richarsa-


Je trouve la difficulté des petites entreprises vraiment tristes. Moi, j’aime bien les petits magasins qui vendent les choses spécifiques, qu’on ne peut pas trouver aux autres magasins. Donc, j’ai sympathisé avec les propriétaires des vignobles familiaux qui existent depuis quelques siècles. C’était la base de l’industrie du vin maintenant. Sans ces familles qui ont continué à protéger les secrets pour produire le vin, les grands chefs de l’industrie n’avaient pas des travails. Quelque chose que j’ai aimé quand je suis allé en France était la popularité des petits magasins et entreprises comme ça dans la ville ou j’ai habité. Il y a les petits villes aux Etats-Unis, en particulièrement dans le Nouveau Angleterre, qui ont les petits magasins comme ça. Quand on faire des achats aux petits magasins, on sait que le qualité des produits est toujours bon.

Je n’ai jamais su qu’il y a deux grandes qualifications du vin en France, ceux de Bordeaux et ceux de Bourgogne. Les différences existent entre ces deux régions. Les vignobles de Bourgogne ont les climats variés à cause de la géographie de la demie d’est en France. Il y les vignobles dans le nord, et aussi dans le sud, comme en Provence. Alors, les vins de ces régions peuvent être vraiment différents. Aussi en Bourgogne, il y a beaucoup de petits vignobles qui font le vin particulier. A Bordeaux, le climat est similaire pour presque tous les vignobles. Il a l’influence de la géologie, par exemple, la proximité de la mer. Il y a les familles qui produisent le vin depuis quelques siècles, et c’est comment les types sont séparés. A cause de ces différences entre des deux grandes régions, les vins ont des caractéristiques spécifiques. Aussi, les bouteilles sont différentes pour les deux régions. A Bourgogne, le cou est lisse, il n’y a pas des bords. Le cou des bouteilles de Bordeaux ont un bord plus prononcé.

Quand j’ai lu les extraits du livre de Julia Child, j’ai devenue vraiment excité d’aller à Toulouse le semestre prochain! J’espère que j’ai une réaction aussi excellente à la cuisine et la culture. Elle était une femme intelligente et travailleuse. Elle a déménagé en France sans avoir appris la langue, mais elle est allée aux cours à l’institut, Le Cordon Bleu. Malheureusement, l’administration était hésitant de lui donner un certificat de réussite parce qu’elle était américaine. Elle a appris les recettes et méthodes Français et elle les a apportés aux Etats-Unis. Puis, elle avait les contacts avec les gens importants dans le média, et elle avait son propre émission de la télé.
Je ne pense pas que je serais une cuisinière spectaculaire comme Julia Child, mais je voudrais apprendre plus de la cuisine française. Je veux savoir comme les familles mangent de jour en jour. Au lycée, j’ai resté avec deux familles dans la région de Savoie, et j’ai appris un peu de cet aspect de la culture française.

Next Page »