addisonp


Pour notre devoir, nous avons lu Le Bourgeois Gentilhomme, une comédie-ballet par Molière ou Jean-Baptiste Poquelin (son nom de naissance), un dramaturge français. Il était né fils d’une marchantie, donc il était d’une famille noble. Ce ballet qui est bien connu  a inspiré plusieurs d’autres musiciens pendant cette époque. Présentée en 1670 dans la cour de Louis XIV, cette pièce est une satire au sujet des classes sociales, surtout sur la classe moyenne. Molière lui-même joue le rôle principal de Monsieur Jourdain dans sa propre pièce. La vocation du personnage Jourdain dans l’histoire est de monter l’échelle sociale en devenant un aristocrate « gentilhomme.» En d’autres mots, il veut obtenir toute leur possessions et richesses qu’en même temps leurs loisirs en gardant ses éthiques bourgeoises.  Comme toutes les autres fêtes de la cour, on peut identifier ce ballet comme un divertissement royal. C’était un moyen pour le Roi Soleil d’apaiser ses partisans pendant qu’il leur surveille. Les divertissements sont des mécanismes pour contrôler son royaume de l’insurrection des nobles.

Pour notre devoir, nous avons lu Le Bourgeois Gentilhomme, une comédie-ballet par Molière ou Jean-Baptiste Poquelin (son nom de naissance), un dramaturge français. Il était né fils d’une marchantie, donc il était d’une famille noble. Ce ballet qui est bien connu  a inspiré plusieurs d’autres musiciens pendant cette époque. Présentée en 1670 dans la cour de Louis XIV, cette pièce est une satire au sujet des classes sociales, surtout sur la classe moyenne. Molière lui-même joue le rôle principal de Monsieur Jourdain dans sa propre pièce. La vocation du personnage Jourdain dans l’histoire est de monter l’échelle sociale en devenant un aristocrate « gentilhomme.» En d’autres mots, il veut obtenir toute leur possessions et richesses qu’en même temps leurs loisirs en gardant ses éthiques bourgeoises.  Comme toutes les autres fêtes de la cour, on peut identifier ce ballet comme un divertissement royal. C’était un moyen pour le Roi Soleil d’apaiser ses partisans pendant qu’il leur surveille. Les divertissements sont des mécanismes pour contrôler son royaume de l’insurrection des nobles.

Dans la classe précédente, nous avons examiné les fêtes royales à nouveau. Cette fois-ci, nous avons regardé « Les Plaisirs de l’Île Enchantée, » un texte qui met en évidence la puissance du roi selon les fêtes publiques. Par exemple, le sonnet alexandrin dans le texte est une narration qui déclame « le Roi Soleil » comme un dieu qui est incarné et divin. Ce texte lui décrit comme un héros Gréco mythique en disant : « Quelle taille, quel port à ce fier conquérant ! » Ces traits comme un conquérant et extraordinaire en taille signifient que Louis XIV est mis sur un piédestal, en d’autres mots il est plus qu’un homme, il est immortel comme le soleil. En outre, le texte mentionne qu’il est plus supérieur que les personnages/dieux grecs comme Apollon ou Atlas. Cette propagande politique démontre la puissance du roi sur les êtres humains, les dieux mythiques, ainsi que les cosmos ou les signes Zodiaques.

En outre, Madame Davidson nous avons fait remarquer que les fêtes sont liées avec le sens du plaisir. Par instance en examinant la fête politique du 14 Juillet (le mort de l’ancien régime en France), cette notion est évidente. Pendant cette fête l’existe un sentiment d’appartenance parmi la communauté. Tous ensemble ils participent dans un enchaînement d’événements en regardent le défilée militaire qui montre la puissance de l’état, et les feux d’artifice. Donc, la fête sont des véhicules des propagandes autant qu’une activité qui se généré le plaisir.

Next Page »