Echange Skype 3 – John Kneisley

March 4, 2013

Pour mon troisième échange Skype, j’ai parlé avec Richard encore. Nous avons parlé du sujet de la discrimination aux États-Unis et en France. Premièrement, je lui ai demandé si il pense que la discrimination est un problème dans mon pays. Richard a répondu que oui, c’est un problème et, en fait, il n’y a pas beaucoup de pays qui n’ont pas de problèmes avec la discrimination. Il a dit que le traitement des pauvres et l’idée de l’homophobie sont deux grands exemples aux États-Unis et dans les autres pays. Aussi, il a pensé que cette idée de la discrimination aux États est un peu ironique.  Il a dit que les États veulent être comme un pays totalement libre, mais pour être libres ils doivent être égaux avec tout le monde, une chose impossible avec la discrimination.

J’ai été d’accord avec les commentaires de Richard, et ensuite je lui ai demandé de la situation en France. J’ai pensé qu’il y a des problèmes de discrimination associés avec les immigrés (qui viennent de l’Afrique du Nord) dans le sud de la France en particulier. Il a dit que oui, c’est vrai, mais la plupart des immigrés vont en Angleterre, un fait qui m’a surpris. Ensuite, j’ai parlé de la situation aux États-Unis, avec le grand nombre des personnes qui viennent du Mexique. Ce type d’immigration est similaire d’en France parce qu’une grande majorité des immigrés utilisent les aides sociales, comme les assurances et les soins médicaux,et donc ils créent l’injustice dans l’économie.  Finalement, j’ai demandé à Rich, si l’immigration est considérée comme un problème pour la France. Il a dit que ce n’est pas un grand problème, mais les Français n’aiment pas l’idée parce qu’ils veulent rester « Français » avec une culture unifiée.

Je pense en réflexion qu’il y a une grande différence entre ses deux pays parce que les États-Unis sont considérés comme un grand melting pot avec un vrai mélange de cultures pendant que la France, qui est fière de sa culture unique, a une conception très différente.  Ils aiment garder leur culture unique, et, en fait, leur Académie française a le travail de conserver cela.  Mais si on regarde le monde d’aujourd’hui, pour tous les pays de premier monde qui ont des économies et relations vraiment internationales, il est presque impossible de n’avoir pas une culture mélangée.  Je pense que la France a les bonnes intentions, mais parce que c’est un phénomène complètement naturel et fréquent dans le monde d’aujourd’hui, les changements dans la culture française sont vraiment impossibles à arrêter.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Calendar