pedlowb-


J’étais toute intéressé par le chapitre du livre écrit par Julia Child.  Je habiterai en France pour la première fois dans quelque mois et j’espère que j’apprendrai quelques leçons comme Julia Child.  Je veux avoir la même excitation qu’elle avait eue avec son premier repas de sole menière.  Je pense qu’elle est un modèle à émuler avec son envie d’apprendre la culture qui est trouvé dans la nourriture.  Elle a étudié au Cordon Bleu, et je pense que son expérience avec la directrice montre l’intégrité de Julia Child.  Elle a essayé de montrer qu’elle est capable et intelligente, mais l’élément le plus important dans l’examen était la simplicité.  C’est une notion très française que j’avais apprit pendant cette course.  Julia Child a introduit la culture française aux américains dans ces recettes, et je pense qu’elle a changé la perception de la nourriture pour les américains parce qu’elle a montré que les repas peuvent être une forme d’art.

Quand j’ai regardé le film Mondovino, j’ai vu qu’il y a deux côtés du monde de vin.  Les deux écoles sont les traditionalistes contre ceux qui travaillent pour les profits.  Mondovi est la grande producteur en Californie dans les vallées de Napa et Sonoma.  Elles ont les climats proche de Bordelais, donc elles peuvent produire un bon vin.  Mondovi essaie de contrôler le marché, la qualité de le produit, et le prix.  Le prix compte sur la qualité, et la qualité peut changer chaque année avec les conditions climatique.  Monsieur Parker est l’individu qui choit le prix pour un vin.

Sur l’autre côté de cet industrie sont les petits producteurs, surtout à la France.  Monsieur Hubert est l’exemple dans le film ; il veut garder l’identité française qui est trouvé dans la culture du vin.  C’est un héritage familial et un savoir-faire qui est partagé par un père à son fils.  Les vignobles comme Hubert résistent la mondialisation qui est propagé par les grands producteurs comme Mondovi.  A mon avis, il est important que nous choisissions de soutenir les petits producteurs parce qu’il y a un qualité spécial quand un individu est attentif.

J’ai appris beaucoup quand j’ai lu l’article sur la viticulture.  Premièrement, il y a un distinction entre la viticulture et la viniculture : le première est la commercialisation du vin et le deuxième est la culture du vin.  Le cépage d’un vin est le qualité du vin par des raisons et le terroir est où un certain vin est produit.  Il y a quelques choses d’un terroir qui changent le goût d’un vin, comme géologie et climat, et ces choses changent par chaque kilomètre.  Il y a plus de 3000 noms des vins en France et les terroirs peuvent être tous petits, un aspect différent q’aux Etats-Unis où les vignobles ont beaucoup d’hectares quelque fois.  Un autre aspect de viticulture en France qu’aux Etats-Unis est la dénomination des vins.  En France, les vins sont nommés par l’endroit de terroir, mais en Amérique, nous utilisons le cépage pour le nom.

La zone de Bourgogne traverse de Lyon jusqu’à Dijon.  A cause du grand espace, les vins Bourgognes sont très différents.  Les vignobles de Bordeaux sont au sud-ouest, et spécifiquement, les terroirs Bordelais sont proche d ; un estuaire donc la qualité du sol est différent et c’est réfléchi dans le goût de vin.  La viniculture est une science particulaire, et les niveaux de acide et des produits chimiques sont bien surveillés.

Next Page »