L’heritage, les batiments, et les contradictions de Napoléon

November 7, 2017

Pendant  mes Vacances de Toussaint, j’ai eu l’occasion de rester à Paris pour toute une semaine. Lorsque Paris est connue comme la « Ville Lumière » aux Etats-Unis, j’avais absolument par contre l’impression que je me trouvais souvent face à l’ombre de Napoléon. L’Arc de Triomphe, le Panthéon, et l’Obélisque de Louxor sont juste quelqu’un parmi une véritable empire de monument que l’empereur a construit ou a apporté à Paris. C’était finalement grâce à l’occasion que j’avais avec le programme Dickinson que j’ai pu voir comment il a essayé de construire son héritage non seulement au centre de l’histoire Française, mais au centre de l’histoire occidentale aussi.

Le site du tombeau de Napoléon retient non seulement les restes de Napoléon, mais il incarne l’héritage physique de Napoléon à travers le prisme de l’architecture, le design, et un peu de propagande. Son tombeau, fait du quartzite rouge domine l’attention de tous les visiteurs du tombeau. Le poids et la couleur du tombeau évoque une permanence impériale, une continuation physique de l’époque ou l’empereur était vraiment au centre de son propre univers. Enfin, ce n’était pas avant d’arriver en bas ou les panneaux autour du tombeau m’ont vraiment force à considérer le message que Napoléon a voulu passer. Napoléon est le lien entre les premiers Droits Romains et le Code Napoléon. De plus, il règne en haut des deux codes, allume par une autorité éternelle. Il est au centre d’un tableau qui rassure la publique que c’était lui qui a institué le Code Napoléon, améliore le système scolaire, et qui a rapporté la gloire à l’empire Française. Il est le lien entre la gloire des Romains et le système juridique dont on est fière en France aujourd’hui.

Cependant, notre discussion pendant mon cours de FRA 260 aujourd’hui a révélé un notre cote de l’héritage de  Napoléon qui n’est pas aussi bien préservé : son retourne à l’esclavage dans les colonies Françaises. Le pillage qu’il a pris pour paver les rues de Paris en or, les milliers de morts qui restent encore aux pieds de ses conquêtes, ou enfin, sont leurs monuments ? La réponse est bien évidente, le musée du Louvre et l’Arc de Triomphe sont juste quelques exemples, mais là encore, l’emphase est sur la gloire du soldat, ou de l’art, pas sur l’histoire des évènements. Enfin, Napoléon reste un excellent exemple des complications, et bien les contradictions dans les héritages des « grands hommes ».


Le Musee Rodin

November 7, 2017

Je vous montre une photo du Musée Rodin à Paris, France. Le Musée Rodin a deux lieus ; un dans le cœur de Paris et un autre juste dehors des limites de la ville. Dans cette photo, vous pouvez voir l’Hôtel Biron et les jardins du musée dans le cœur de Paris. Ce musée est dévoué à l’artiste Auguste Rodin, un sculpteur qui a vécu dans le dix-neuvième siècle. L’Hôtel Biron, qui abrite des sculptures de Rodin comme Le Penseur et Le Baiser, était le studio de Rodin quand il travaillait. De plus, le musée contient quelques œuvres de la collection de Rodin, comme un tableau de Van Gogh.

J’ai complètement aimé le Musée Rodin. Pendant les deux jours avant voir le Musée Rodin, j’étais avec trois de mes amis de Grinnell et Charlie. Mes amis n’ont pas connu Paris, donc on a vu les choses plus touristiques comme le Louvre ou l’Arc de Triomphe. Même si j’aime ces choses, ça m’a fait plaisir de voir un musée sans très beaucoup de touristes. Le Musée Rodin est vraiment très calme. Les jardins sont paisibles et les sculptures de Rodin sont belles. Le Musée Rodin était l’endroit à Paris ou j’ai entendu le plus de français. Quand je me suis revenu à la maison, j’ai demandé à mon hôtesse quel est son musée préfère à Paris. Elle m’a dit que c’est le Musée Rodin.

Le Musée Rodin m’a frappé. Les sculptures étaient vraiment belles dans un sens subtil. La majorité des sculptures ne sont pas finies. Mais en tout cas, je pense que Rondin a capturé le mouvement et la figure donc ses œuvres sont vraiment belles. Je crois que ceci peut être expliquer par la culture de l’implicite en France : il faut interpréter et trouver la beauté dans ces  œuvres et quand vous voyez cette beauté, elle est exceptionnelle.


November 6, 2017

Halloween

 

Description

Le Halloween : une nuit des festivités et des fêtes tapageuses. Le 31 Octobre à Paris était beaucoup plus festif que j’aurais pensé : les jeunes ont porté des costumes élaborés, avec du maquillage vraiment impressionnante. Ils ont eu les blessures semblant vraisemblable sur leurs visages, et des robes et capes de thème. Les bars ont eu des décorations orange et noires, et j’ai vu un magasin « pop-up » qui vendait des costumes. Aux supermarchés, j’ai vu des petits bonbons orange et même une citrouille ou deux. C’était très amusant. Mais, en mêmes temps, il n’y avait pas un seul enfant que j’ai vu participant. Des espaces pour les jeunes qui ont porté des costumes étaient des clubs et bars, la nuit tard.

Interprétation

Je pense que la tradition des petits enfants qui « trick-or-treat » pour Halloween n’est pas du tout régulière ici en France. La coutume est seulement américaine. Halloween est seulement pour les jeunes adultes. Les styles des costumes étaient aussi différents. Les gens étaient très sérieuses avec leurs vêtements et maquillages. Il n’y avait pas des costumes drôle ou ironique. Le thème était vraiment des zombies et des figures mortes. Et ce n’était pas du tout absurde de voir les gens avec une figure complètement blanche, ou verte, ou dans la même veine. Je trouve que les Françaises aiment beaucoup des talents artistique, la mode et un peu de spectacle. Alors, Halloween semble une tradition appropriée pour eux.

Évaluation

Halloween est encore un autre exemple comment les traditions et culture des Etats-Unis influencent la France. Mais, c’est aussi encore un autre exemple comment les Françaises adaptent la culture de créer une tradition singulièrement français. La tradition de l’automne aux Etats-Unis est plus forte en général qu’en France, à cause du Thanksgiving et Halloween. Et Halloween en particulier est une tradition de commercial. Aux Etats-Unis, il faut acheter des décorations, des costumes, des bonbons… Cette idée est un peu trop kitsch pour les Françaises peut-être, alors à la place de la version américaine, ils ont adopté un autre sens de la tradition.


En voyageant

October 17, 2017

Description:

Elle est nouvelle, innovante, pratique et pas cher. L’enterprise qui s’appelle BlaBlaCar est une méthode de transport apprécié par les voyageurs en France et Europe globalement. Pour une distance d’une heure ou plus en voiture, BlaBlaCar est pratique pour tous. On peut reserver une place dans une voiture d’une personne qui est déjà en cours à cet endroit. Cette application permet au conducteur et au voyageur de communiquer. En plus, on peut trouver un prix agréable et un rendez-vous approprié. C’est moins cher que le train et bien sûr l’avion, donc c’est très pratique à utiliser BlaBlaCar pour un voyage dans une ville voisine.

Interprétation:

Avant j’avais utilisé cette méthode de transport, j’en ai discuté avec mes hôtes. Au début, j’étais inquiète de dépendre d’une personne étrangère pour mes programmes de voyages. En outre, je n’ai jamais utilisé quelque chose qui est similaire à BlaBlaCar aux États-Unis. Cependant, mes hôtes m’ont dit que ça marche parce qu’on peut réviser les notes de chaque conducteur avant l’achat avec eux. Si un conducteur a beaucoup de mauvaises notes, il est recommandé d’éviter un voyage dans cette voiture. Toutefois, c’est rare d’avoir une mauvaise expérience. En plus, c’est un bon moyen de rencontrer une autre personne et de parler en français.

Évaluation:

Dans un monde avec de plus en plus de voyages partout, cette méthode de voyager est un soulagement pour le voyageur courant et son portefeuille. En général, un achat moins cher a un compromis. Par exemple, on peut acheter des chaussures qui sont moins cher, mais ils tombent en morceaux en raison de leur mauvaise qualité. Cependant, on peut avoir le beurre et l’argent du beurre. D’après mon expérience, il n’y a pas une meilleure option pour voyager sur une courte distance. Donc, j’ai trouvé que cette méthode de transport est une exception à la tendance de la valeur monétaire pendant mon séjour en France.


Le Consumérisme

October 17, 2017

Source: http://www.fdesouche.com/663279-toulouse-31-des-hordes-de-pilleurs-deboulent-dans-les-magasins

Description

       Voilà est une image des magasins de Toulouse. Les filles et les garçons de Toulouse portent habituellement les vêtements à la mode. Il y a des essentielles : les vestes en cuir, le rouge à lèvres, les marinières. Mais il y a aussi une culture forte de l’individualisme : les jeunes portent les singularités des magasins vintage, et ils mélangent uniquement et de façon créative les articles. Les symboles américains sont aussi à la mode, je trouve. Aux magasins rétro dans le quartier près de Carmes, il y a toujours une section pour les pulls avec les logos américains, qui sont généralement plus chers que les pulls quelconques.

Interprétation

En général, je trouve que les vêtements français sont inspirants et artistiques. Je perçois que les gens portent ce qu’ils pensent exprimer leurs personnalités et styles personnels. L’intégration des symboles dans l’expression des tendances est intéressante. Mais en mêmes temps, je me demande si les gens comprennent tous qu’ils portent. Dans le métro la semaine dernière, j’ai vu un garçon à la mode sur le quai opposite qui portait une veste avec beaucoup des écussons. Un des badges était un drapeau confédéré des États-Unis. J’étais un peu choqué de voir ce symbole ici en France, malgré que ce soit partout en Carlisle, Pennsylvanie. J’ai relaté l’expérience à mon hôtesse, qui m’a dit que, comme j’attendais, l’homme n’à pas comprendre probablement la signifiance du drapeau. J’espère vraiment que j’aurais pu parler avec l’homme pour lui demander. En réflexion, je me souvienne autres instances moins flagrant quand j’ai vu des symboles américains dans un contexte un peu inattendu. Une fille qui portait la chemise d’un scout américain, un pull de UMass au magasin vintage qui a coûté 40 euros, les chapeaux des Yankees partout…

Évaluation

L’industrie des vêtements est puissante, encore en France, ou l’attention des effets sur l’environnement est plus forte. Les magasins grands comme Zara, Pimkie et H&M sont partout, et très populaires. Je pense que c’est juste une façon de la vie aux grandes villes de voir plus de l’influence du consumérisme. C’est une tradition américaine, bien sûr, mais c’est aussi fort ici et partout le monde. Et la question de drapeau confédéré : si l’homme qui le portait était vraiment ignorant, je pense qu’il est une alerte pour les consommateurs de n’achètent pas les choses qu’ils ne comprennent pas. Juste comment les Américains portent les caractères asiatiques qu’ils ne peuvent pas traduire… Habituellement il manifeste des bêtises pas graves, mais quelquefois, comme avec le drapeau confédéré, l’ignorance manifeste avec une erreur offensante.


Le Marché Comme Microcosme de la Ville

October 17, 2017

Description :

Ce weekend, j’avais l’occasion de voyager avec un de mes copains de Grinnell, et sa sœur au département Pyrénées-Atlantiques, en particulier à la ville de Biarritz. Avant d’arriver, j’avais un itinéraire dans la tête qui était toute a fait typique des voyageurs à Biarritz : de passer le maximum quantité de temps à la plage possible. Mais lorsque la plage ne m’a pas du tout déçu, je suis ravi de dire que je crois que c’était en fait Les Halles de Biarritz, ou bien la marché, que j’ai apprécié le plus.

Interprétation :

Pour moi, le marché de Biarritz était tout d’abord un microcosme excellent des différentes cotes de la ville de Biarritz. Premièrement, est bien connue comme l’un des meilleures destinations touristiques en France, et avec bonne raison. Lorsque nous avons visité le Samedi Matin, ce n’était pas très difficile de constater qu’on était quelques un parmi presque des centaines de touristes. Deuxièmement, le marché nous avons donné l’opportunité de voire, et bien sûr de gouter, quelques spécialités basques. Moi j’ai surtout aime le fromage de brebis au lait cru, et un verre de « sagarno », qui est un vin de pomme. Mais enfin mon interprétation sera encore incomplète sans partager cette constatation qui est très simple mais pour moi très intéressant : Biarritz est une ville incroyablement et indéniablement française.

Réaction :

Pour élaborer, Biarritz était pour moi un excellent exemple d’une diffèrent manière de la « mission civilisatrice » en France. Lorsque Biarritz a une cote qui est surtout Basque, c’est en construisant la corniche et les Halles, en construisant l’Hôtel du Palais dans le 19eme siècle et en fournissant la ville de Biarritz avec des milliers de vacanciers chaque année qu’aux longs de quelques siècles, c’est devenu vraiment une ville française. Enfin c’est grâce à cette intégration économique, qu’on voie dérouler a chaque matin au marché, qui est responsable de l’intégration plutôt harmonieuse d’un notre région avec une culture minoritaire en France.


Le Musee Paul Dupuy

October 17, 2017

Je vous montre une photo qui s’appelle Toulousaine #8. C’est une photo prise par une photographe qui s’appelle Diana Lui. Cette photo est montrée au Musée Paul Dupuy à Toulouse dans une exposition qui s’appelle Résidence 1+2. Diana Liu est française, mais elle a de l’origine marocaine. Généralement, elle prend les photos des femmes comme elle, les femmes qui habitent en France, mais ont des origines étrangères. Samedi, je suis allé au Musée Paul Dupuy pour le vernissage d’exposition. Au vernissage, il y avait plein du monde avec des origines et des âges très différents et tout le monde a fait une dégustation de vin aussi dans la cour du musée.

Pour moi, c’est la meilleure photo de l’exposition. J’aime bien les couleurs de jaune et de violette dans cette photo. Ça montre une juxtaposition dans le vernissage parce que l’autre partie du vernissage a les photos toute en Noires et blanches. Donc c’est très étonnant de voir une photo en couleur après seulement le noir et le blanc. J’ai noté que dans l’exposition il y avait une lumière qui a souligné les couleurs sur la robe de la femme. À l’exposition j’ai parlé avec un curateur du musée. Il m’a expliqué que l’exposition montre comment Toulouse interagie avec le reste du monde, comment on peut trouver notre propre place dans le monde. Après visiter le Musée je me suis connecté à Internet et j’ai trouvé que l’exposition de la Résidence 1+2 était au Musée des Abattoirs l’année dernière.

Je pense que cette exposition reflète l’esprit de Toulouse. Comme l’exposition, la ville de Toulouse est vraiment internationale. Il y a des gens qui viennent des endroits très différents grâce aux universités et industries. À Science-Po, par exemple, on a beaucoup d’étudiants en échange avec des programmes comme MONDUS et Airbus est une entreprise globale, qui travaille dans tout le monde.

 


Perpignan: Une différente maniéré derte Catalan

October 17, 2017

La gare : un endroit inattendu pour se faire des copains

October 17, 2017

Description :

Pendant mon expérience ces week-ends derniers, je suis allé à plusieurs villes françaises dans la journée. Puisque les transports publics sont efficients, particulièrement le train, c’est très facile de voyager et de voir le midi de la France. Par conséquent, j’ai passé beaucoup de temps à la gare pendant mes voyages. Cette photo-ci a été prise à Narbonne lorsque j’attendais mon train à Barcelone. Pendant mon escale dans la gare dimanche dernier, je me suis fait des copains avec quelques voyageurs français. Bien que ma connaissance de français soit loin de parfait, on a parlé beaucoup en discutant de politique, d’économie et de vie quotidienne en France.

Interprétation :

En rencontrant plusieurs Français à la gare et dans le train, on a fait la connaissance d’une myriade de personnages. Généralement, les personnes étaient amicales en engageant la conversation avec moi si j’étais proche. Après la salutation initiale, la conversation continuerait et j’expliquerais que je suis américain en passant deux semestres en France pour suivre des cours à Sciences Po Toulouse. A ce point-là, la conversation rajeunirait et des questions au sujet de la politique, de l’économie ou de mon séjour ici suivraient. Malgré la diversité des avis, toutes d’elles ont partagé un sentiment commun : on était ravi de voir un Américain tenter de parler leur langue native.

Évaluation :

De nos jours, l’anglais est la langue la plus dominante du monde. Puisque les personnes qui viennent des pays anglophones comme l’Angleterre et les Etas Unis parlent anglais, ce n’est pas obligatoire pour elles d’apprendre une langue étrangère. Cependant, pour tous les autres qui ne viennent pas de ces pays, il faut apprendre l’anglais pour communiquer mieux à l’étranger et aussi réussir dans les métiers certains y compris la finance et la diplomatie pour n’en citer que quelques-uns. Bien que je ne sois pas français, j’ose à peine imaginer la frustration qui vient avec ne pas avoir sa propre culture value aussi qu’une autre. Dans un monde où l’anglais domine, il est essentiel pour les anglophones de ne pas perdre leur curiosité intellectuelle et de continuer la poursuite d’apprendre des langues étrangères.

 


Une randonnée au bord du Tarn

October 10, 2017

Description :

Cette photo a été prise dimanche dernier à Albi au bord du Tarn. Mes copains qui sont en train d’étudier à l’étranger à Madrid ce semestre m’ont rendu visite ce weekend et samedi, on a décidé d’aller à Albi dans la journée. Quoique Toulouse soit ville très à l’aise, parfois, c’est une ville assez bondée avec beaucoup de bruit de fond. Notre voyage à Albi était un changement apprécié avec son atmosphère paisible. Pendant notre excursion, nous sommes allés au bord du fleuve après nous être promenés dans la ville. On a continué à suivre le chemin au bord du Tarn avant qu’arriver à un endroit isolé et tranquille. En cours de route, il y avait plusieurs ponts anciens comme celui dépeint dans cette photo. Sauf des voitures qui ont traversé des ponts de temps en temps, on était seul.

Interprétation :

Cette scène illustre la tranquillité d’Albi. Bien que Toulouse soit plus à l’aise qu’une ville comme New York ou Paris, on peut parfois se sentir un peu accablant. En suivant le chemin au bord du Tarn, il y avait de nombreuses différences concernant les sensibilités entre les deux lieux. Plutôt que les bruits d’un embouteillage ou de la construction, on pouvait entendre les oiseaux et l’écoulement du fleuve. Au lieu des odeurs d’une ville, on pouvait sentir des parfums du bois et des fines gouttes de la rivière. Avec notre randonnée au bord du Tarn, on pouvait se plonger dans le lieu. Il n’y avait pas de bâtiments ou de personnes. C’était seulement nous et la rivière.

Évaluation :

Bien qu’Albi soit unique avec sa cathédrale formidable, sa vieille architecture et son joli fleuve serpentin, il y avait des aspects de notre voyage qui me rappelaient à ma vie aux Etas Unis. Pendant notre randonnée, les senteurs naturelles et les vues du paysage semblaient similaires à celles d’où j’ai grandi à la campagne américaine. De plus, les habitudes quotidiennes des autochtones me rappelaient à mon village natif aux Etas Unis. Les pêcheurs au bord du fleuve et les enfants en jouant et explorant dans le bois exsudent une ambiance locale. Bien qu’il y ait des différences entre les cultures américaines et françaises, il y a encore des éléments de base entre les deux comme ceux partagés par Albi et mon petit village aux Etas Unis.