hezbollah serait un inconvénient, mais pour dire que la politique libanaise reste étranglée par des acteurs qui se sont pas les siens.

      Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, n’a toujours pas officiellement répondu à ces reproches. En ce qui concerne le futur de la situation, je prévois que Nasrallah va tacher de mobiliser le peuple libanais contre toute influence internationale tout en soulignant l’importance de la résistance contre Israël afin de libérer le peuple palestinien de son occupation. J’imagine aussi que l’Iran va augmenter ses dons au Hezbollah, qui, à son tour va veiller à gérer les élections en Mai pour garantir sa place au sein du parlement libanais.

  8. liulin says:

    Le 10 février, le gouvernement du Vietnam a annoncé son plan général pour la section d’entreprise qui s’est engagé à réduire les coûts des entreprises et à encourager la coopération entre les entreprises nationales es les investissements directs étrangers.

    Ce plan couvre de nombreux aspects du développement économique et social. Il va changer les procédures administratives pour améliorer l’efficience. De plus, il va renforcer la compétitivité du marché et accroître les chances pour les entreprises de donner leur avis au gouvernement. Afin de créer un environnement équitable, les changements de stratégie d’investissement ont tendance à favoriser les petites entreprises et à « Start-ups » avec l’innovations. En plus de promouvoir les développements locaux, le gouvernement se concentre également sur le rapport entre des investissements directs étrangers et la croissance de l’économie. Il croire que cet investissement engendra une réaction en chaine positive qui l’aide à atteindre l’objectif. Cependant, ce type d’investissement peut ralentir le rythme de l’innovation technologique, donc il faut équilibrer la proportion de chaque partie pour un développement durable. Il est crucial que les entreprises du Vietnam s’efforcent d’entrer dans la partie de valeur d’une entreprise multinationale.

    On peut observer que le Vietnam reconnait l’importance du développement économique de l’information ci-dessus. De nos jours, le pouvoir d’un pays réside dans la technologie. Alors, parmi tous les choses, l’esprit d’entreprise joue un rôle important dans la connexion du Vietnam avec la tendance du monde. Maintenant, les affaires en Vietnam traversent t une transformation structurelle. Lorsqu’il sera fini, le Vietnam deviendra plus fort que jamais.

    • Linda Brindeau says:

      Le 10 février, le gouvernement du Vietnam a annoncé son plan général pour la section d’entreprise qui s’est engagé à réduire les coûts des entreprises et à encourager la coopération entre les entreprises nationales et les investissements directs étrangers.

      Ce plan couvre de nombreux aspects du développement économique et social. Il va changer les procédures administratives pour améliorer l’efficacité. De plus, il va renforcer la compétitivité du marché et accroître les chances pour les entreprises de donner leur avis au gouvernement. Afin de créer un environnement équitable, les changements de stratégie d’investissement ont tendance à favoriser les petites entreprises et les « Start-ups » innovantes. En plus de promouvoir les développements locaux, le gouvernement se concentre également sur le rapport entre des investissements directs étrangers et la croissance de l’économie. Il croit que cet investissement engendra une réaction en chaîne positive qui l’aidera à atteindre son objectif. Cependant, ce type d’investissement peut ralentir le rythme de l’innovation technologique, donc il faut équilibrer la proportion de chaque partie pour un développement durable. Il est crucial que les entreprises du Vietnam s’efforcent d’entrer dans la partie de valeur d’une entreprise multinationale.

      On peut observer que le Vietnam reconnaît l’importance du développement économique de l’information ci-dessus. De nos jours, le pouvoir d’un pays réside dans la technologie. Alors, parmi tous les choses, l’esprit d’entreprise joue un rôle important dans la connexion du Vietnam avec le reste du monde. En ce moment, les affaires au Vietnam traversent une transformation structurelle. Lorsqu’elle sera finie, le Vietnam deviendra plus fort que jamais.

  9. Elizabeth Gallo says:

    Ce vendredi il y avait un événement qui montre la présence et le pouvoir des réseaux sociaux en Guadeloupe. Dans le quartier de Carénage à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe il y avait un cercueil retrouvé sur un trottoir en pleine nuit. La nouvelle de ce cercueil a commencé à circuler sur les réseaux sociaux et Whatsapp. Ces images et vidéos sur les réseaux sociaux ont causé une rentrée des rumeurs et des remarques essayant de comprendre cette situation. Parce que cette nouvelle n’était pas rapportée par des médias locales, les images postées sur les reseaux sociaux donnant lieu à plusieurs rumeurs. Quelques posts font le lien avec le carême qui a débuté 10 jours plus tôt. Autres imaginent qu’il y a un corps à l’intérieur, peut être c’est le cercueil d’un jeune homme tué récemment, ou peut être c’est la profanation d’un tombe. Un autre rumeur est que le présence de ce cercueil est l’avertissement d’un gang à un autre.
    La verite est que ce cercueil est le produit d’un vol par un sans domicile fixe. Certains posts disent que l’homme utilisait le cercueil comme un lit, mais c’était juste un autre rumeur. L’homme a forcé le dépôt d’une entreprise de pompes funebres et il a choisi son cercueil et l’a volé. Ensuite, l’homme a apporté le cercueil jusqu’à un trottoir dans le quartier de Carénage. Cet événement montre la différence entre les nouvelles partagées sur les réseaux sociaux et les nouvelles partagées sur les autres plateformes médiatiques.

    • Linda Brindeau says:

      Ce vendredi, il y a eu un événement qui montre la présence et le pouvoir des réseaux sociaux en Guadeloupe. Dans le quartier de Carénage à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe on a retrouvé un cercueil sur un trottoir en pleine nuit. La nouvelle de ce cercueil a commencé à circuler sur les réseaux sociaux et Whatsapp. Ces images et vidéos sur les réseaux sociaux ont causé une rentrée des rumeurs et des remarques pour essayer de comprendre cette situation. Parce que cette nouvelle n’était pas rapportée par des médias locaux, les images postées sur les réseaux sociaux ont donné lieu à plusieurs rumeurs. Quelques posts font le lien avec le carême qui a débuté 10 jours plus tôt. D’autres imaginent qu’il y a un corps à l’intérieur, peut être c’est le cercueil d’un jeune homme tué récemment, ou peut être c’est la profanation d’un tombe. Un autre rumeur est que la présence de ce cercueil est l’avertissement d’un gang à un autre.
      La vérité est que ce cercueil est le produit d’un vol par un sans domicile fixe. Certains posts disent que l’homme utilisait le cercueil comme un lit, mais c’était juste un autre rumeur. L’homme a forcé le dépôt d’une entreprise de pompes funèbres et il a choisi son cercueil et l’a volé. Ensuite, l’homme a apporté le cercueil jusqu’à un trottoir dans le quartier de Carénage. Cet événement montre la différence entre les nouvelles partagées sur les réseaux sociaux et les nouvelles partagées sur les autres plateformes médiatiques.

  10. Paul Lafferty says:

    Un militant LGBT algérien a été kidnappé et violé par deux hommes qui soutenaient Donald Trump. Les assaillants ont prétendu que les gens comme la victime (les gens de couleur, homosexuels, arabes, etc.) se moquent de Trump et doivent payer pour leurs actions contre lui. L’homme, qui est un membre éminent du mouvement des droits des LGBT en France et en Algérie, dit que son agresseur présumé était un homme américain qui lui a dit: “Vous (les gens comme vous), vous détestez Trump.”

    La victime, Zak Ostmane, est un Algérien de 35 ans qui est venu en France en tant que réfugié à cause de sa sexualité. Il a cofondé le groupe Shams-France, une organisation qui aide les personnes LGBT venues en France en tant que réfugiés des pays du Moyen-Orient pour leur propre sécurité. Des images de M. Ostmane ont été libérées après l’attaque et le montrent avec deux yeux noirs et de multiples coupures au visage, dans une chambre d’hôpital.

    Malheureusement, ces types d’attaques ne sont pas rares pour les Algériens LGBT. Dans leur propre pays, les Algériens sont confrontés à la discrimination en raison de leur identité. Beaucoup cachent leur sexualité par peur pour leur vie. Si possible, beaucoup cherchent refuge en France, où être homosexuel est légal. Cependant, de nombreux Algériens sont toujours confrontés à la discrimination en raison de leur appartenance ethnique. Avec le climat politique récent, cette discrimination a augmenté. Cette attaque attire l’attention sur les événements malheureux auxquels beaucoup d’Algériens sont confrontés et dont ils s’inquiètent dans leur vie quotidienne. L’attaque montre également qu’il existe toujours une forte présence d’homophobie, de racisme et de xénophobie. Il est clair que des mesures doivent être prises pour protéger nos frères et sœurs LGBT.

    • Linda Brindeau says:

      Un militant LGBT algérien a été kidnappé et violé par deux hommes qui soutenaient Donald Trump. Les assaillants ont prétendu que les gens comme la victime (les gens de couleur, homosexuels, arabes, etc.) se moquent de Trump et doivent payer pour leurs actions contre lui. L’homme, qui est un membre éminent du mouvement des droits des LGBT en France et en Algérie, dit que son agresseur présumé était un homme américain qui lui a dit: “Vous (les gens comme vous), vous détestez Trump.”
      La victime, Zak Ostmane, est un Algérien de 35 ans qui est venu en France en tant que réfugié à cause de sa sexualité. Il a cofondé le groupe Shams-France, une organisation qui aide les personnes LGBT venues en France en tant que réfugiés des pays du Moyen-Orient pour leur propre sécurité. Des images de M. Ostmane ont été émises après l’attaque et le montrent avec deux yeux noirs et de multiples coupures au visage, dans une chambre d’hôpital.
      Malheureusement, ces types d’attaques ne sont pas rares pour les Algériens LGBT. Dans leur propre pays, les Algériens sont confrontés à la discrimination en raison de leur identité. Beaucoup cachent leur sexualité par peur pour leur vie. Si possible, beaucoup cherchent refuge en France, où être homosexuel est légal. Cependant, de nombreux Algériens sont toujours confrontés à la discrimination en raison de leur appartenance ethnique. Compte tenu du climat politique récent, cette discrimination a augmenté. Cette attaque attire l’attention sur les événements malheureux auxquels beaucoup d’Algériens sont confrontés et dont ils s’inquiètent dans leur vie quotidienne. L’attaque montre également qu’il existe toujours une forte présence d’homophobie, de racisme et de xénophobie. Il est clair que des mesures doivent être prises pour protéger nos frères et sœurs LGBT.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *