Les Pourboires et La Service aux Restaurants

November 8, 2019

Description :

Les premières fois que j’ai mangé dans les restaurants en France, j’étais étonnante que les Français n’ajoutent pas un pourboire aux additions. J’ai souvent pensé que j’avais oublié de donner un pourboire et j’avais toujours l’impression d’avoir oublié de faire quelque chose quand j‘ai quitté les restaurants. Une fois en septembre, j’étais à un restaurant l’après-midi pour prendre un verre avec une amie français. Après avoir payé nos additions j’ai laissé une pièce en euros sur la table. En sortant, mon ami a dit : “tu as laissé une pièce sur la table, tu y vas“, et elle m’a donné la pièce.

 

Interprétation :

Au début, quand elle m’a donné la pièce, j’ai pensé qu’elle s’était trompe. Mais après une conversation, j’ai appris qu’ils ne paient pas les serveurs ici en France. Après la conversation, j’ai commencé à remarquer que les relations entre serveur et client étaient différentes ici. Mon ami m’a expliqué que d’habitude, les pourboires sont inclus dans les prix de la nourriture ou des boissons, ou au moins, l’addition. Les serveurs n’ont pas la même motivation d’être “amis” avec leurs clients car il n’y a pas le risque de perdre leurs pourboires. Leurs salaires ne dépendent pas de pourboires.

 

Image result for restaurant bill euros stock image

Evaluation :

Je trouve que même si les serveurs ne dépendent pas de pourboires, le service en France est très bien. J’aime Maintenant, parfois, je pense encore que je dois donner un pourboire, simplement parce que c’est naturel pour moi. Mais j’aime que je peux garder mes pièces pour payer quelque chose d’autre au lieu de les laisser sur la table pour le serveur ! Je comprends que les prix incluent cet argent, mais les prix sont toujours beaucoup moins chers à ceux des États-Unis, donc je me demande comment les restaurants composent cet argent, parce que je sais maintenant que c’est l’établissement qui paie les serveurs, pas les pourboires.

 

Note avant la correction : 14/20

Excellent sujet avec quelques imprécisions car les pourboires existent en France aussi, mais la pratique n’est pas exactement la même.

Attention à langue, trop de fautes encore des accords (nombre et genre)

et la narration au passé (l’usage passé composé et imparfait)


Européens sans frontières

November 8, 2019

Description :

Il était un week-end d’octobre où je rendais visite à la maison de montagne des parents de l’un de mes hôtes. Nous étions dans les Pyrénées Montagnes, qui sont situées dans la frontière entre la France et l’Espagne. Nous avons eu un bon repas et après nous avons décidé de visiter un peu la région. Mes hôtes m’ont dit que nous étions à quelques kilomètres d’Espagne et que nous pouvions traverser la frontière si je voulais le voir. Ma première pensée était de paniquer parce que je n’avais pas mon passeport avec moi. Bien que j’aie compris qu’il y a eu une liberté de mouvement dans des certains pays de l’Union européenne, je n’avais pas compris que les passeports n’étaient pas nécessaires. J’ai exprimé mes inquiétudes et ils m’ont dit que la seule différence réelle à la frontière est que les gens parlent espagnol au lieu de français. Quand nous sommes rendus en France, j’ai remarqué les vieux bâtiments qui servaient de contrôle des frontières. Aujourd’hui, ces stations ne sont pas utilisées et les gens ont la liberté de se déplacer sans les problèmes entre chaque pays.

 

 

Interprétation :

En tant qu’Américaine étudiante en voyage à l’étranger, je rêvais d’avoir mon passeport reçoit des tampons dans divers pays afin de la montrer à ma famille et à mes amis pour montrer mes voyages. Quand je suis arrivé à Bruxelles avant d’arriver en France, mon passeport portait le premier timbre européen. Cependant, à mon prochain arrêt en France, il n’était pas tamponné et n’a plus de tampon depuis mon arrivée en août. J’ai trouvé étrange qu’il n’y ait pas de sécurité lors de la conduite entre pays et des pays à cote. Mes hôtes ont expliqué qu’il s’agissait d’une résultant de l’accord de Schengen des années 1980 et que les résidents des pays de la région de Schengen sont autorisés à se déplacer sans difficulté dans cette région. Je discutais avec un élève de mon cours qui était venue aux États-Unis et a traversé la frontière avec le Canada et les Etats-Unis à Niagara Falls. Elle m’a dit que le processus était très sérieux et intense. Cette évaluation peut être différente si j’ai eu une conversation avec quelqu’un qui se souvient d’une époque antérieure à l’accord de Schengen. J’ai des amis américains qui étudient en Europe, aussi, et ont trouvé la sécurité des frontières choquante (desquelles? soyez précis). Nous sommes habitués à la sécurité intense des frontières décrite par mon ami de classe. La sécurité d’aéroport est également plus prudente. Les voyages entre pays de cette région (laquelle?) ressemblent à des voyages entre états des États-Unis.

 

Evaluation :

Je trouve que c’est intéressant de voir les différences dans la sécurité des frontières. Je sais qu’il y avait plus de contrôle aux frontières avant les années 1980, comme l’ont expliqué mes hôtes et donc je me suis renseigné un peu sur les accords de Schengen et l’espace Schengen. Je suis sûr que la liberté de mouvement à la frontière a été un sujet de débat avec la crise de l’immigration récemment. Aux États-Unis, il existe de nombreuses tensions dans le sujet de la sécurité des frontières et le sujet principal des discussions politiques pour les élections de 2020. C’est très diffèrent ici de voir les gens passer d’un pays à l’autre sans problème et de penser au même temps qu’à la frontière entre le Mexique et les États-Unis, il y a la violence et des troubles. Chaque système de sécurité est en place pour servir les intérêts des citoyens, mais je pense que les États-Unis pourraient trouver des enseignements du système européen.

 

 

Note avant la correction :  15/20

Un sujet intéressant qui démontre bien les différences entre les frontières et les politiques qui les soutiennent. Par contre, il faut être plus clair dans votre choix d’exemples entre ‘régions’.

Pour information, le traité de Maastricht et de la liberté de mouvement est rentrée en vigueur en 1995.


L’amitié entre les inconnus

November 5, 2019

Image result for lighter

Description

En France, quand je marche dans la rue ou je prends le métro, j’ai remarqué que ce n’est pas normal d’engager dans les conversations avec les inconnus à côté de moi ou même de sourire aux inconnus. Vraiment, il n’y a pas beaucoup d’instances où les inconnus vont échanger des banalités. Cependant, en fait une chose qui est toujours présente entre les inconnus français est la question pour du feu : « Désolé, excusez-moi, est-ce que vous avez du feu ? » Et presque tout le temps, les français le leur donnent avec plaisir. C’est une des seules fois que les français sont très amicaux de l’un à l’autre. Après avoir demandé du feu et le lui retourner, les inconnus vont continuer leur conversation avec leurs propres amis, et ils ne vont pas commencer à échanger des banalités entre eux.

 

Interprétation

            Aux États-Unis, il est très normal d’échanger des banalités avec des inconnus, même si on n’a pas de question ou quelque chose à demander. Particulièrement, quand on demande pour quelque chose, on va continuer avec des petites banalités après la demande. Les petites banalités marchent presque comme un petit remerciement pour leur aide et gentillesse. J’étais avec une copine française une fois et elle a demandé l’inconnu jusqu’à côté de nous du feu. Mais après avoir demandé, ils n’ont pas échangé d’autres mots. J’ai dit mes observations à ma copine et elle a dit que, en générale, les français n’ont pas une culture de banalités avec les inconnus. Elle a dit que couramment les seules fois que les français parlent avec les inconnus sont quand on demande du feu, ou quand on demande pour les directions, « et ça c’est tout » dit ma copine. Aux États-Unis, c’est aussi normal si on marche dans la rue et on regarde quelqu’un dans les yeux de faire un petit sourire, mais ce n’est pas du tout normal en France.

 

Évaluation

Bien sûr, ça toujours dépend de chaque région en France et chaque état aux États-Unis, mais généralement, je me sens que les américains échangent beaucoup de banalités tandis que les français ne les aiment pas trop. Une des premiers choses que j’ai appris dans le cours de Toulouse Colloquium était le fait qu’on ne devrait pas sourire aux inconnus en France, parce qu’un sourire à un inconnu apporte des autres connotations qu’un sourire aux États-Unis. Moi, j’ai l’habitude de sourire aux inconnus quand je rencontre quelqu’un dans les yeux, donc au début de vivre à Toulouse, il était un peu bizarre parce que chaque fois que j’ai regardé quelqu’un dans les yeux, je lui ai donné un petit sourire, mais il/elle m’a répondu pas avec un sourire mais avec un visage un peu dérangeant. Donc, c’était un peu comme j’ai du développer une habitude de ne pas sourire aux inconnus. Maintenant, j’ai la capacité de ne pas sourire aux inconnus, mais il y a quelques fois quand je me suis trompée et je lâche un petit sourire.

 

Note avant la correction : 14,5/20

Excellent sujet qui touche à une nuance importante dans la sociabilité. Attention aux mauvaises formulations – l’un entre l’autre et placement de la négation


Exemple Blog

September 10, 2019

Les toilettes unisexes

Description

Un soir, je buvais un verre avec mon amie et je me suis excusé ainsi que pour aller aux toilettes. Comme d’habitude en France, certaines salles ne contien que des toilettes reliés à une salle plus grande avec des lavabos. J’ai quitté la salle de la toilette et quand j’ai commencé à me laver mes mains, j’ai vu un homme sortir de la salle de la toilette à côté de la mienne. Pensant que je me suis trompé et j’étais dans les toilettes des hommes, j’ai tout de suite murmuré que j’étais désolé et je suis parti. Embarrassée, je cherchais pour un panneau à l’extérieur de vérifier que c’était vraiment des toilettes d’hommes, mais curieusement, il n’y en avait aucun. Je n’avais aucune raison d’être embarrassé, c’était des toilettes unisexes!

Interprétation

Je suis revenu à mon amie, qui est française, et nous avons bien rigolée. Honnêtement, j’avais paniqué pendant les deux minutes quand je pensais que j’ai fait une erreur aussi maladroite. En Amérique et en France les toilettes restent un espace très privée dans les deux, j’étais sûre que je venais de m’immiscer dans l’intimité d’un homme au hasard. Pas toutes les toilettes en France sont unisexes comme celle-là, mais on les trouve fréquemment. J’ai demandé à mon amie pourquoi ce phénomène ne dérange pas les français, et elle a commenté que les espaces très privés, les salles des toilettes, sont très séparées et fermées par rapport aux cabinets on trouve aux États Unis. Les genres partagent l’espace seulement quand ils se lavent leurs mains.

Evaluation

C’était un choc personnel, mais je suis sûr que les français n’y pensent pas à deux fois. J’imagine que les français ne trouveraient pas les toilettes unisexes remarquables. L’idée d’utiliser des toilettes unisexes comme celles-ci en France ne me met pas mal à l’aise, mais la comparaison est intéressante car il y a récemment eu d’importants débats aux États Unis concernant les toilettes que les personnes transgenres peuvent utiliser. Beaucoup de gens avaient des opinions bien arrêtés, mais ce problème ne va jamais arriver ici.

Note avant la correction :  13

Voilà un sujet très riche autour de l’espace! Attention, toujours trop de fautes grammaticales, notamment aux accords au pluriel et au genre.