La ville rose, la vie verte

October 18, 2017
Compostage

Compostage

Description

Cette photo montre un système public du compostage. C’était pris dans le jardin du Grand Rond à Toulouse. Le compostage est une méthode pour réduire le déchet inhérent dans la préparation de la nourriture ou l’aménagement paysager. À Toulouse, des composteurs sont installés dans le Jardin des Plantes, le Jardin du Grand-Rond et le Jardin Royal. J’aime beaucoup que la ville offre ces opportunités, comme chez moi et à l’université, je fais du compost.

 

Interprétation

« La ville rose est-elle verte ? » Ce n’est pas seulement une question que je me demande souvent, c’est aussi le nom d’un programme que Prof. Ngong a créé avec Dickinson. Nous l’avons discuté en brièvement en parlant de Toulouse et je pense que la réponse est très compliquée. Mes hôtes trouvent que le développent durable est important et ils choisissent souvent des options ‘vertes’ ou ‘bio’, même s’ils ne profitent pas de compostage public.

 

Les universités et la ville nous encouragent d’utiliser les vélos ; j’ai discuté avec un homme qui expliquait que (selon lui) c’est plus cher de posséder et utiliser une voiture ici qu’aux Etats-Unis, en addition d’être moins nécessaire. Quand j’ai demandé s’il trouvait les Français sensibilisés aux problèmes de l’environnement, il disait vigoureusement oui. Presque tout le monde aime me rappeler que les Etats-Unis ont déclaré l’intention d’abandonner les accords de Paris. (Oui, je sais !)

 

Evaluation

Les Français sont plus prêts à prendre les transports en commun ou de choisir l’agriculture biologique que les Américains, mais il y a des aspects de leur vie quotidienne qui ne correspond pas au but d’une vie plus durable. Fumer, c’est une habitude qui produit beaucoup de déchet ; en plus, souvent les fumeurs jettent leurs mégots sur le trottoir, pas dans un récipient.

Emporter son café devient de plus en plus acceptable, mais ici on ne voit que rarement les thermos. Apporter sa propre tasse, c’est connu aux Etats-Unis, mais pas encore ici !

Est-ce que Toulouse est verte ? Non, parce que toute les villes modernes ont un impact énorme sur l’environnement et le climat. Mais c’est vrai que Toulouse fait des efforts pour le minimiser ; en offrant des modes de transport et des initiatives pour ses citoyens. Cela donne un modèle pour les autres et offre des possibilités pour l’amélioration.


Anxiété et voitures

October 17, 2017

Description :

Cette photo montre une petite rue dans Toulouse proche de ma maison. Pour les Toulousaines, il n’y a rien de bizarre ou inquiétant sur cette photo. Mais à mon avis, comme une nouvelle habitante dans cette ville, quand j’ai vu cette rue, j’ai vu les possibilités d’avoir un accident de voiture. Ici, les rues sont très étroites et à cause de cette structure, les autres voitures ont besoin de conduire très proche d’une à l’autre. Ici, c’est normal d’avoir ce type de proximité en la rue et les conducteurs roule à toute vitesse sortir de leurs couloirs sans peur. En addition de cette proximité entre les voitures qui passe, sur la côte de la route, il y a des voitures qui sont garées assez proche à l’une de l’autre.

Comment un résultat de ces très petites étroites rues, la façon de conduire devait s’adapter en conséquence ? Apres, j’ai eu des expériences en voiture avec ma famille d‘accueil et regardé comment les autres Toulousaines, la façon de conduire que j’ai vu sur la route, les règles de la route ici en France sont très différentes de celle des États-Unis. Les voitures se dépassent très vite, et faire des manœuvres qui ressemblent plus aèdes autos tamponneuses ou même à Mario Kart. Alors, comment et pourquoi conduire si différent ici en France ?

Interprétation :

Selon à mes hôtes d’accueil, Toulouse est une ville très ancienne, de l’époque roman. Peut être la manière de conduire est à cause de la structure des rues anciennes en Toulouse. À Toulouse, les rues ne sont pas adaptées pour la quantité des voitures qu’il y a aujourd’hui.

Mes hôtes d’accueil m’ont expliqué que « Notamment, Toulouse était créé dans une époque romane ou il n’existe pas les voitures. Donc il n’y avait pas de raison d’avoir de plus grandes rues. Et quand finalement la voiture était inventée, les architectures essayent de construire à partir de la structure existante prenant en considération la possibilité de la croissance future de la population.» Ensuite, Toulouse est devenu une ville avec rues trop petite pour sus tenir la quantité de personnes maintenant. En résulte de ça, les voitures doit être plus petite pour naviguer dans les rues.

Cependant, même si les voitures sont plus petites ici en France, beaucoup de Français choisissent de faire du vélo ou de faire de la moto pour aller au leur travail. Mon hôte par exemple utilise une moto pour se rendre au matin, simplement parce qu’il est difficile de naviguer et de trouver un espace du parking ici à Toulouse.

Évaluation :

Contrairement à la France, les villes des États-Unis ont été créées plus tard. En plus d’avoir des grands espaces, il est plus facile de construire de plus grandes routes. Peut-être, la raison que la manière de conduire me choque beaucoup est parce que je me suis habitué d’avoir ces grandes routes. Pour moi, les voitures qui vont plus vite et qui conduisent assez près d’autres voitures me donnent un peu d’anxiété. Mais peut-être que j’ai seulement besoin plus de temps pour m’ajuster. Si autres Toulousaines peuvent prospérer dans une ville qui devrait avoir beaucoup plus d’accidents de la route sans peur, je le peux aussi. J’espère qu’à la fin de mon séjour ici, cette anxiété va diminuer et j’espère que je ne vais pas être écrasé par les voitures toulousai


Les militants

October 17, 2017

Cinéma Utopia à Tournefeuille

Description:

Samedi dernière je suis passée la moitié de ma journée à Tournefeuille, une ville très sympa et calme sud de Toulouse. J’ai pris le métro jusqu’à l’arrêt qui s’appelle les Arènes est après j’ai pris le bus 65 à l’abri du bus de l’église Tournefeuille. Je l’ai trouvé difficile de trouver le Cinéma Utopia parce que c’est un bâtiment caché parmi d’autres édifices bien connus dans le centre-ville. En somme, j’étais à Tournefeuille pour assister à la journée festive de migration organiser par Amnesty International avec cinq autres ONGs dont l’association où je fais mon service civique faisaient partie. Pendant cette journée intéressante j’ai entendu le mot “les militants” souvent.

Interprétation:

J’ai demandé de mon chef pourquoi beaucoup de personnes ont employé cette terminologie pendant la journée. Il m’a dit que c’était une manière à décrire les bénévolats. La plupart des participants d’événement étaient les bénévolats des ONGs comme Médecins du Monde, Médecins Sans Frontière, Amnesty International, Comité catholique contre la faim et pour la développement-Terre Solidaire, Réseau des Etudiants Toulousains en Soutien aux Exilés et Réfugiés, Fédération des Conseils de Parents d’Élèves – 31, et enfin le Réseau Education Sans Frontières. Selon mon chef, il m’a bien expliqué qu’on appelle les bénévolats les militant à cause du fait qu’ils sont passionnés d’un certain sujet, c’est la raison pour laquelle ils sont souvent décrits comme des militant parce qu’ils ont un trait caractéristique que les gens ont vu comme militant. En effet ils sont militants pour une cause.

Evaluation:

J’étais contente que mon chef m’a expliqué le sens du mot, parce que cela fait longtemps que je n’ai pas compris le sens du mot. J’ai su la définition du mot, mais je n’avais pas compris pourquoi le mot est utilisé dans le contexte des ONGs. L’usage du mot montre la mettre en application d’une partie de la divise française, la “solidarité”. Je trouve que la journée festive à Tournefeuille était un rassemblement pour la solidarité autour du sujet de la migration. En conclusion, j’étais une témoigne à la solidarité des Français pour les gens en situation de précarité ici en France et d’ailleurs.


Les différentes cultures universitaires françaises et américaines

October 17, 2017
Campus

Vue du campus

Description :

J’ai pris cette photo du campus de l’Université de Jean Jaurès d’une des fenêtres de la Bibliothèque Universitaire. Je m’étais installer pour finir quelques devoirs quand j’ai levé la tête pour voir cette vue panoramique du campus. C’était la première fois que j’apercevais le campus de cette perspective et je voulais prendre une photo pour garder le souvenir de ce campus récemment rénové. Depuis mon perchoir, j’ai pu observer le bâtiment « Érasme » des langues, littératures, et civilisations modernes. La photo nous permet aussi de voir « le Gymnase », le bâtiment « le Gai Savoir » des lettres, musique, et philosophie, et le bâtiment « Olympe de Gouges », qui abrite l’histoire, l’histoire de l’art, l’anthropologie, et l’archéologie. De plus, on peut aussi remarquer les vastes espaces verts et de détente pour les étudiants.

Interprétation :

Une analyse objective de cette image ne révèle pas énormément de différence entre les campus universitaires français et américain. Depuis que je suis à l’UT2J (l’Université Toulouse 2 Jean Jaurès), je me demande comment les étudiants français voient le rôle du campus universitaire. D’abord, le campus n’est pas nécessairement un lieu de sociabilité. Bien sûr, j’observe qu’il y a plusieurs élèves qui se parlent et qui participent à des activités ensemble sur le campus. Par contre, une étudiante en L3 à l’UT2J m’a expliqué que les étudiants français aiment bien retrouver leurs amis sur le campus universitaire s’ils ont des pauses a la même heure. Par contre, la majorité d’entre eux se retrouve en ville, a l’extérieur du campus. Si les étudiants français se fréquentent sur le campus universitaire, c’est parce qu’ils sont là pour une raison spécifique : leurs études.

Les espaces universitaires français sont créés avec cette idée en tête. Par exemple, la cafétéria universitaire est ouverte que pendant la pause du déjeuner et même si plusieurs étudiants mangent et discutent ensemble à la cafeteria, l’espace de la cafeteria n’a pas été conçu comme espace de socialisation constante entre les élèves. Un autre exemple est la bibliothèque universitaire (BU). J’étais étonner quand j’ai entendu aux haut-parleurs de la BU que la bibliothèque fermait à 19h30. Oui, la BU de l’UT2J est un bel espace où les étudiants peuvent faire de la recherche ou travailler ensemble, mais ses horaires sont centrés autour de la notion que la vie universitaire se termine quand les derniers cours de la journée se termine. Mais alors, où est-ce que les étudiants français font leurs devoirs ? Ceren et d’autres étudiants de l’UT2J m’ont informé que la majorité des élèves se rendent plus tôt à la bibliothèque universitaire pour passer la matinée à travailler, ils travaillaient depuis chez eux, ou ils fréquentent des salons de thé avec du Wi-Fi.

Évaluation :

Les campus universitaires américains sont pour la plupart des espaces à multi-usages. Ils sont à la fois des espaces conviviales, des espaces d’études, des lieux de recréations, et des espaces résidentiel. Non seulement est-ce que les campus universitaires américains ont plusieurs usages, ils sont aussi des espaces normalement ouverts aux étudiants vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jour sur sept. En revanche, malgré le fait que les espaces universitaires français ont aussi plusieurs usages, la culture universitaire sur le campus est plus centrée sur les études et les cours, tandis que les espaces à l’extérieur du campus contribuent aussi beaucoup à la vie étudiante. Je ne prétends pas qu’un système est meilleur que l’autre. Je trouve que la notion du « campus life » américaine facilite les rencontres, les échanges d’idées dans chaque aspect de la vie étudiante, et renforce la notion d’une communauté liée à son université. Par contre, le système français reflète la culture d’indépendance et d’autodétermination des étudiants français. Les étudiants français suivent leurs cours, mais ils ont aussi l’opportunité de s’exprimer et de vivre dans plusieurs autres espaces.

 


Une conférence avec Benoît Hamon

October 17, 2017

Description

Ceci est une photo que j’ai prise à une conférence avec Benoît Hamon vendredi dernier. M. Hamon était le candidat du Parti socialiste pendant la dernière élection présidentielle, et a gagné seulement 6% du vote pendant le premier rang des élections. En juillet, il a quitté le Parti socialiste pour créer son propre mouvement. La conférence était dans un amphithéâtre à Sciences Po, plein avec près de 250 étudiants. Le thème de la conférence était « D’être de gauche aujourd’hui ». J’ai noté que personne ne portait des vêtements très formels, même M. Hamon, et que personne ne portait des t-shirts politiques, sauf un homme qui portait un t-shirt du slogan d’Obama.

Hamon a parlé pour près de 45 minutes, et puis il a répondu aux questions des étudiants. Pour moi, c’était étrange que les gens qui ont demandé les questions étaient très directe. Ils étaient plus ou moins polis, mais ce n’était pas comme je parlerais à Hillary Clinton, par exemple.

Interprétation

La nature de la conférence pourrait expliquer par rappeler les différences entre le système politique en France et le système politique aux États-Unis. J’ai l’impression que le pouvoir de l’exécutif en France a un sens plus personnel, parce qu’on vote directement pour le président.

La nature de la conférence était peut-être une conséquence de la nature de Sciences Po. Le système politique vient de Sciences Po parce que la plupart des gens politiques suivent les cours à Sciences Po. Il y a plus des connexions entre le système universitaire et les hommes politiques, donc c’est un événement moins formel. J’ai décidé de porter des vêtements un peu plus formels que les autres, parce que c’est meilleur d’être trop bien habillée que d’être mal habillée.

Tous les étudiants étaient très ravis d’être là, mais restent critiquant. Ils étaient à l’aise dans cet environnement. C’était comme un cours magistral, mais plus captivant. Par mon hôtesse, l’élection n’avait pas d’un candidat bon. Quand on peut avoir un favori entre les gens qu’on n’aime pas, c’est différent d’avoir un candidat qui parle à vos intérêts. Aux États-Unis, le système de deux partis forme une idée qu’il y a (en générale) le bon a une cote et le mal à l’autre cote.

Évaluation

C’était une expérience vraiment positive. J’ai appris beaucoup de gauche française. C’est toujours difficile pour moi de comprendre quelques éléments de la société française, et je crois que c’est parce que la société américaine est plus capitaliste que la société française. Après la conférence avec M. Hamon, c’était plus clair que les idées marxistes restent dans les valeurs économiques et sociales. Les intérêts qui sont plus forts surtout étaient les sujets qui parlent de l’économie, du travail, de la sécurité sociale. Il y a des valeurs de la politique et des hommes politiques qui sont vraiment différentes entre les États-Unis et la France.


F est pour la Fantaisie et les Français

October 17, 2017

Description:

Grâce à mon expérience en Toulouse, le samedi dernier, j’ai remarqué que France est très différente par comparaison avec les États-Unis dans ce sens que la France est plus fantaisie, chic et sophistiquée. Montré dans la photo au-dessus de l’affiche, il y a trois scènes. Dans la première scène à la gauche, il y a un Starbucks pour partir sans un caissier, mais il y a une caisse en libre-service. Ce Starbucks est situé dans le Cinema Gaumont à Jean Jaurès. C’était bizarre et c’était le premier Starbucks pour partir que j’ai eu vu parce qu’en général, le Starbucks n’est pas rapide. La deuxième scène est les épices au marché appelé « Les Halles de Narbonne » en Narbonne, France. Je pensais que c’est très intéressant que les Français aient beaucoup de choix pour les épices. La chose très bizarre là était le fait qu’il y a plusieurs restaurants dans le marché à côté de petits vendeurs de nourriture. C’était une expérience différente comparée à mon expérience au marché central en Lancaster, PA. Bien que les deux marchés sont similaires avec les plusieurs choix de nourriture, le marché en Narbonne était différence à cause de diversité de nourriture de beaucoup de pays et aussi le plusieurs petits restaurants que a été situés dans le marché. De plus, la dernière scène à droit représente le spectacle que c’est produit pendant ma visite au marché en Narbonne. C’était un diner et un spectacle ! Les danseurs flamencos ont été escortés par les musiciens espagnols qui ont joué et chanté les chansons espagnoles et françaises. C’était intéressant de voir un autre type de culture représenté en France, parce que Narbonne est plus près d’Espagne. Je pensais que ce spectacle a montré supplémentaire l’idée que les Français sont chics parce qu’ils ont les danseurs flamencos d’accompagner leur repas.

Interprétation:

Je pense que l’image de Français est très importante. Cette importance de l’image est montrée dans chaque l’endroit, où les Français sont très sophistiqués avec leur café, leurs costumes, leur repas, leur restaurant et leur nourriture. Je pense que la raison pour le Starbucks pour partir existe est parce que les Français ne règlent pas pour le café médiocre et si les Français étaient d’avoir une machine pour partir, c’est nécessaire d’être un restaurant ou lieu sophistiqué. C’est la même chose avec le McDo au capitole et le distributeur à la gare. Toutes les machines sont très sophistiquées et ont beaucoup de boutons et choix. En général, les Français aiment profiter de repas et la goute de choses est très important, donc si une personne a besoin de dépêcher, il dépêchera en style. La raison pour laquelle il y a une interprétation flamenco a été de montrer l’influence de la culture espagnole en France et amuser les Français quand ils ont mangé. De plus, la goute et le temps sont important pour les Français pour repas, donc il est clair la raison pour laquelle il y a beaucoup de types d’épices et plusieurs restaurants dans le marché. Chaque restaurant a eu du vin, du fromage, des autres petites choses de gouter et quelquefois un grand repas. De plus, par exemple, j’ai aussi gouté les pièces de tisane (les amandes) avec mon hôtesse après le diner aujourd’hui.

Évaluation:

Cette situation provoque les sentiments de curiosité d’autres nourritures et leur goute. Puisque, les Français passent beaucoup de temps pour leurs repas (deux heures), ils peuvent gouter beaucoup de choses. Après ma visite, je suis plus intéressé par les cuisines différentes et par les restaurants qui sont situés dans le marché. Ils semblaient très tenant et très engageant. Ce marché conçoit l’idée que les Français aiment avoir deux heures pour un repas, donc, après les Français font les courses, ils deviennent avoir faim et désire d’aller au restaurant. C’est facile en le marché ! Je pense que si une personne française a vu le Starbucks pour partir, le distributeur, et le marché, il penserait que toutes les choses sont normales. La danse flamenco est espagnole, donc il serait nouveau pour une personne française. Une personne française serait choqué par les marchés aux États-Unis puisqu’ils n’ont pas les petits restaurants inclut ou que leur idée de café pour partir est un café médiocre du Dunkin’ Donuts.


Les Cabinets Médicaux en France

October 17, 2017

Description
Cela est une photo de la salle d’attente pour un cabinet médical des docteurs généralistes. Il était une petite chambre avec beaucoup de chaises, des papiers d’information, et des magazines. Il était midi et quart, alors il n’y a pas beaucoup le monde ici. Il y a environ dix personnes dans la salle d’attente en moyen, mais il n’y a que trois docteurs. Il a des gens de tous âges, toutes classes, et beaucoup d’autres démographiques. Il y a un enfant avec sa mère dans le photo. Le cabinet est assez petit, il est une partie d’un bâtiment d’appartements. À l’étage du cabinet, il y a cette salle d’attente, quelques salles privées pour les docteurs, et un bureau pour le secrétariat.
Interprétation
Il semble que ce genre de cabinet est la manière préférée de visiter les docteurs pour la majorité de gens. Je crois cela aux causes du fait que toutes les différentes gens sont ici. Il prend simplement un ou deux heures et on n’a pas besoin d’une réservation pour le rendez-vous avant de venir. J’ai téléphoné pour faire un rendez-vous et ils ont me dire de simplement venir. Alors, j’ai du attend une heure pour avoir de l’aide. Mais en même temps, c’était pas mal. Il me semble qu’ici il est plus facile qu’aux États-Unis d’avoir l’attention médicale rapidement, mais aussi il prend plus de temps pour le visiter. C’est la première fois dans ma vie que j’ai visité un cabinet médical, chaque fois que j’avais besoin d’attention médicale j’ai fait un rendez-vous à l’hôpital.
Évaluation
Je trouve cette expérience très différente, il était un peu bizarre pour moi d’entrée dans la salle d’attendre parce qu’il n’y a pas des instructions claires. Mais j’ai trouvé qu’il n’y a pas des instructions parce qu’il est vraiment tout simple. Toutes les personnes attendent dans l’ordre qu’ils entrent, et c’est toute. Après la visite, on doit payer avec le secrétariat. Il était très simple, mais de plus, moins efficient. Je préfère le système aux États-Unis, simplement parce qu’on ne sait pas combien d’heures cela va être pour attendre. De plus, peut-être j’ai un biais aux causes de mes difficultés de communiquer les problèmes médicaux en français, c’est une vraie possibilité.

Les Marchés et l’emphase sur la nourriture

October 16, 2017

<img class='wpa-image-missing-alt size-medium none' src='http://blogs.dickinson.edu/fr300automne17/wp-content/plugins/wp-accessibility/imgs/alt-missing.png'
Description
Ce weekend, je suis allée à Narbonne, et j’ai déjeuné à un marché qui s’appelle « Les Halles ». C’est un marché couvert avec les stands qui vendent plusieurs produits alimentaires — comme les viandes et les poissons, les légumes et les fruits, le fromage, les pâtisseries — et les plats cuisinés d’une variété des pays – comme la France, l’Espagne, l’Italie, le Maroc, la Chine, l’Inde et beaucoup plus. L’atmosphère sociale créée par tous les vendeurs et clients est présente partout, et le mélange des odeurs et des vues diverses avec la convivialité des gens créé un environne vivant et animé.

Interprétation
Les deux choses qui m’ont étonné étaient le fait que ce marché a eu les produits tellement frais, et qu’il semble plus similaire à l’Espagne qu’à la France. En parlant avec un vendeur de cuisines français, il m’a dit que tous les produits sont frais parce que le marché est ouvert tous les jours de 7 h à 14 h, et que tout le monde apporte les produits locaux ou récemment cuit pour chaque jour. De plus, beaucoup de produits, comme les viandes et les légumes, étaient locaux, donc ça assure qu’il existe les produits frais tous les jours. Grâce à la proximité de Narbonne à l’Espagne, la culture plutôt espagnole présente dans une manière forte aux marchés comme celui-là. Un autre client du marché a dit qu’il y a beaucoup d’influence espagnole, et c’est la raison pour laquelle il était un festival de paella avec la musique flamenco dehors du marché. La combinaison de ces deux facteurs donne une atmosphère unique et intéressante à ce marché couvert à Narbonne.

Evaluation
Mon expérience à ce marché à Narbonne me montre comment les Français valorisent chaque aspect de leur nourriture. Pour les clients du marché, ce n’était pas juste un endroit pour acheter les produits, mais c’était comme un évènement social. Il y avait les familles entières et les groupes de gens partout. De plus, la culture française apprécie l’idée de la cuisine locale et régionale. Pour eux, la nourriture est représentative de leur fierté régionale, et aux marchés comme Les Halles, on peut voir comment la cuisine locale est tellement importante pour les Français. Chaque étape de la préparation d’un repas français est priorités, et c’était la première fois que je suis allée à un endroit comme Les Halles, avec la nourriture fraîche. Mes observations sur le comportement des gens dans ce marché et le nombre des options présents sont intéressantes pour une réflexion sur la culture alimentaire en France.


La qualité communautaire du marché français

October 16, 2017

Description :
Ces deux photos étaient prises au marché Les Halles, un grand marché couvert qui se trouve à Narbonne, une ville à sud-est de Toulouse. Le marché est un mélange des étals vendant une variété des produits, allant des fruits et des légumes, des viennoiseries, et des épices, à des petits restaurants offrant des plats préparés avec des produits du marché. La deuxième photo montre un concert de flamenco qui était devant le marché, accompagné de la musique espagnole et un festival de paella.

Interprétation:
Le marché était un marché qu’on trouverait à plusieurs villes françaises – il était bruyant et populeux, avec une combinaison d’odeurs, comme le poisson, le pain frais, et des poulets rôtissoires. On pouvait voir une variété des âges et des classes différents, ainsi que des étals de différentes nationalités, incluant thaïlandais, espagnoles, et marocains.
Comme plusieurs ont déjà remarqué, le marché garde un espace important dans l’esprit et l’identité française – pour beaucoup des Français, y compris ma famille d’accueil, le marché ne représente pas seulement un lieu où on fait des courses, mais aussi un espace sociale, où on va, souvent le dimanche matin, pour rencontre des amis et de rester pendant plusieurs heures.
Par rapport au supermarché, les produits qu’on achète dans ces étals sont tous locaux, faits et cultivé par des agriculteurs et entreprises indépendants. De plus, autrement d’un supermarché, on peut trouver une variété plus grande des produits internationaux– comme, par exemple, la paella ou le baklava. En effet, le marché est plus représentatif de la population réelle d’une ville, incluant les immigrants qui l’habitent. On pouvait le voir aussi dans le concert de flamenco devant le marché, où il y avait la musique et des personnes parlant l’espagnole juste à côté des personnes parlant le français.

Evaluation :
Aux Etats-Unis, des marchés comme ceux à Narbonne sont beaucoup moins nombreux qu’en France. Les « marchés fermiers » qu’on trouve souvent sont aussi très différents que les marchés français. Même s’il y a également des produits locaux, ils sont beaucoup plus chers, et il y a moins de diversité dans les produits et les personnes qui achètent les produits – au contraire, ces marchés ont la tendance de séparer les différentes classes, parce qu’ils font parties d’une certaine style de vie qui n’est pas accessible pour tous les habitants d’une ville. Le marché français, par contre, est un point de passage entre différentes classes et cultures, représentant un espace de communauté dans une ville. Quand je pense à ma ville de naissance, je ne pense pas qu’il existe un lieu similaire, qui a la même fonction connectant que le marché français.


Les RU

October 16, 2017

Description

Voici une image d’un repas que j’ai mangé samedi pour le déjeuner dans un restaurant université (RU). Il y a des tomates farcies, des haricots verts, une tranche du fromage, un morceau du pain et du yaourt. Ce repas ne m’a couté que 3,5 euros, moins qu’un verre du vin ! Le weekend, la sélection est moins variée ; il y avait deux plats principaux (les tomates et la poisson), cinq entrées, et deux desserts (le yaourt et le fruit). Mais pendant la semaine, il y a plusieurs plats principaux, de la pizza, des boissons, et des viennoiseries. Le jour que j’y ai mangé, il n’y avait pas trop de monde ; je pense que les étudiants y vont après ou entre leurs cours pendant la semaine. J’étais très contente de savoir que je pourrais manger des choses variées pour un prix qui n’est pas trop cher.

Interprétation

Ma jeune hôtesse et son ami étaient surpris quand j’ai dit que j’aimais le RU. Ils ont dit qu’a leur RU la nourriture est trop gras et produit en masse, et ils ont raconté des histoires de leurs amis qui ont senti malade après avoir mangé dans le RU. Mon hôtesse a dit ; « Mais les RU aux centres-villes ont des meilleurs produits [leur université est à la banlieue], et il y a plus des étudiants donc les RU doivent essayer à préparer quelque chose de bon. »

Par contre, une autre amie aime beaucoup le RU à notre école ; elle m’a dit que c’est une bonne option quand elle est trop occupée à faire cuire quelque chose ou quand elle ne veut pas dépenser trop d’argent dans un resto.

Explication

La nourriture dans les RU ici est beaucoup moins variée que la nourriture dans les cantines des écoles aux États-Unis, mais personnellement je préfère les repas aux RU et je pense que la qualité est meilleure. Je préfère le système des RU ici ou on paye 4 $ pour un entrée-plat-dessert au système de notre cantine aux états unis ou l’on doit payer 10 $ pour chaque repas, mais on mange autant qu’on veut. Pour les athlètes (qui doivent manger beaucoup), ce système est meilleur, mais pour les autres qui ne mangent pas beaucoup c’est un peu cher. Peut-être que le système des RU en France est grâce au fait qu’il n’y a pas assez des étudiants athlètes ici qu’on a aux États-Unis. Si j’étais une Française, peut-être que je ne les aimerais pas (comme mon hôtesse) ou peut-être que je les trouverais une bonne solution quand je ne veux pas cuisiner ou aller dans un resto.