Ce que je trouve le plus d’un surpris de mon séjour à Toulouse, c’est l’utilisation des téléphones portables. D’après mes observations, il n’est pas commun ou considéré comme de bonnes manières pour quelqu’un d’avoir son téléphone portable à la table – il est très important d’être conscient et engagé avec ses amis et sa famille. Il m’est souvent difficile aux États-Unis de rencontrer des personnes inconscientes et dépendantes de leur téléphone.

Comme pour être au courant de leurs amis et de leur famille, j’ai remarqué qu’il n’est pas courant que les gens marchent et regardent leur téléphone. J’ai beaucoup appris – et je le crois pour le mieux. Il est nécessaire que nous soyons conscients de notre environnement, activement engagés et reconnaissons la valeur du temps avec les autres.  Cela représente une valeur culturelle plus large: ici, le contact personnel et l’engagement sont très importants. Il existe certaines règles sociales qui n’existent pas aux États-Unis, notamment l’utilisation du téléphone.

Ce week-end, nous avons retrouvé le charme des petits villages de la vallée du Louron et de leurs habitants. Mais ce que j’ai trouvé de plus charmant que les montagnes, ce sont les gens : les habitants de la vallée du Louron ont un sens de la communauté et des connexions avec les autres habitants et avec leur environnement. L’apiculteur que nous avons visité a choisi sa terre car c’est un endroit où l’on utilise peu de pesticides. Les personnes qui travaillent au Centre de Montage viennent de partout et ils créent une atmosphère chaleureuse et accueillante et montrer aux visiteurs pourquoi ils aiment la région. La photo que j’ai choisie était notre guide pour une randonnée de 16 kilomètres. Il est le maire de Germ et passe son temps à faire de la randonnée à travers les collines des montagnes. Ce qui importait dans cette expérience, c’était la perspective qu’il offrait tout au long de notre longue randonnée : le centre était une expérience incroyable car il offrait une connexion avec les habitants. Le charme ne réside pas seulement dans les montagnes, mais dans le cœur accueillant de ses habitants. Je ne vois pas de meilleure représentation de la France que de ses habitants, de leurs passions et de leur gentillesse envers les visiteurs.

Quand je marche dans les rues de Toulouse, je me sens très français ! Je me sens comme une vraie Toulousaine qui passe dans leur  vie quotidienne. En peu de temps que je suis ici, les rues de Toulouse sont devenues plus familières, mais je sais qu’il reste encore beaucoup à découvrir. En plus de l’architecture, les briques et les fer forges aux fenêtres, j’adore les fleurs et les arbres que l’on peut trouver sur certains bâtiments – c’est presque comme s’ils semblent sortir de nulle part.

À Toulouse, des jardins, comme le jardin japonais qui est près du Centre Dickinson, sont réservés en tant que « espaces sauvages » dans la ville. Mais il est agréable de voir l’intégration de la nature et de choses crées par l’homme dans les rues. Des fleurs sont suspendues aux rebords des fenêtres, du lierre pousse sur les côtés des bâtiments et des arbres dans les cours, à côté des grandes rues et ainsi près de La Garonne. Cela ajoute une touche de couleur et de vibrance qui crée un peu de paix ou la vie à la campagne dans une ville animée.

Note du Blog : 16/20

Les montagnes sont jolies. Les montagnes sont rustiques. Les montagnes sont magiques. Les montagnes sont dangereuses. Je pourrais continuer encore et encore ! Le week-end dernier dans les Hautes-Pyrénées a été une nouvelle expérience pour moi : je n’étais jamais allée en montagne, mais je suis parti avec un nouveau sens de l’appréciation et de l’émerveillement. Parfois, je me sentais dans la scène finale de Sound of Music et rien ne pouvait m’arrêter, c’était juste moi contre le monde.

Le mélange de vastes champs et de forêts denses vertes a créé un paysage agréable sur lequel se distinguent les plus hauts sommets. Quand nous restions  en Germ, qui est entouré des montagnes, c’était comme faire un pas en arrière dans un mode de vie plus simple ; à celui qui n’a rien à voir avec qui a aimé quoi sur Instagram, qui est avec qui, etc., mais plutôt avec le meilleur usage de vos ressources et d’être présente. Aussi, les gens qui vont à la montagne pour vacances cherchent à sortir de leur vie quotidienne. Ils viennent à la montagne pour recontacter avec la nature – ils font de la randonnée, du parapente, de la pêche à la mouche, du ski (en hiver) et bien plus encore. Les montagnes sont un endroit spécial pour tout, même si tu n’aimes pas d’être dehors.

Note du Blog: 15/20

Un moyen de transport très populaire en France est le scooter électrique. Dans le matin quand je marche à l’Institut Catholique, je vois des gens qui conduisent leur scooter pour aller au travail, au marché, à l’école, etc. J’ai été surprise de voir que les gens utilisent des scooters électriques et honnêtement, je trouve ça un peu drôle ! Le week-end dernier à Marseille, j’ai vu beaucoup de gens sur des scooters électriques ; ils étaient partout ! Bien qu’il ajoute un autre moyen de transport, il est dangereux pour les piétons et l’individu sur le scooter électrique. Vous deviez faire attention à l’endroit où vous marchiez parce qu’ils viendraient en trottinant et vous deviez vous écarter du chemin rapidement. Aussi, il est difficile de voir les individus sur les scooters électriques dans une voiture, donc il y a un grand risque d’accidents.

Non seulement les gens avaient leur propre scooter, mais il est aussi possible de louer une. Semblables aux vélos Citi à New York, les scooters électriques étaient gérés par une entreprise qui s’appelle Lime. Lime surveillait l’emplacement des scooters dans la ville. Il suffisait à un client de télécharger l’application, de payer le trajet et d’aller ! Les scooters sont programmés pour arrêter de fonctionner lorsque le temps payé est écoulé et que le client quitte le scooter où ce que soit. C’est un moyen intéressant de se déplacer et je devrai le faire avant je quitterai la France !

Note du blog : 15,5/20

Ce week-end était le Rio Loco. Le thème était « les voix des femmes » lequel m’intéresse beaucoup car je suis musicienne. J’ai assisté au concert de Wonderbrass, un ensemble de femmes qui jouent les instruments de cuivre comme moi. Une des défis que j’affronte en tant que musicienne est que le domaine est dominé par les hommes. J’avais la difficulté d’être femme dans l’endroit des hommes. Donc, les femmes de Wonderbrass m’inspirent. Comme on peut voir dans la photo, les musiciennes ne cache pas leur féminité. Au lieu, elles l’épousent.

En addition d’apprendre beaucoup sur comment être une musicienne, j’ai appris quelque chose sur la culture d’écouter en France. Elles ont joué de la musique du jazz, en genre qui tire son origine aux Etats-Unis et vient avec ses coutumes d’écouter. Par exemple, quand quelqu’un fait un solo, c’est normal pour les musiciens ou l’audience de crier pour leur montrer leur soutien. Je l’ai fait, et elles l’ont fait, mais personne d’autre. Ils restent muets et applaudissent poliment à la fin de chaque morceau. La culture d’écouter à la musique est plus réservé en France qu’aux Etats-Unis.

Note du blog : 14,5/20

Le Fois Gras

Le Fois Gras

Tout le monde me conseil que, à Toulouse, on doit manger le canard. Alors, jeudi soir, je suis allée avec Kira au restaurant. Je ne voulais pas manger beaucoup, mais je voulais gouter le canard. Donc, j’ai demandé le foie gras. C’était horrible ! C’était comme du beurre, et il goute comme du beurre. Juste un beurre dégoûtant.

 

Le prochaine soir que je sortais pour diner, j’ai mangé un autre type de canard. Cette fois, le canard était comme « pulled pork ».  Les deux fois, on peut étaler le canard sur du pain, mais la deuxième fois, le canard ressemblait à viande, pas du beurre. J’ai préféré la deuxième fois, mais je suis contente que j’ai essayé le foie gras Je pense que, lorsque je suis à Toulouse, je dois essayer toutes l’alimentations. Après j’essaye, je ne dois pas l’aimer, mais je peux apprendre quels gouts j’aime et quels gouts je n’aime pas. Alors, la prochaine fois que je sortirai pour le diner, je veux gouter le magret de canard. Je souhaite quand je rentrerai aux États-Unis, je serai bien formée par les gouts en France et je apprécierai plus des gouts aux États-Unis.

Note du blog : 16/20

L'apéritif

L’apéritif

La semaine passée comportait beaucoup des repas avec mes copines. Nous sortions prendre des boissons, ou pour dîner. Ce qui est très différentes ici c’est que nous pouvons acheter des boissons alcoolisées car nous avons plus de 18 ans. J’aime que les jeunes personnes puissent acheter des boissons, pas seulement parce que je veux l’alcool, mais parce que quand des amis partagent l’apéritif, c’est très social. J’ai remarqué que les restaurants ouvrent plus tard. Lorsque nous sommes sorties à 18h45, les restaurants n’étaient pas ouverts avant 19h30 ou 20h00 ! C’est bizarre, mais je pense que tout le monde se parle beaucoup et engagent la conversation parce qu’ils attendent que les restaurants ouvrent. Donc, à 19h30, mes amis et moi avons trouvé un restaurant et nous avons partagé des tapas.

Cette photo là c’est avant le dîner lorsque nous attendions que le restaurant ouvrent et servent le dîner. Chez ma famille, nous mangeons souvent tard, mais à Dickinson avec mes amis, je mange très tôt. Quand je reviendrai aux États-Unis, je voudrais encourager ma famille et mes amis à parler plus et à faire des repas plus conviviaux qui ne sont pas seulement pour le ravitaillement de nos corps.

Note du blog : 15/20

Kira la légende

June 17, 2019

Dimanche soir, Kira et moi sommes allées au festival de musique Rio Loco. Le festival a eue une bonne ambiance et j’ai apprécié le thème des femmes.  Je suis heureuse d’avoir pu assister au festival, mais j’aurais aimé y aller plus tôt pour pouvoir y passer plus de temps. Cependant, alors que nous partions, j’ai mis mon téléphone portable sur le Pont-Neuf pour prendre une photo de Kira et je lui ai immédiatement dit : “Assurez-vous que personne ne vole mon téléphone portable!” Et moins d’une minute plus tard, un homme a couru vers nous et Kira a sauté devant lui, le bousculant et l’empêchant de prendre mon téléphone. Je suis toujours émerveillée par les réflexes rapides de Kira et très reconnaissante pour elle en tant que compagnon de voyage. Après tout, elle a une ceinture noire en karaté. J’ai appris ma leçon – ne soyez pas négligent avec ma téléphone portable et ma sac à main !

Note du blog : 15/20

Gilets Jaunes au métro

June 16, 2019

 

Hier soir, j’ai eu une expérience un peu effrayante. J’ai fait des plans de boire un verre en ville avec Marie avant le dîner. J’ai pris le métro jusqu’à la station Jean Jaurès et je suis descendue pour aller à ligne A. Dès que les portes sont ouvertes, le métro était envahi par la mauvaise odeur du gaz lacrymogène. Quelques personnes ont commencé à crier, d’autres ont commencé à tousser. Tout le monde a couvert le visage avec la veste et ils ont commencé à courir par la station. C’était le chaos ! J’ai vu des gens avec les yeux rouges et les petits enfants qui pleuraient. Je n’ai pas vu les gilets jaunes mais j’ai su qu’ils étaient la cause du gaz parce que je les ai vu plutôt dans la journée à Jean Jaurès. J’ai trouvé le métro ligne A mais le gaz était pire là-bas. Ce ne fut pas avant l’arrivée du métro à la prochaine station qu’on pouvait respirer normalement. Quand je suis descendue à Esquirol, j’étais un peu tremblante parce que je ne m’attendais pas à cela et j’étais un peu désorientée quand il est arrivé. Mais maintenant je suis heureuse d’avoir eu cette expérience parce je serai plus préparée pour la prochaine fois. De plus, j’ai eu une histoire captivante de raconter pendant le dîner cette nuit-là.

Note du blog : 16/20

Quelle histoire d’initiation à la vie contemporaine à Toulouse!