Fren 230 fa08


J’ai écrit tout ces blogs par mains et j’ai oublié de taper à l’ordinateur celui du troisième chapitre. Le voila :
 

J’adore voir que les femmes ont commencé à avoir du pouvoir, surtout au temps de Louis XV. Elles n’avaient pas de droits elles-mêmes, mais elles arrivaient à changer l’opinion de l’homme. Par exemple, on apprend dans ce chapitre que Louis XV aimait que consacrer des longues heures à chasser, à s’occuper des taches administratives dans son cabinet de travail personnel, et à passer ses soirées dans les appartements de sa maitresse, la Marquise de Pompadour. Louis XV n’aurait pas encouragés et protégés les arts et la littérature si sa « favorite, » la Marquise, n’aiment pas ces choses.
D’autre part, lorsque plusieurs musiciens ont commencé d’avoir plus d’influence et d’avoir de la passion pour la musique, Diderot, un des philosophes du temps, était convaincu de l’infériorité de toute musique et a parlé contre la musique qui avait changé à cette époque. Il n’aimait surtout pas la musique de Rameau qui était fondée sur une harmonie mathématique, affirmait que « l’art nuit à la nature. » Diderot pensait que Rameau avait une approche de la musique trop intellectuelle et manquait de sensibilité. L’opéra français suivait les réformes de l’allemand Gluck, et c’est opéra, et surtout Gluck, a aussi reçu les mêmes attaques que Rameau.
 

Ce film était très triste. Au début, Camille Claudel était une femme énergique et vivante avec plein de bonnes idées artistiques. Elle était sculpteur avec beaucoup d’espoir de réussite. Son père croyait en elle et en sa réussite, plus qu’il croyait en son frère Paul, qui écrivait de la poésie. Camille avait toujours du talent, et depuis sa naissance, l’on voyait qu’elle devait faire quelque chose de son talent de sculpteur incroyable. Mais en temps que femme à la fin du 19e siècle, c’était très difficile pour Camille d’être connu en temps qu’artiste et sculpteur. Elle avait besoin d’un autre sculpteur connu pour l’aider à devenir plus connue elle-même. Elle a trouvé cet autre sculpteur en Rodin, qui a reconnu son talent et a promis de lui donné des leçons et de l’aider. Mais elle ne voulait pas des leçons puisque elle savait qu’elle avait du talent et qu’elle savait comment faire. Elle voulait que Rodin l’aide à la faire connaitre. Mais lorsque qu’elle a commencé a travaillé pour lui, il c’est servi d’elle et de son talent pour s’inspirer et aussi de réaliser ses propres œuvres comme Les Bourgeois de Callais. Quand elle ne voulait plus l’aider à faire seulement ses œuvres, et quand elle voulait travailler pour elle-même, elle lui a dit de choisir entre elle et sa femme, mais comme Rodin ne pouvait pas choisir, elle l’a quitté. Cela l’a déprimé et après qu’elle est partie, elle ne pouvait créer que des œuvres qui exprimaient seulement la douleur et le désespoir, ce qui a repoussé le public. Tout cela était pesant sur son caractère et elle est devenue folle. Elle croyait que Rodin essayait toujours de l’utilisé et de rendre le public contre elle. C’est devenue si terrible que sa famille a du la mettre dans une maison de santé, ou elle est resté 30 ans avant sa mort.  

Le 20e siècle a commencé un nouveau mouvement de technologie qui continue même aujourd’hui. Quand la « Belle Epoque » et le modernisme ont apparu, cette technologie a commencé vraiment au début, avec le développement du téléphone, de l’automobile, de l’aviation, de l’électricité, du métro parisien, et plusieurs autres développements que le peuple d’aujourd’hui considère comme nécessité pour survivre. Beaucoup a changé depuis ce temps-là, parce que la France n’est plus un pays impérial, l’art moderne a évolué, et la société a aussi soutenue beaucoup de progrès. Je dirai que les plus grands changements viennent des guerres entre pays et les tensions entre gouvernements. Ces problèmes change les mouvements d’une période ou les aident a évolué encore plus. Avec des nouveaux siècles, le public a besoin de plus de matériaux et plus de développements qui aident à changer le monde. Les mouvements d’art change aussi de siècle à siècle, et je trouve que elle change surtout avec la mentalité sociale. Pendant les guerres, l’art a tendance de devenir plus pessimiste ou passionné, par exemple.

Next Page »