Pas le grignotage?

October 10, 2019

Description

A ma maison d’accueil, il y a une belle cuisine avec tout ce dont vous pourriez avoir besoin. Mais, le premier  fois que je suis allée faire des courses, j’ai été surprise. Quand je suis revenue à la maison, j’ai commencé à ranger ma nourriture. J’ai mis les légumes et le lait dans le frigidaire, les pâtes sur le comptoir au-dessus du four, et les bananes dans le panier des fruits. Mais, aussi, je m’étais acheté des cookies. Je ne pouvais pas trouver un lieu pour les choses comme les cookies et les chips. Enfin, j’ai mis les cookies à côté du panier du pain. Mais cette expérience m’a fait comprendre qu’il n’y a pas des collations dans la maison.

Image preview

Interprétation

Ma première pensée était que c’est juste mon hôtesse qui ne grignote pas. Mais après avoir parlé à mes amis, j’ai découvert que c’est rare de trouver une maison avec beaucoup de collations, ou pour les gens à grignoter en général. J’ai demandé à un homme français pourquoi les Français ne grignotent pas ? Il m’a dit qu’en France, l’acte de manger ce n’est pas juste pour manger pour alimenter votre corps. C’est vraiment pour le plaisir. Ça c’est pourquoi les repas pendent plus de temps. Donc, pourquoi « snacker » s’il n’est pas pour le plaisir ? Les français ne mangent pas juste parce qu’ils ont faim, mais pour avoir un évènement agréable avec leurs familles ou leurs amis. J’ai demandé à une française la même question, elle m’a dit que c’est aussi parce que les Français sont plus inquiets pour leur poids, et « snacker » est les calories supplémentaires dont ils n’ont pas besoin et ne veulent pas.

Évaluation

Après avoir fait quelques fois mes courses, je me sentais plus à l’aise de ranger mes aliments dans la cuisine. J’achète les « snacks » encore, mais je ne me sens pas française quand je le fais. Pour moi, c’est normal de manger quand on a faim. Et avec les dîners à 20h, j’ai faim l’après-midi ! Je pense que c’est une chose à laquelle je ne peux pas m’habituer complètement, mais je comprends que c’est une différence et pourquoi. Je pense qu’il est beaucoup mieux de ne manger qu’aux repas et de manger pour le plaisir, mais je suis coin dans mes habitudes américaines !

Note : 15,5/20


L’alcool du point de vue d’une américaine qui a 20 ans

October 10, 2019

Description :

L’alcool, ses lois et son rôle dans la vie sont différents en France qu’aux Etats-Unis. Les differences ont particulièrement notable pour quelqu’un comme moi, qui à 20 ans. La différence la plus évidente est l’âge auquel on peut boire l’alcool. C’est nouveau et différent pour moi. Ici en France, je trouve que c’est courant aux repas et avec désinvolture. C’est la même chose aux États-Unis pour les repas entre familles et mes parents lorsque nous allons dîner, mais je n’ai jamais eu accès à de l’alcool comme je le fais ici. Même pour les excursions académiques, où normalement on m’interdirait, nous avions plusieurs des repas où il y avait de l’alcool avec des professeurs et des administrateurs. Bien que cela puisse être plus courant après 21 ans, c’est quelque chose que je n’ai jamais connu et auquel je ne suis pas habituée. La dégustation du vin était utilisée comme excursion de classe et une méthode d’apprentissage de la culture, aussi. Cela n’aurait jamais été une activité de classe pour moi aux Etats-Unis.

Interprétation :

C’est captivant pour moi de discuter pas juste avec des étudiants français, mais avec d’autres étudiants européens, aussi. Les étudiants qui participant à ERASMUS viennent de nombreux pays européens et s’amusent à dire que les Américains ne peuvent pas sortir de boire un verre aux Etats-Unis. Ils parlent des stéréotypes sur les soirées universitaires américaines comme avec des fraternités. La différence dans la culture de la consommation d’alcool n’est pas entre les Etats-Unis et la France, mais en fait entre les Etats-Unis et de nombreux pays européens. Mes hôtes ont dit que les Américains aiment toujours le vin quand ils viennent en France, aussi. Il semble pour moi que les étudiants français de notre âge ne soient pas aussi enthousiastes à l’égard de l’alcool parce que ce n’est pas un nouveau truc pour eux.

Evaluation :

C’est intéressant de voir des lois différentes comme les lois de la consomption d’alcool entre les deux pays. Un aspect commun à noter dans l’existence des lois est la différence d’âge d’un permis de conduire et l’âge de consommation d’alcool. Aux États-Unis, on peut conduire une voiture à 16 ans, bien que les accidents de la route soient la principale cause de décès aux États-Unis. En France, les lois sont inversées et il faut être plus âgée pour conduire mais pouvoir boire plus tôt et plus en sécurité avec sa famille. Il faut du temps pour comprendre les conséquences de l’alcool et je pense qu’il est préférable en France d’introduire la consommation d’alcool de manière plus sûre avec la famille. Aux États-Unis, les étudiants vont à l’université et abusent de l’alcool car ils n’y avaient jamais eu accès auparavant. Les lois différentes ont créé des différences entre les deux cultures et je me demande ce qui distingue les âges entre ces lois.

 

Image result for alcohol store toulouse

Note : 16,5/20

 


Les familles SDFs

October 10, 2019

Déscription

Quand je suis arrivée à Toulouse, une des premières choses que j’ai remarqué était la prévalence des tentes pour les SDFs. Ce que j’ai remarqué en plus était la prévalence des petits enfants qui habitent avec leurs parents dans les tentes. C’était troublant parce que les enfants sont vraiment jeunes: il y en a beaucoup qui n’ont pas encore 5 ans. Ma famille d’accueil habite sur la rue Boulevard d’Arcole, qui est une assez grande rue à Toulouse. Du coup, chaque jour, je vois plein de tentes desquelles logent non pas seulement les SDFs, mais aussi les familles SDFs. Par exemple, la tente que je passe au quotidien loge une femme, un homme, et leurs deux enfants.

Image result for refugee families in tents in france

Interpretation

J’étais tellement choquée parce que, même si je viens de Los Angeles où il y a beaucoup beaucoup des SDFs, j’ai jamais vu des familles tous ensemble dans la rue. En particulier, j’ai jamais vu un enfant si jeune qui est un SDF. J’ai discuté ce sujet dans mon cours de français, et ma professeur française a expliqué que le phénomène des familles SDFs est dû à la crise migratoire européenne. La plupart des familles SDFs sont des réfugiées qui viennent de Turquie. Elle a spécifié quelques raisons pour l’afflux des SDFs: des réfugiés climatiques, des réfugiés de guerre, etc. C’est une problème assez grave parce que même si les SDFs français reçoivent l’aide sociale, l’aide sociale pour les SDFs ne sont que pour les gens avec la nationalité française. La problème est que la majorité des SDFs n’ont pas la nationalité française à cause d’être un réfugié qui vient d’un autre pays. Du coup, il n’y a pas la même assistance pour les réfugiés que pour les SDFs français.

Image result for homeless tents in france

Evaluation

Aux Etats-Unis, même si on a la nationalité américaine ou pas, on ne reçoit pas l’aide sociale si on est un SDF (ou pas beaucoup). Mais, j’ai jamais vu une famille toute ensemble qui habite dans une tente dans la rue. Aux Etats-Unis, il y a beaucoup de programmes pour les enfants qui n’ont pas de logement ou de famille, donc ça peut être pourquoi je ne vois pas des enfants dans la rue. De plus, je ne crois pas que la crise migratoire est si grave aux Etats-Unis qu’en Europe. Je suis sûre que les mêmes programmes existent pour les enfants sans une famille ou logement, mais c’est peut être que les enfants dans la rue restent à cause de la grande quantité des enfants SDFs et que les familles ne veulent pas être séparées. Il me dérange beaucoup de voir tous les familles dans la rue et de voir les petits enfants qui pensent que cette vie est normale, et donc, j’essaie de faire ce que je peux et de leur dire bonjour chaque jour, comme s’ils sont mes voisins.

Note avant la correction : 14,5 /20

Vous avez une thématique autour des SDF qui émerge dans vos blogs. Il serait vraiment intéressant pour vous de faire l’expérience des Maraudes avec la SSVP pour mieux comprendre la situation.

Plus d’attention sur les fautes grammaticales, il vous faut relire à haute voix votre travail écrit pour décerner les fautes.


La culture du sport

October 6, 2019

Description :

C’est une généralisation, mais beaucoup d’enfants de ma génération aux Etats-Unis ont grandi avec du sport et jouer des sports. L’acte de jongler avec plusieurs sports et se lancer en athlétisme quand on est très jeune est courant. Pendant ma première semaine ici, les autres étudiants et moi avons rencontré un professeur de yoga et de danse qui nous a informés sur les possibilités for la forme physique pour les étudiants toulousains. J’ai été surpris que les sports et les centres de conditionnement physique ne soient pas faciles et gratuit pour tous les étudiants ; de plus, il n’y a pas beaucoup d’idéologie d’équipe ou de groupe avec l’exercice physique. Bien que des cours soient disponibles, il y a des espaces limités dans les cours et les centre de conditionnement physique ne sont disponibles par l’université. Je suis habituée à de nombreuses possibilités de remise en forme pour l’école ou pour loisirs, qui je trouve d’être plus difficiles à trouver ici.

Interprétation :

A Dickinson College et dans toutes les autres universités américaines, le sport est un aspect important de la vie des étudiants. Si on ne joue pas dans une équipe, on est surement aller aux matches. Quand je suis arrivée à Sciences Po, je n’avais pas compris que les équipes auxquelles tout le monde peut s’inscrire sont toutes. Il n’y a pas une équipe « varisty » qui existe même au lycée pour les Américains. Bien que des sports comme le rugby et le foot soient suivis de près ici, la participation par les gens ordinaires n’est pas aussi courante. Au premier entrainement de foot où toutes les filles se présentaient, seule un peu de nouvelles joueuses avaient joué au foot. Les filles ont été choquées et impressionnées par le fait que j’avais déjà joué, même si c’est très courant pour moi. Pour la majorité des nouvelles filles, c’était leur première fois à jouer au lieu de regarder le foot. Lorsque j’ai parle à mes hôtes, ils m’ont dit que les sports ne sont pas les mêmes à l’école ici. Les étudiants jouent dans des cours de gymnastique, mais pour jouer en équipe, il faut passer par des ligues extérieures, en général.

Evaluation :

Les sports individuels sont plus rares en France et l’école est réservée aux études en général. En dehors des cours de gym, il semble que la France avoir une plus grande séparation. Aux Etats-Unis, le sport peut prendre le relais et devenir plus important autant que les études à l’école. Je pense qu’une partie de ce qui contribue à la sportivité aux Etats-Unis est la pression d’université. In faut qu’on fasse du sport ou participer à des nombreuses activités pour construire son curriculum vitae pour l’université. Les enfants peuvent apprendre les techniques du sport équipe et travailler ensemble, aussi. Il semble plus courant de faire partie d’une équipe pour apprendre d’autres compétences de la vie comme la communication et la coopération.

Note avant la correction : 15/20 De très bonnes remarques sur les différences culturelles (et institutionnelles) sur le sport. Pensez-vous qu’il y a des raisons politiques et gouvernementales qui sous-tendent ces différence d’accès?


Donner une cigarette aux SDFs

October 6, 2019

Image result for giving cigarette to homeless

Description

J’étais en train d’aller au centre Dickinson quand j’ai vu beaucoup de gens passe devant un SDF. Je sentais mal pour le SDF quand une fille a arrêté devant lui. J’ai pensé qu’elle était très gentille et qu’elle va lui donner un peu d’argent, mais je l’ai vue sortir une cigarette de son sac à main et la lui donner! Ensuite, le SDF l’a reçue avec plaisir! Il lui a fait un grand sourire et lui a dit “merci!” J’étais tellement étonnante parce que je n’avais jamais vu cela ! Je l’ai jamais vu aux États-Unis.

Interprétation

Ce soir-là, j’ai raconté aux mes hôtes ce que j’avais vu du matin, et ils m’ont expliqué que la culture envers les SDFs en France est différent que aux Etats-Unis. Ils m’ont expliqué que, en France, les SDFs français reçoivent l’aide sociale de l’Etat. Donc, leurs minimums nécessaires, comme la nourriture et les vêtements,  sont déjà couverts par le gouvernement. Ils m’ont dit que les citoyens français paient beaucoup de taxe pour soutenir l’aide sociale pour tous les français. Bien sûr, à cause d’événements récents, il y a beaucoup de SDFs qui ne sont pas de nationalité française, donc ça devient compliqué.

Evaluation

Quand j’ai vue la fille donne la cigarette au SDF, ma réaction immédiate était de rire parce que je n’ai jamais vu cela aux Etats-Unis, et j’ai pensé que l’acte de gentillesse en France est juste différent que aux Etats-Unis. Mais même après avoir appris pourquoi elle la lui a donnée, je toujours crois que c’est une manière différente de montrer un acte de gentillesse en France. Au contraire d’Etats-Unis, il y a une culture de fumer en France, et donc, la valeur d’une cigarette est beaucoup plus significative.

Note : 16/20

 


Les Devoirs et Les Lectures

October 6, 2019

Description

Le système d’éducation en France est différente dans beaucoup des façons. Main, une des plus grandes différences pour une étudiante américaine, est le fait qu’il n’y a pas des livres pour acheter pour les cours. Le premier jour que j’ai eu des cours à l’IEP qui n’étaient pas mon cour de français, j’ai attendu pour un syllabus dans toutes mes cours de première et deuxième année. Je me suis assisse dans l’avant la salle de classe, j’étais prête à écouter et à prendre des notes sur les devoirs que je devais faire. Mais les professeurs ne nous ont pas donné un syllabus, ou une liste des livres/articles qui sont obligatoires de lire. Au lieu de cela, il nous a donné une bibliographie, avec toutes des livres, articles, et essaies qu’ils utilisent pour créer les cours.

Interprétation

Je n’ai pas compris s’il y a des lectures qui sont obligatoires, ou sinon. J’ai demandé à une étudiante française et elle m’a dit que pour quelques cours, les professeurs incluent les informations dans les lectures dans les examens, mais il n’est pas nécessaire de lire toute la bibliographie, ou l’une des lectures parce que les professeurs disent presque toutes les informations dans les conférences. Cela m’a rendu nerveux pour mes cours dans les amphithéâtres. Je savais que pour mes séminaires, il y a des devoirs un peu plus comme à Dickinson. Mais pour les cours d’amphithéâtre, comment serais-je preparer pour la course si je n’avais pas lu la lecture auparavant ? J’ai demandé à la même étudiante pourquoi il n’y a pas des lectures et les livres obligatoires. Elle m’a dit qu’en France, les professeurs ne sont pas autorisés à obliger les étudiants à acheter des manuels. Toutes les lectures doivent être disponibles à la bibliothèque ou en ligne, ou ne pas être obligatoire. Donc, beaucoup de professeurs recommandent les lectures, mais ils disent toutes les informations dans la course. En Europe, le système éducatif est très différent financièrement. L’université n’est pas aussi chère que les États-Unis. Par exemple, le coût de participation de Science Po est de 0 à 10 540 euros pour les étudiants européens, alors que l’université aux États-Unis peut aller jusqu’à 80 000 dollars. Ainsi, si un étudiant paie 0 euro (1/3 des étudiants), il peut aller à l’université, mais ne peut pas toujours acheter de livres. Cela le rend plus accessible pour les étudiants de la classe inférieure. Je pense qu’une autre raison pourrait être similaire qu’aux États Unis dans les cours dans les amphithéâtres. Il n’est pas possible de vérifier si toutes les étudiantes ont lu les lectures, donc même si les lectures sont obligatoires, beaucoup des étudiantes ils ne les liraient pas.

Évaluation

Je pense que les types et la quantité des devoirs dépend de l’université et le type de la cour. Mais il est vrai qu’aux universités ici, il y a le travail très différent qu’aux États Unis. Alors que le temps passe, je m’habitue au système d’éducation, et je comprends un peu plus quand je dois lire une certaine lecture, ou quand mon seul devoir est de relire mes notes de la cour. Ça c’est un peu difficile pour moi, mais je comprends maintenant que je peux réussir dans mes cours si je fais comme les étudiants français, relis mes notes et écoute en cours.

 

Note avant la correction : 15/120 Sujet passionant. Pour aller plus loin… pourquoi pensez-vous les professeurs ne sont pas obligés de vous faire acheter des livres?


La prévalence du fumer

October 2, 2019

Description :

Pendant ma première semaine à Toulouse, on m’a demandé une cigarette ou un briquet plus que jamais dans ma vie. Après avoir mené des campagnes au cours des décennies le plus récent, le tabagisme est stigmatisé aux Etats-Unis. J’ai grandi à une époque qu’il est rare dans mon pays de fumer, d’ailleurs en secret. Alors, j’ai été choqué de voir beaucoup de monde que je ne connaissais pas dans les rues étaient venus me demander une cigarette. Ce n’est qu’un aspect de la prévalence et visibilité du fumer. Je remarquais que des adolescents et de jeunes adultes préparent leurs cigarettes en attendant leur arrêt du bus ou du métro. En outre, il y a souvent une pause dans les classes universitaires le plus longues et les étudiants sortent de la salle pour fumer une cigarette. Il y a sûrement des fumeurs aux Etats-Unis, mais ce qui m’a surprends c’est la culture plus large et l’acceptation du tabagisme que j’ai remarqué ici en France.

Interprétation :

Je trouve que les Français sont conscients du problème mais il n’existe pas beaucoup de mouvements culturels pour arrêter de fumer. En dehors de mes cours, je me suis entraîne avec l’équipe féminine de foot pour l’école et j’ai remarqué pendant les conversations que l’idée de ne pas fumer est une blague parmi elles. L’action de fumer est très commune et au cause de ça les filles rirent et envoient des photos des boîtes de cigarettes avec des images intenses de personnes qui souffrent de problèmes médicaux causés par l’addiction. Après avoir parlé avec une autre fille, elle a dit que c’était simplement commun et qu’elles le voyaient partout. Les parents et les autres membres de la famille fument ; c’est presque « un droit de passage. » Il semble que ce ne soit pas un si grand problème et les conséquences ne sont pas enseignées et considérées comme autant ici.

Evaluation :

Il est fascinant d’observer à quel point quelque chose qui été jugé terrible aux Etats-Unis est très courant ici. Les Américains ne sont plus attachés depuis longtemps à la cigarette après une combinaison du travail du gouvernement et de la communauté médicale. C’est un sujet que je trouve que on doit de réaliser de manière responsable aux Etats-Unis. Je trouve que c’est rare que les gens de mon âge fassent une dépendance aux cigarettes. Il est intéressant de noter que les cigarettes électroniques et les vapes sont une tendance aux Etats-Unis et ont créés un sujet de débat. Les cigarettes et l’action de fumer ne sont pas aussi populaires ou publics, mais des problèmes d’addiction existent toujours dans les deux pays.

Note : 14,5/20

 

Attention : la photo n’a pas été publiée.

Image preview


Les tacos français

October 2, 2019

Description

Parce que je viens de Los Angeles, j’adore les tacos, bien sûr. Quand je suis arrivée à Toulouse, j’ai noté qu’il y plusieurs de restaurants de tacos! J’ai fait une petite promenade les premiers deux jours de mon arrivée, et j’ai remarqué que les restaurants de tacos sont partout! Avant d’arriver à Toulouse, j’ai peur que les tacos vont me manquer beaucoup, parce qu’ils sont un de mes aliments préférés, et donc, quand je les ai vus partout, j’étais très contente! Du coup, j’ai décidé que je vais finir cette semaine avec mon premier goût de tacos français. Aujourd’hui, j’ai trouvé un petit restaurant avec un grand panneau qui juste dit TACOS. Cependant, quand je l’ai reçu, ils ressemblent aux  paninis!

Interprétation

Selon l’apparence, il vraiment ressemble à un panini: une grande tortilla de farine avec des ingrédients à l’intérieur, pressé dans une grille. Quand j’ai mangé un morceau, j’ai d’abord noté qu’il y a des frites dedans. De plus, la viande avec laquelle qu’ils ont fait le taco était le kebab! Ils ont aussi inclut la moutarde comme la sauce! Le taco français était tellement différent que le taco américain! J’ai demandé un français s’il a remarqué qu’il y a une différence entre les tacos américains et les tacos français, et d’abord, il a dit non, il n’a pas connu qu’il y a une différence. Mais il a dit que la majorité des restaurants de tacos sont gérés par des gens du Moyen-Orient, au contraire des restaurants de tacos américains qui sont gérés pars des gens du Mexique. Du coup, c’est très probable que la différence est à cause des différences entre leurs origines.

Evaluation

Mon taco aujourd’hui n’était rien comme le taco que j’ai l’habitude de manger. Je pense que c’est assez intéressant que les tacos français sont bien frits au contraire de la plupart de nourriture en France, qui sont très fraîches. En revanche, les tacos américains sont assez fraîches parce qu’il y a le viande, la salade, l’oignon cru, le citron vert, les tomates, et le guacamole, mais le stéréotype des nourritures américaines sont qu’elles sont souvent crues. Il m’arrive de m’interroger sur si les français connaissent qu’il y a une grande différence entre leur tacos et les tacos typique du Mexique ou des Etats-Unis. Peut-être la prochaine fois que je voudrais bien manger les tacos, je vais les cuisiner moi-même à la maison.

 

Note :15/20

Adresse à tester… Senor Tacos à Toulouse


La Bise

October 2, 2019

Description

La première semaine que je suis arrivée en Toulouse, j’ai eu un rendez-vous avec une famille que je serai un tuteur d’anglais pour ce semestre. La famille est composée d’une mère, un père, deux filles, et un garçon. Je me suis habillé en « français » à la recherche de vêtements, j’ai pris le métro à la station de Jeanne D’Arc, et j’ai marché à leur appartement en centre-ville. Quand je suis arrivée à leur porte, j’ai dû attendre qu’ils me laissent entrer. Finalement, je suis montée les escaliers, et je suis arrivée à leur appartement. Je me demandais si je devais serrer la main des parents ou prendre les parents dans mes bras lorsque je les ai rencontrés. La mère est venue près de moi comme elle allait prendre moi dans ses bras, mais j’ai vu qu’elle allait m’embrasser sur la joue. J’ai accidentellement tourné le mauvais sens et l’ai presque embrassée sur le nez ! Je n’avais jamais embrassé quelqu’un sur les joues pour le saluer, donc cette expérience était nouvelle pour moi.

Image result for picture of les bises

(https://www.ladepeche.fr/article/2007/12/09/417630-bises-dis-moi-combien-tu-embrasses.html)

Interprétation

Plus tard dans la journée, je parlerais avec ma mère au téléphone. Je lui ai dit ce que s’était passé. J’ai été surpris, parce que je n’ai jamais vu les gens qui embrassent pour saluer les gens qui ne sont pas leurs amis proches. J’ai dit que c’était un peu inconfortable, mais seulement parce que c’était nouveau pour moi. Après, j’ai demandé à mon amie (qui habite en France) pourquoi ça c’est la façon dont ils saluent les uns des autres. Elle m’a dit c’est parce que les Français veulent être le plus accueillant, et les bises et une façon d’être poli et accueillant. Il est similaire que pourquoi ils disent bonjour quand ils arrivent en tout. Une autre raison est parce que l’affection en général est plus privé en Amérique et il est beaucoup plus publique en Europe.

Evaluation

Bien que cela m’a surpris, les bises sont très normales pour les Français. Je me suis plus habituée maintenant, mais il est un plus bizarre encore pour moi de faire la bise aux personnes qu’on ne connait pas du tout. Je comprends maintenant que on ne fait pas la bise à un professeur ou une autre figure d’autorité, et je commence de comprendre comment et pourquoi on fait la bise quand on rencontre un ami d’un ami ou la famille d’un ami.

 

Note  : 15/20