Comme une personne qui est religieuse dans un monde en évolution, j’ai rencontré beaucoup de stéréotypes des autres qui ne comprennent pas mes croyances.  Aussi, sur le campus de Dickinson College, beaucoup d’étudiants et professeurs ouvertement n’aiment pas la religion organisée.  Je n’ai pas de problèmes avec les personnes qui ne practice pas la religion, mais certains personnes m’ont jugé pour mon décision être catholique.

La dernière année, quand j’étais dans ma première année d’étudier à Dickinson,  j’ai rencontré un peu de confusion de mes pairs.  Pour l’école avant Dickinson, je suis allée à l’école catholique.  Les valeurs que j’ai appris-là qui est centrale pour le Catholicisme sont l’inclusion, la charité et la compassion.  Mais, quelques autres personnes seulement savent le Catholicisme être sélect, fermé, raciste, sexiste, homophobe et  haineux.  Mais, cette interprétation n’est pas mon expérience avec le Catholicisme.  En dépit de, J’éprouve des stéréotypes religieux et des jugements des personnes qui n’acceptent pas le Catholicisme comme une religion compatissante.

En outre, j’ai eu des gens me disent avant que je ne peux pas être catholique et bisexuelle. Ce jugement est très offensant, car cela signifie que d’autres personnes supposent qu’ils savent tout sur moi, ma religion et d’autres morceaux de mon identité.

Si tout le monde acceptait un peu plus les pratiques et les croyances des autres, même s’ils ne les comprennent pas complètement, je ne pense pas qu’il y ait autant de haine.

Leave A Comment, Written on December 8th, 2016 , Uncategorized

Avant j’ai venu au Dickinson, j’ai choisi ma camarade de chambre avec la programme de sélection de l’école. Quand nous avons appris que nous serons camarades de chambre, nous avons cherché pour l’autre sur la Facebook. Nous n’avons pas envoyé les émails ou parlé du téléphone. Notre seul interaction était les photos que nous avons posté sur l’internet. Donc, elle a créé une image de moi fondée sur les photos et l’information sur Facebook.
Quand nous avons arrivée et devenu amis, elle m’a dit les idées elle a créé sur moi. Elle m’a dit qu’elle a pensé que je suis riche et gothique. Elle a pensé que je suis riche parce que je viens de Long Island. Mais Long Island est plus diverse, et tout le population n’est pas riche. Donc, le stéréotype n’est pas négatif, mais il cree les situations négatif. Comme d’après “Hurricane Sandy” quand l’isle était détruire. Il n’était pas beaucoup de compassion d’après l’ouragan parce que le plupart du pays pense que nous sommes riches. Mais, plus des gens n’avaient pas une maison d’après l’ouragan et n’avaient pas l’argent de réparer la problem.
Elle a pense que je suis gothique aussi, parce que j’avais le cheveux roux et je portais les vêtements noir et gris. Elle a vu ma style et elle a decide que je suis effrayant. Donc pour le début du semestre, elle avait un peu de peur en relation de moi. Quand elle a choisi de parler avec moi, et de passer un peu des temps avec moi, elle a découvert qu’elle m’aime – et que je ne suis pas gothique.

Leave A Comment, Written on December 4th, 2016 , Uncategorized

A ma connaissance, je n’avais jamais été victime d’un stéréotype négatif jusqu’à ce que je suis arrivé à Dickinson. Je me suis mis à mon métier dans l’armée quand je suis arrivé ici et je suis entré dans un monde complètement différent que le monde civil, et un ce qui est impossible de comprendre entièrement sauf par ceux qui sont aussi dans l’armée. Il existe une grande division entre les civils et les soldats aux Etats-Unis, ce qui est, selon moi, la faute du monde non-militaire. La grande majorité des gens qui j’ai rencontré et à qui j’ai parlé de l’armée ne savent rien de la militaire et comment sont les sacrifices vraiment que les soldats font chaque jour, qu’ils soient déployés ou ici aux Etats-Unis. Les civils supposent que nous aimons tuer ; que nous sommes tous très violents et dangereux, particulièrement après un déploiement ; que nous ne comprenons pas les raisons pour la guerre à cause de notre parti pris donc il faut écarter nos opinions. Pas tous les civils pensent comme ça, bien sûr, et j’ai rencontré des civils qui possède une bonne compréhension sur ce qu’il veut dire d’être soldat, mais trop de gens nous stéréotypons en supposant les choses de nous à cause de leur ignorance.

Bien que mon temps dans l’armée soit court, j’ai déjà ressenti certains de ces stéréotypes et de ces suppositions. L’année passée j’étais en classe et nous discutions de la guerre à l’Afghanistan. Je me suis levé la main et le professeur m’appelé, mais ensuite il a dit « il faut prendre ce qu’il dit pour argent comptant à cause de son parti pris. J’étais complètement choqué et stupéfait qu’un professeur dirait ça, particulièrement dans un environnement intellectuel ce qui devrait être libre des jugements et des partis pris. Pour un moment je ne savais pas quoi faire, et puis j’ai rassemblé mes pensées, ignoré son comment injustifié, et exprimé mon opinion. Cela n’est pas la seule fois quand j’ai été dans une classe où le professeur a fait une réflexion injustifié ou fausse au sujet de la militaire, mais d’après moi, les remarques comme ça sont complètement inadmissibles dans une classe.

Il y a des autres instances quand j’ai été victime des stéréotypes négatifs concernant l’armée ou j’ai été présent quand quelqu’un a fait une remarque négative et fausse au sujet de l’armée mais il n’est pas nécessaire d’y parler tous. Il est vraiment malheureux que si beaucoup de civils pensent dans cette façon et je crois qu’il est impératif que cet esprit change. Je ne suis pas sûr comment promulguer ce changement. Je sais que chaque agence de la militaire américaine fait des choses pour s’étendre cette division à partir de la guerre du Viêt Nam, et la situation a amélioré, mas pas assez. Il y a encore trop d’ignorance parmi les civils et si le public américain souhaite vraiment continuer leur soutien à l’armée, il est essentiel de cesser de faire ces stéréotypes et ces suppositions.

Leave A Comment, Written on December 1st, 2016 , Uncategorized

Malheureusement, j’ai beaucoup des expériences avec les stéréotypes négatives dans ma vie. Beaucoup de personne qui voit mon visage avoir une idée de qui j’ai besoin d’être. Le stéréotype standard pours les femmes de Latina est qu’elles devraient être bien roule, aiment la nourriture épicée, ont peu d’éducation et peut à peine parler anglais.

L’un des stéréotypes le plus mémorables que j’ai rencontre est l’idée que tous les latinos sont des voleurs. Quand j’ai arrive a Gettysburg, était une ville qui n’était pas très diversifiée et beaucoup des gens avaient des idées préconçues sur ce que serait ma famille. Donc chaque fois que ma famille faisait du shopping dans les magasins, il y avait toujours une ou deux personnes qui nous suivaient. Ils voulaient être surs que nous ne volerions rien. C’était une expérience intéressante que j’avais grandi. J’ai du apprendre certaines compétences pour traiter avec les gens qui nous suivaient. Par ne mets jamais mes mains dans ma poche de cette façon les gens ne se méfient pas de nous.

La bonne chose est que le progrès est toujours en cours. Gettysburg, maintenant, est plus diversifiée et plus accepte de autre cultures. Chaque fois que je me souviens de ma enfance, je suis choque par la façon dont les choses ont change. Cependant, notre société a encore beaucoup de problèmes qui nous avons besoin de réparer.

1 Comment, Written on November 30th, 2016 , Uncategorized

Cela fait un peu plus que deux ans que je me suis installé aux États-Unis en but de poursuivre mes études universitaires. Bien que ce pays soit perçu par le monde en tant que pays progressiste et avancé, j’ai été surpris par l’attitude de certaines personnes à mon égard. En août 2014, une semaine avant notre rentrée officielle, je me suis présenté au petit-déjeuner pour rejoindre deux de mes amis qui ne m’avaient pas prévenu qu’ils seront accompagnés par leurs amis respectifs, deux jeunes hommes que je ne connaissais pas. Ceux-ci n’ont pas tardé à détecter mon accent assez fluide en Anglais et m’ont aussitôt demandé: “Mais tu parles très bien l’Anglais, n’es-tu pas Américain? Tu viens d’où?” “Du Liban”, dis-je très calmement.

L’un d’eux ne put point cacher son émoi et s’exclama: as-tu une bombe dans ta chambre? Tu dois absolument m’apprendre l’Arabe. Ça serait chouette de se tirer d’affaire si jamais j’étais dans le pétrin. Le monde entier aurait peur de moi si je m’exprimais en Arabe. Est-ce une langue difficile à apprendre?

Je ne su pas quoi répondre. J’étais conscient du fait que leurs blagues étaient censées être humoristiques et que ça ne touchait que mon identité extérieure. Cependant, ce stéréotype était plus grave que cela. Ca m’a choqué d’apprendre qu’un peuple aussi éduqué puisse penser de cette manière. Spécifiquement à Dickinson, là où la convivialité et le respect des autres sont estimés d’être indispensables à la vie quotidienne, certains élèves semblaient représenter une image de l’Amérique assez différente. C’est ainsi que le “phénomène Trump” ne me surprend pas aujourd’hui. Cet instinct présent auprès des Américains de borner leurs frontières n’est pas récent, cette philosophie date de bien avant la première guerre mondiale et Trump ne fait que rénover cette mode.

Un sourire se dessina sur mes lèvres en réponse aux mots de ces deux garçons inconscients du vice de leurs esprits. Je n’ai point négocié leurs bêtises enfantines. Je pense qu’aujourd’hui plus que jamais, il faut être perspicace envers les problèmes sociologiques: les Arabes ne sont pas tous des terroristes. Je me suis rendu compte que le seul moyen de persuader ses deux jeunes hommes serait de leur prouver indirectement que je suis, comme la majorité du monde arabe, à la hauteur de faire partie de la société américaine.

Ce serait tout pour cette fois-ci!

À la prochaine!
Charlie

1 Comment, Written on November 30th, 2016 , Uncategorized

Beaucoup de personnes utilisent les stéréotypes comme un façon de comprendre les autres personnes. Mais, soit bien ou soit mal, les stéréotype donnent seulement une petite pièce d’une plus grande image, et parfois ils ne sont pas vrai du tout. Les stéréotypes nous permettons de faire les généralisations quand nous ne savons pas une personne et ils ne résultent pas dans une bonne ou précis compréhension de la personne.

J’ai de la chance parce que je n’étais pas victime d’un stéréotype récemment, pour autant que je sache. Ceci dit, je peut me souvenir d’un stéréotype dans mon enfance. Au lycée j’étais assez réservée, sauf avec mes bonnes et proches amies. Je pense que parce que je n’a pas toujours partager mon opinion, les gens m’ont stéréotypé comme une fille timide qui n’a pas les opinions très forts, mais en réalité je suis très ouverte avec les gens que je connais bien, j’ai mes propres opinions, et j’aime faire la connaissance de nouveaux personnes.

J’ai négocie avec l’incident en essayent de devenir plus ouvert avec les gens inconnus et partager mon opinion pour que les autres ne font pas les decisions pour moi. J’ai appris beaucoup grâce à cette situation et ça m’a aidé dans ma vie sociale et à l’école. Aussi, à un jeune âge j’ai vu l’effet des stéréotypes et comment les éviter et les surmonter.

1 Comment, Written on November 30th, 2016 , Uncategorized

Avez-vous déjà été victime d’un stéréotype négatif ou positif ? Racontez votre expérience et dites, en trois ou quatre paragraphes bien structurés, comment vous avez négociez l’incident.

 

Après avoir réfléchi un peu, je dois être honnête et dire que je ne me souviens pas d’un incident ou j’ai été victime d’un stéréotype. La vérité triste est que les stéréotypes sont souvent imposés par les groupes de majorité sur les groupes de minorité. Les stéréotypes sont un exercice de supériorité en imposant le jugement de ces gens qui se sent capables de faire cela.

 

Pourtant, c’est aussi vrai que cela n’est pas toujours vrai – les stéréotypes ont une présence beaucoup plus universelle qui s’exprime dans plusieurs niveau et groupes de la société. Ce qui est important à reconnaitre est qu’un stéréotype imposé sur une minorité possède des conséquences plus graves que celles d’un stéréotype imposé sur une majorité. Les effets négatifs du premier exemple mènent à l’image de certains peuples qui peuvent être non seulement faux, mais aussi nuisibles aux gens qui déjà occupent une position d’infériorité de la perspective de la majorité.

 

Il est vraiment important de pouvoir distinguer ce qui est un stéréotype et ce qui est la réalité. Oui, parfois un stéréotype dépeint un certain membre d’un groupe correctement, mais cela ne signifie pas que cette vérité s’étend parmi tous les membres. Si on croyait en cela, le monde serait beaucoup plus fermé à l’exploration et nos préjugés créaient une réalité fausse et inutile.

 

1 Comment, Written on November 30th, 2016 , Uncategorized

J’ai vécu des circonstances de fabrication de stéréotypes pendant ma vie. Notamment, pendant le collège et le lycée, il y aurait plusieurs situations de fabrication des stéréotypes négatives. En général, le corps étudiant était très homogène par les autres races, les origines ethniques, et les religions. Donc, j’ai représenté l’une des rares personnes juives à l’école. Des gens se sont moqués l’apparence de “nez juifs.” Les autres font l’éloge d’Adolf Hitler. Dans ces circonstances, j’ai informé mon enseignant. En particulier quand l’élève a fait l’éloge d’Hitler, j’ai suggéré qu’il a fait des recherches sur l’Holocauste. Je voulais pour cet élève d’apprendre de ses erreurs. Les stéréotypes et les remarques offensives ne disparaîtront pas comme par magie. J’ai pensé que la recherche pourrait faire la lumière. La moindre des choses, j’espère qu’il n’agace pas les autres personnes dans le futur. 

Quand j’étais plus jeune, j’ai joué au basket. Je suis allée au camp de vacances et une activité principale était le basket! En particulier, les campeurs a joué un jeu s’appelle le “Knockout.” La plupart de garçons ont joué le jeu. Ils ont l’air étonnés parce que j’avais voulu jouer aussi. Puis, ils ont ri parce qu’ils ont pensé le jeu représentait une victoire simple. Tout à fait accidentellement, j’ai battu tous les garçons. Ils ont semblé stupéfaits. Ils ont assumé que les filles ne sont pas sportives. L’expression “you play a like girl” ne doit pas exister dans le vocabulaire. La solution était ma destruction des stéréotypes par le jeu. Après ça, je pense qu’ils ont compris que les garçons et les filles sont égaux!

J’ai appris beaucoup de mes expériences. Spécifiquement, j’appris que l’importance de l’éducation. L’hostilité représente un problème majeur, mais l’ignorance symbolise un autre problème aussi. Je pense que l’environnement à Dickinson représente une chance optimale pour le prolongement d’étudier pourquoi les stéréotypes existent et comment ils peuvent être d’éliminer dans la société.  Les cours comme 236 sont très bénéfiques pour aider ce problème. 

1 Comment, Written on November 29th, 2016 , Uncategorized

Il existe les stéréotypes pour tout le monde – chaque pays, race, et groupe ont leurs propres stéréotypes positifs et négatifs. Malgré le fait que quelques idées sont positives, les stéréotypes sont toujours mauvais. Ils réduisent les gens d’une notion préconçue, et c’est négatif pour quelqu’un parce que c’est deshumanisant et pas la réalité de leur vie. Pour combattre les stéréotypes, c’est important d’apprendre les cultures des autres sociétés. Avec l’éducation, on peut mieux comprendre les nuances d’autres, donc on doit étudier et voyager pour éviter les stéréotypes. J’ai eu les expériences avec les stéréotypes – pas assez mauvais que certaines, mais ils sont importants et pertinents néanmoins. Dans ce blog, je parlerai d’un cas où j’étais stéréotypé.

Je suis très grande, donc la plupart de mes stéréotypes sont liés à m’hauteur. Les inconnus me demandent si je joue au basket ou au volley, et quelques dits que je ne dois pas porter les chaussures à talons hauts parce que je serais plus grande qu’aux hommes. Je ne suis pas sportive, et je ne joue pas les sports stéréotypies pour les gens grands. De plus, je porte ce que je veux, sans regard pour les autres. Depuis que l’âge de 14 ou 15 ans, les gens ont les notions préconçues de moi à cause de m’hauteur. Pour la plupart, ils n’ont pas les intentions mauvaises, et ses stéréotypes ne sont pas très négatives, malgré cela, ils sont énervants. Pour moi, les stéréotypes ne sont pas néfastes, mais je sais que c’est le cas pour autres, donc je pense qu’on ne doit pas supposer le caractère d’un inconnu.

Les stéréotypes de m’hauteur sont plus spécifiques à moi, mais j’ai aussi entendu les stéréotypes généraux sur les femmes. L’idée que chaque femme doit aimer la mode, être parent, travailler à la maison, cuisiner, et n’étudier pas les mathématiques et les sciences est nocif pour tous les femmes du monde, y compris moi. Ces jugements empêchent les femmes de réussir dans les domaines de business, science, et politique. Comme femme dans notre société aujourd’hui, les stéréotypes du rôle des femmes m’affectent dans ma vie professionnelle et personnelle. Avec mon propre expérience, je sais que les notions préconçues sont mauvais, donc j’essaie de ne juge pas les autres et travailler pour comprendre les autres cultures.

1 Comment, Written on November 29th, 2016 , Uncategorized

Le « capitalisme sauvage» 

À votre avis, comment expliqueriez-vous le regard que certains Français posent sur le capitalisme américain en le considérant comme un capitalisme “sauvage”, c’est-à-dire un système qui a perdu toutes ses valeurs humanistes et qui ne célèbre plus que le gain et le profit ?

 

Je pense qu’aujourd’hui, avec les forces de la globalisation, l’esprit du capitalisme sauvage peut traverser les frontières facilement. Les pays de l’Ouest adaptent et transforment leurs systèmes économiques et politiques tout le temps, et il est difficile de les généraliser.
C’est vrai – le capitalisme dans les Etats Unis peut être étiqueté comme «sauvage» , même si d’une perspective globale, les différences ne sont pas si énormes. Les idées fondamentales de l’économie de ces deux pays et la même et peut être tracer a Adam Smith. L’intérêt personnel est la force qui domine le capitalisme partout. Les différences donc sont en ce qui concerne les politiques qui sont en place pour protéger les ouvriers. En France, ces politiques sont beaucoup plus apparentes et acceptées.

 

Pourtant, on peut observer que la classe ouvrière d’aujourd’hui veut des changements, particulièrement dans les Etats Unis avec les élections de 2016. Dans le futur proche, il est vraiment possible que les politiques dans les Etats Unis deviennent plus orientées vers les ouvriers et deviennent plus sociales. Le capitalisme et le socialisme sont diamétralement opposes, mais cela ne signifie pas qu’un petit mélange est impossible.

Leave A Comment, Written on November 15th, 2016 , Uncategorized

FR236 Introduction to Cultural Analysis is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).

FR236 Introduction to Cultural Analysis