En marche

Description

Au cours des étés chez moi (aux États-Unis), je suis très souvent dans l’une des maisons de mes amis dans mon quartier, partant pour rentrer à pied vers minuit ou 1h du matin. C’est généralement une vingtaine de minutes à pied, et c’est assez rare si je vois quelqu’un d’autre dehors. De même à l’université, je rentre très souvent seul à la maison au milieu de la nuit. Dans ce cas, il y a bien sûr plus de personnes sur le campus, mais je ne leur prête jamais vraiment d’attention, et je n’ai jamais eu l’impression qu’ils me le prête non plus. Parce que je suis très habitué à rentrer seul à pied, c’est aussi ce que je fais à Toulouse, faisant souvent une promenade d’une heure à travers la ville pour rentrer chez moi pendant les petites heures du matin. Cependant, lorsque j’en ai parlé à ma hôtesse, elle m’a dit que cela la rendait très inquiète pour ma sécurité et qu’elle espérait que la prochaine fois j’essaierais de revenir en voiture (ou du moins de ne pas lui dire que je baladais). J’ai même eu une leçon sur la façon de bien tenir mes clés pour essayer d’attaquer quelqu’un si nécessaire.

Interprétation

Pour toute ma vie, marcher seul — et surtout la nuit — a été un bon moyen de me vider l’esprit et de réfléchir à la journée. Évidemment, je suis conscient que ce n’est pas la pratique la plus sans danger, et beaucoup de gens ont une raison légitime d’avoir peur de marcher seul la nuit. Cependant, aux États-Unis, la plupart des gens à qui je parle sont assez d’accord du fait que je le fais, et à l’université, les chiffres semblent le confirmer. Après avoir examiné le rapport annuel sur la criminalité, j’ai remarqué que chacune des deux dernières années, il y avait un seul vol et moins de cinq voies de fait qui se sont produits sur le campus. À Toulouse, d’autre part, la majorité des personnes à qui j’ai parlé ont exprimé leur inquiétude à l’idée que je marche si loin pour rentrer chez moi, et l’ont déconseillé.

 

Évaluation

Depuis mon passage ici jusqu’à présent, Toulouse ne m’a jamais paru particulièrement dangereux. Je suis sûr que mes expériences ici ne sont pas les mêmes que celles de tout le monde mais contrairement à ce que les gens m’ont dit, je me sens pour la plupart d’accord d’être seul en ville. À cause de cela, j’ai été surpris d’avoir entendu d’autant de gens de faire plus attention, mais j’espère et je crois que ce sont juste des gens qui veulent être extra sûrs et protecteurs et s’assurer que rien de mal ne pourrait se produire. Pour cette raison, je continuerai certainement à marcher, car cela me donne un bon moment pour réfléchir, même si je regarde autour de moi un peu plus fréquemment maintenant.

 

Note avant la correction ; 13/20

Un sujet controversé! surtout de ne pas cacher à votre hôtesse votre moyen de transport. Rappelez vous de la session de sécurité pendant l’Orientation avec Major Carbonnel de la Police de Toulouse? C’est un fait que Toulouse est une ville dangereuse la nuit. Elle a des données qui démontre que les victimes des crimes tard le soir sont fréquemment seules. C’est fortement déconseillé de rentrer seule après 23h du soir. Il ne suffit pas de ‘regarder autour de vous’ car les agresseurs sont plus nombreux que vous. Voici une habitude à rectifier pendant vos quelques mois sur place car vous prenez des risques inutiles.

Où est passée la photo?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *