dembsp-


Le magazine américain Gourmet, est une publication mensuelle qui consiste des recettes, des critiques des restaurants et tout qui concerne la nourriture. Il est nommé, « The magazine of good living. » Un homme qui s’appelle Earle MacAusland le commencer en 1941. Il était un vrai anglophile et il a admiré la beauté et complexité de la nourriture française. Il a voulu apporter cette passion pour les repas aux États-Unis. À cause des relations dynamiques et quelques fois tendues  entre la France et les États-Unis, le magazine a devenu un véhicule politique. Aux jours des 1950s, le public qui lisait Gourmet, pour la plus grande partie, était les hommes riches et qui aimait beaucoup les restaurants comme le 21 Club à New York qui serve le bifteck et l’alcool. Alors, quelque fois, l’image française n’était pas détenir.  La couverture du magazine avait beaucoup de pouvoir pour qui veut acheter le magazine et aussi elle reflet l’attitude américaine aux français à ces temps. S’il y avait une couverture qui avait une image française, les américaines les aiment. Si non, les américaines n’aiment pas. Ce magazine est l’un qui savoir bien comment pourvoir le public.

Cet extrait du livre de Julia Child, « My Life In France, » décrit sa première expérience avec la nourriture française. Elle était renversée à la tradition de boire le vin pendant le jour et le déjeuner. De plus, elle aimait le service français avec l’attention et « as if their mission in life was to make their customers feel comfortable and well attended. » Surtout, elle adorait la nourriture. Son plat français premier était les portugaises et la sole meunière. Elle dit que c’était une expérience de dîner d’un « higher order than any [she’d] ever had before. » Cette expérience est responsable pour sa fascination de la nourriture française. Elle parle aussi de ses temps au Cordon Bleu. Son examen final était vraiment facile, mais elle a oublié les recettes nécessaires. Après, elle cuisinait les recettes et les manger. Julia Child est certainement une femme intéressante et accomplie. Sa mémoire est vraiment amusant et une plaisir de lire.

L’extrait par Pitte qui concerne la nouvelle cuisine discute comment la cuisine commençait, les principes et les influences du reste du monde. Il était dans les années 1960s quand la nouvelle cuisine devinait une partie de la gastronomie française. Avec une émission de la télévision, beaucoup des gens français avaient l’accès de la nouvelle cuisine. Pitte décrivait les principes de la nouvelle cuisine. Les chefs de cette cuisine essaient de « ne cuiras trop, » « utiliseras des produits frais, » « éviteras marinades, faisandages, fermentations, etc, » entres autres. Pour la plupart, on utilise les principes de restriction et qualité dans la nouvelle cuisine. Il n’y a pas trop de nourriture, mais ils sont vraiment frais et magnifiques avec la présentation parfait. Pitte discute aussi l’influence japonaise sur la nouvelle cuisine. La cuisine japonaise s’enorgueillir de la présentation de leurs plats. Le sushi par exemple est toujours servi avec beaucoup de belles couleurs et formes. Les chefs françaises adoptaient cette idée de belle cuisine est l’appliqué sur la nouvelle cuisine.

Next Page »