Anglicismes

Pendant un cours de littérature, une professeure était en train d’expliquer un moment d’histoire ou l’Angleterre a gagnent du pouvoir sur la France. En parlant de cet évènement historique, elle a fait le petit comment « et c’est pourquoi tout le monde apprennent l’anglais aujourd’hui. » Je n’ai pas pensé grands choses de cette comment à ce moment-là, mais j’ai commencé remarquer tous les mots anglais qui parait pendant un jour typique en France : le « week-end », le « parking », les restaurants avec « eat » dans leurs noms, les films anglais en version original, et les chansons populaires en anglais. Mes hôtes m’ont dit aussi que les langues utilisées par l’UE sont premièrement anglaises, et puis français aussi.

Cependant, au même temps qu’il y a un grand nombre des mots anglais dans la langue française, les français donne la peine de conserver leur langue avec les institutions comme l’Académie Française. Mes hôtes m’ont dit que pendant les ans quand beaucoup de technologie nouvelle a été inventée, les Français ont créé exprès des nouveaux mots pour ces technologies. Par exemple ils ont inventé « ordinateur » au lieu d’adopter le mot anglais « computer ». Je trouve intéressant que les français fait un effort exprès de protéger leur langue. C’est admirable que les Français veuillent protéger leur culture. Et c’est vrai que la culture de leur langue et de leur pays est beaucoup plus vieille que laquelle des États-Unis. Je pense que je tiens pour acquis le fait que l’anglais est une langue si populaire.

C’est sûr que l’anglais a aussi des mots qui viennent des autres langues, mais notre pays ne protège pas la langue avec la même fierté que la France. Pendant un cours de français a l’université aux États-Unis, j’ai regardé une publicité au sujet des « anglicismes » dans la langue française. Les acteurs de la publicité ont montrée un mécontentement avec le personnage qui disait des mots anglais. C’était un unique exemple du culture français, comme aux États-Unis peut dire des mots comme « rendez-vous » sans les considérer comme des « frenchisms ». Je crois qu’il est intéressant à voir comment la France va continuer à réagir différemment à l’intégration de l’anglais dans la vie quotidienne des Français.

 

 



Leave a Reply