Les relations entre les vendeurs et ses clients

February 7, 2018

Cette photo montre une machine de carte qui tous les magasins et tous les vendeurs utilisent à place.

J’ai pris une photo de ça parce que quand un ami et moi sommes allés à une boulangerie, nous avons eu un problème avec la machine. Nous avons essayé trois temps, et aussi nous avons d’essayé utiliser une autre carte. Mais, la machine n’a pas marché. Pendant cette expérience, les vendeurs ont été très énervés, malgré XX c’était un problème avec la machine et pas nous. Un autre temps, un ami a acheté un pull-over. Le prix sur le tag était 19€, mais à la caisse, le prix était 32€. Le vendeur n’a pas changé le prix pour l’achat.  C’était pendant ces expériences que j’ai observé une différente relation entre les vendeurs et les clients dans les magasins en France comme les États-Unis.

Interprétation

À premier, j’ai pensé que la raison pour laquelle la vendeuse était méchante est parce qu’elle a su que je suis une américaine, et elle n’a pas voulu régler avec moi. De plus, j’ai pensé que peut-être elle a passé une mauvaise journée. C’est possible que les deux idées susmentionné sont applicables, mais je crois que le grand raison est à résulte des différences culturelles avec les relations entre les vendeurs et les clients. Après XX parler avec mon hôtesse sur le sujet de ça, j’ai appris que les attentes pour les vendeurs sont un peu différentes. Aux États-Unis, je travaille sur un magasin comme un emploi de la vente. La grande idée d’être un vendeur aux Etats-Unis est que le client est toujours correct. Selon mon hôtesse, ce n’est pas la même chose en France. Particulièrement avec l’avent de l’internet, elle m’a dit que l’emploi d’un vendeur est « moins professionnel » que les Etats-Unis. De plus, elle ne pense pas que l’attente d’être toujours heureuse et aimable existe dans la même capacité ici.

Au sujet de l’instance avec la différence du prix dans le magasin, je pense que c’était aussi une différence de la culture, et des attentes pour les interactions avec les vendeurs et ses clients. Aux États-Unis dans mon magasin, je serais attendu changer le prix, même que je ne contrôle pas les prix. Si le client se plaindre, l’attente serait de changer le prix et satisfait le client. En outre, puisque l’erreur était avec le tag, qui était une erreur du magasin, aux États-Unis, nous nous accepterions le prix moins. Ici, il n’y a pas la même conception que le client obtient tout ce qu’il veut.

Evaluation

Je trouve que même que les choses très petits sont différents en France. Les attentes pour mon emploi dans les mêmes types des magasins aux États-Unis sont différentes que les attentes pour les vendeurs ici. Je pense que l’expérience n’était pas mal, et je préfère la méthode ici. Je pense que c’est irréaliste pour mon patron et les patrons aux États-Unis d’attendent les emplois heureuses,  aimables et accommodant dans chaque façon tous les temps. Même que les différences ici me choque un peu, c’est un changement XX que je peux ajuster à facilement. Je savais déjà que les moyens sur les magasins d’Etats-Unis sont un peu bizarres, et ici je trouve que les relations entre les vendeurs et les clients sont plus égaux. Je pense que c’est important pour les deux parties devraient respecter et comprendre l’autre dans les interactions, et peut-être en France, ça se passe meilleur que les États-Unis.

 Note avant la correction:  13/20


Où est la glace ?

February 7, 2018

Description

Quand j’ai visité l’Europe avec ma famille il y a quelques années, en chaque ville il existait les glaceries partout. À Paris, à Rome, à Barcelone, même à Munich, il semblait qu’une rue sur deux avaient une glacerie. Mais à Toulouse, il semble que ce n’est pas le cas. Je ne vois jamais les glaceries, et la seule fois que j’ai essayé de trouver un sur l’internet, quand j’y suis allé, il n’y avait rien.

Interprétation

J’ai parlé avec mon hôtesse pour apprendre où est la glace, et elle a dit qu’il existe quelques glaceries en Toulouse pendant l’été, mais elles sont, pour la plupart, fermées quand il fait froid. Je me suis rendu compte près du début de mon semestre en Toulouse qu’il n’y a pas beaucoup de touristes ici, et je crois que cela explique le manque de la glace. Mon hôtesse ne mange jamais la glace. Pour le dessert, elle prend les fruits, une pâtisserie, ou de temps en temps, une crème. La glace n’est pas aussi populaire ici qu’aux Etats-Unis, et donc quand on trouve les petites glaceries à Paris, ils sont seulement pour les touristes.

Évaluation

La glace et le fromage sont mes deux nourritures les plus préférées, donc la France est le paradis pour lesquelles qui aiment le fromage, mais la glace me manque beaucoup. Je suis triste que je ne puisse pas manger les glaces menthes ou straciatellas maison de petites glaceries tout le temps, mais c’est une bonne occasion de vivre la culture des cafés à Toulouse, et c’est honnêtement mieux pour ma santé. Cependant, pour le moment, je dois continuer à satisfaire mes envies de glace en stockant beaucoup de briques de glace de l’épicerie !

Note avant la correction : 15/20


Le silence français

February 7, 2018

Description

Quand j’étais à mon dernier entrainement avec l’équipe de basket le silence était fort. Personne n’a crié pour dire que quelqu’un d’autre a mis un écran, il n’y avait pas de discussion sur qui marquerait qui et si quelqu’un est devenu non marqué, on ne pouvait pas savoir sauf si on l’a vu. Comme mon premier entrainement, cette expérience était très différente de ce que je trouve aux États-Unis. Cette qualité est caractéristique d’une phénomène plus grande que j’appellerai « le silence français ». C’est-à-dire que quand je suis dans les espaces publics, j’aperçois que le niveau de bruit des Français est beaucoup plus bas que cela des Américains.  C’est facile pour moi de faire les changements nécessaires pour mélanger avec les Français dans les restaurants ou les salons du thé parce que je suis une personne plus calme par ma nature. Le terrain de basket était toujours un espace de liberté pour moi où je pouvais faire beaucoup de bruit et être un peu folle et avec ce nouveau cadre je ne sais pas ce que je pourrai faire pour dégager mon énergie réprimée.

Interprétation

J’ai discuté « le silence français » avec la fille de mes hôtes et elle ne croit pas qu’il existe vraiment. Elle a dit que c’est relatif, en essayant de faire en comparaison entre les Français du nord et du sud. Au dénouement, elle a décidé qu’elle ne peut pas dire qu’il y a un groupe qui est plus bruyant d’un autre est que le niveau de bruit dépende des personnes.

Evaluation

Elle avait de raison. Ce n’est pas probable que la calme soit une caractéristique universelle des Français. C’est plus probable que, comme elle a dit, les gens sont différents et ils produisent le niveau de bruit auquel ils sont habitués. Peut-être que ce soit une question des habitudes françaises et je ne sais pas encore une raison qui explique pourquoi les Français posséderaient des habitudes de silence. Pendant que je comprends que c’est important de respecter mon nouvel environnement, je crois que je devrai apporter le bruit américain à mon entrainement prochain parce que le basket est encore un sport américain et le bruit est fondamental au sport.

 

Note avant la correction : 14/20

Un terrain de basket vide à Jean Jaurès.


La belle bureaucratie

February 7, 2018

Description

La photo est une bande dessinée avec quatre hommes qui passent des papiers dans un cercle.  L’image est un commentaire sur la futilité et les déchets de la bureaucratie.

Interprétation

Mon expérience en France depuis mon arrivée il y a quatre semaines était très bon.  Cela dit, la pire partie de mon séjour était la bureaucratie du système universi.  Dans la deuxième semaine de mon séjour j’ai reçu une fiche pédagogique qui est la méthode pour registrer pour mes cours.  Maintenant, la fiche ne retourne toujours pas.  Je suivais mes cours, mais je ne suis pas « dans » les cours.  Il y a deux raisons pour le retard de ma fiche, la grève et la bureaucratie.  La grève n’est pas la faute des règles, mais la bureaucratie est connexe bien des règles.  On a besoin d’une signature d’une seule personne ou un accueil ont leurs heures d’ouverture dans les temps plus commun pour les cours et ils prennent une très grande pause pour déjeuner.  Rien n’est en ligne et il y a des temps aléatoires quand certains accueils ont fermé.  Tout le processus est difficile sans une grève, mais le processus est très élargi quand les accueils sont sur grève.

Evaluation

Avec les problèmes, il y a des raisons.  Pour un étudiant étranger, le processus n’est pas facile.  Mais un étudiant français sait comment naviguer le système et beaucoup de problèmes sont annulés.  Le système d’université française a créé pour les Français et il marche.  Quand je me plains des problèmes à une personne française, on renifle et dit « c’est les Français.»

XXX Retours plus précis des Français sur la question??

Note avant la correction 13/20


La culture américaine à Toulouse

February 7, 2018

Cette photo montre le logo d’un McDonalds qui est près de chez moi à Toulouse. Ce restaurant en particulier est un endroit que je fréquente souvent (deux ou trois jours par semaine quelquefois !). Quand j’ai faim à Toulouse et je ne veux pas dépenser beaucoup d’argent, les arcs dorés montrent que ma faim sera satisfaite bientôt.

Interprétation

Récemment, j’ai commencé à penser à l’influence des Etats-Unis à la France et aux perceptions que les Français ont des Américains. C’est vrai que McDonalds est une chaîne américaine, mais la grande présence de ce restaurant à Toulouse indique qu’il est devenu une partie significative de la culture des français. Les restaurants McDonalds sont nombreux à Toulouse ; ils sont assez commun que le français ont un surnom pour McDonalds : McDo.

Après avoir pensé un peu plus sur la présence de McDonalds dans la ville, je voulais apprendre plus sur l’influence des Etats-Unis. Ce soir, quand je parlais avec d’autres bénévoles et des destinataires à mon service civique, j’ai demandé aux autres s’il y avait des commentaires sur la perception des français envers les Américains et l’influence américaine. Le consensus entre les trois ou quatre Toulousains avec qui je parlé était que les Français pense que la culture américaine est défini par le désir de gagner beaucoup d’argent et le croyance que les Etats-Unis est au centre du monde. Mais, en même temps, ils m’ont dit que l’influence culturelle américaine est partout dans le pays.

Quand je suis arrivé en France, j’étais frappé par le fait que j’ai entendu de la musique américaine dans le métro et que j’ai vu une abondance de McDonalds qui dépassait ce que j’ai connu aux Etats-Unis. Mais, cette conversation m’a indiqué que la prévalence du cinéma, de la musique, et des marques américains est tout à fait normale pour les Français.

Évaluation

J’ai trouvé les descriptions des perceptions des Français envers les Américains intéressantes. Malgré la nature générale de leurs observations, ils démontrent une autre perspective sur la culture américaine qui n’est pas toujours facile à comprendre pour un Américain. En dépit de ces perceptions, toutes les personnes avec qui je parle à Toulouse sont sympa est respectueuses. Cela sert à me rappeler que malgré les différences culturelles, la gentillesse et la tolérance sont des langues universelles. Comme McDo, il y a toujours des vestiges du pays d’où je viens, mais la culture change partout.

Note 16/20


La Journée à l’Ecole

February 7, 2018

Un cahier

Ça c’est un cahier que j’utilise pour faire le travail de cours à Jean Jaurès. Je l’ai acheté à un Monoprix. Depuis le début de ce semestre, j’ai pris beaucoup de notes.

Interprétation

Les cours à Jean Jaurès se réunissent une fois par semaine. À cause de ça, c’est très important d’avoir le focus et de faire attention. La durée de chaque cours est aussi deux heures. À mon université aux États-Unis, une classe se réunit deux ou trois fois par semaine normalement et un cours passe 50 minutes. Je trouve le changement de 50 minutes à deux heures un challenge et je ne sais pas qui est le meilleur. J’ai mentionné à mon hôtesse ces différences logistiques entre l’université Jean Jaurès et mon université aux États-Unis. Elle m’a dit que oui, c’est un changement pour moi, mais les étudiantes en France passent plus de temps à l’école chaque jour que les étudiantes américaines. Ses enfants partent la maison à 7h30 d’habitude et ils rentrent à 6h00. La journée à l’école française est très longue. J’ai expliqué à mon hôtesse que aux universités américaines, en particulier les universités “liberal arts,” on ne passe pas beaucoup de temps dans la salle de classe actuellement. Cependant, il y a plus d’expectations de devoirs que le français.

Evaluation

C’est très intéressante qu’en France chaque cours est deux heures d’habitude et que la journée à l’école est plus longue que la journée aux États-Unis. À mon avis, cet aspect de la culture français reflet les valeurs français. Je pense que la vie à la maison et avec la famille est plus important en France. Donc, les étudiantes passent une journée longue et il y a moins de devoirs qu’aux États-Unis. La vie professionnelle est séparée de la vie personnel en France.

Note avant la correction 15/20


Bar du Matin et les banlieues

February 7, 2018

 

Description

Quand mon cours de philosophie de droit est annulé à cause de la manifestation des agriculteurs, tous les étudiants sont allés à Bar de Midi (photo ci-dessus) pour un café. Où, nous avons une conversation intéressante concernant les connotations différentes de mot “banlieues” en France en contraste aux États-Unis. Les étudiants français avaient une idée de la vie américaine qui ne correspondait pas à la réalité.

Interprétation

Dans la langue française, la traduction pour le mot “suburbs” est “banlieues.” Cependant, cela existe en France d’une connotation mauvaise en ce qui concerne ce mot. Typiquement, ce mot décrire les lieues le plus pauvres en France—comme ces lieues justes à côté de Paris. Cette connotation n’existe pas aux États-Unis ou les banlieues sont les lieux plus privilégiés. Alors les mots “j’habite juste à côté de Boston” n’ont pas le même sens qu’aux États-Unis. Ce qui a provoqué une discussion en ce qui concerne la ségrégation socio-économique dans nos deux pays.

Evaluation

XXX Ceci dans la partie interprétation xx

J’ai posé cette question à mes hôtes : qu’est qu’il explique les connotations différentes concernant le mot banlieue entre aux États-Unis ? Ils ont dit qui c’est aux causes des prix des immobiliers; le centre-ville est le plus riche et, autour de la cité, sont les lieux le plus pauvres.

Avec certitude, ce phénomène existe aux États-Unis. Mais, de plus en plus, c’est le centre-ville des villes qui est le plus cher. Il suffit de regarder à Boston ou San Francisco. Alors, cette explication ne suffit pas. À mon avis, on peut trouver la réponse dans les différents modes de transport—ici, il y a une culture de transport en commune, mais, aux États-Unis, la voiture est roi (et le prix de gaz n’est pas trop cher). En conséquence de ce phénomène de transports, les distances et la concentration des bâtiments aux États-Unis sont très différents. Mais malheureusement dans les deux pays il existe l’inégalité des revenus et l’inégalité des opportunités.

Note avant la correction 15/20


Amabilité des étrangers

February 7, 2018

Aux États-Unis c’est très commun de sourire ou de dire bonjour à quelqu’un en les passant dans la rue. Cette convivialité générale s’applique à presque tous les aspects de la vie en Amérique. Dans mon gymnase d’escalade chez moi et dans tous les gymnases que j’ai pu visiter aux États-Unis, j’ai pu commencer une conversation ou grimper avec quelqu’un pendant des heures sans même échanger de noms. Les gens sont très ouverts à ce type de communication. En France, cependant, ce n’est généralement pas le cas. Quand nous sommes arrivés, on nous a demandé de ne pas sourire aux gens dans la rue parce que c’était une invitation à entamer une conversation, au lieu d’une simple reconnaissance. Cela a également traduit dans la salle d’escalade pour moi. Les gens vont souvent grimper avec leurs amis et ne pas interagir avec d’autres parties à la gym (comme dans le photo), ce qui m’a rendu difficile de m’intégrer dans la communauté d’escalade ici.

Bien que cela puisse sembler dur d’un point de vue américain, la façon dont les Français se traitent est en fait très polie. Au lieu d’une reconnaissance de l’existence d’une autre personne, c’est une reconnaissance de leur vie personnelle et privée. Alors que dans les Etats-Unis, il peut être considéré comme impoli d’ignorer un étranger dans la rue, ici, c’est tout à fait normal parce que les Français considèrent comme inutile de s’engager avec quelqu’un que vous ne connaissez pas. Comme ça, cela permet aux gens de passer leur journée sans que leur vie personnelle soit ouverte au monde

Finalement, avec le chaos de la ville, il est parfois agréable d’avoir un moment où vous n’avez besoin d’interagir avec personne. Même si c’est la norme, il y a eu beaucoup de fois où je m’occupais de mon entreprise dans le métro ou en attendant le bus et quelqu’un me posait une question ou faisait un commentaire et cela commençait une conversation engageante et inattendue. Cela m’est aussi arrivé à la salle d’escalade : une fois que je commence à parler à quelqu’un ou que je travaille sur la même chose que quelqu’un, nous allons avoir une bonne conversation. Bien que la culture française n’inclue pas beaucoup de reconnaissance publique des étrangers, la convivialité apparaît toujours dans des contextes étranges et aléatoires.

XXX Retours des Français sur la question??

Attention à al structure, sans DIE c’est difficile de bien séparer, même si cela est en train de prendre forme.

Note avant la correction 13/20


Volume des Americains

February 7, 2018

XXX Attention une photo des inconnus prise sans leur autorisation n’est pas permise

Description:

Cette photo a été prise a UT2J a la fin de l’heure de petite déjeuner. Dans les temps de petit déjeuner il y a beaucoup de bruit.

 

Interprétation:

Quand on est dans un restaurant avec des amis, il est commun de parler tranquillement et sans préoccupation. J’étais dans un restaurant avec mes amis le weekend dernière et j’ai commence a noter que les autres clients nous regardait beaucoup et je me suis demandé pourquoi ? J’ai remarquée que nous parlions plus bruyant que les autres. Et quand je le demande a mes amis français, ils m’ont dit que typiquement les américains parlent un peu plus bruyant que les autres étudiants étrangères.

 

Évaluation:

Peut-être les français pensent que les américains parlent trop fort parce que aux États-Unis, nous sommes habitué à être bruyant pour être entendu.

Note avant la correction 14/20


Il n’y a pas du bacon en France

February 7, 2018

La poitrine fumée tranchée/Comme A La Boucherie

Description 

La semaine dernière, mon hôtesse m’a demandé d’acheter quelques tranches de bacon parce qu’elle voulait cuisiner une recette du Minnesota. Je suis allée au marché le dimanche matin et j’ai trouvé bien des charcuteries, mais je n’en ai pas trouvé du tout une qui vendait du bacon ! Même quand mon hôtesse est allée au supermarché – elle avait des problèmes à trouver des tranches de bacon.

Interprétation

Après de ne pas trouver du bacon, j’ai expliqué à mon hôtesse la raison pourquoi je ne pouvais pas trouver du bacon quand j’avais demandé aux vendeurs et après je l’ai demandée pourquoi c’est plus difficile à trouver du bacon en France quand il y a beaucoup de charcuteries qui font des tranches différentes des viandes. Mon hôtesse m’a dit que le « bacon » est plutôt un anglicisme qui est venu avec la mondialisation et elle m’a dit aussi que les Français ne mangent pas beaucoup de bacon, donc c’est une raison pourquoi beaucoup de Français ne savent pas ce dont je parle quand je dis « bacon ». En plus, j’ai fait ma propre recherche sur l’Internet et j’ai trouvé que ce que les Français appellent « la poitrine fumée » ou « lard » est l’équivalent du « bacon » en anglais.

Evaluation 

Avec mon expérience de ne pas trouver du bacon et en parlant avec mon hôtesse, je trouve que c’est très facile à utiliser les anglicismes quand on ne sait pas exactement les mots en français. Pour la plupart de temps, il y a un mot anglais équivalent pour un mot français, mais il faut qu’on prenne le temps à demander où trouver l’usage correcte. En continuant d’apprendre des situations culturelles, je pense qu’on va mieux utiliser les mots français corrects et on ne soutiendra pas des anglicismes.

Note avant la correction 16/20