Les manifs–oh la la!

Description

Quelque chose qui ne me manque pas de mon séjour ce semestre passé ainsi que mon séjour pendant l’été, sont les manifestations françaises. C’est quelque chose qui est très française à mon avis donc c’était intéressante de voir, mais en même temps comme je ne suis pas habituée à cette habitude elle est devenue un peu pénible. Quand il y avait une manifestation au centre ville, le transport public est devenu peu fiable et imprévisible. Une coutume très française qui m’intéressait au début du séjour est devenue une nuisance qui perturbait mon horaire quotidien. Mon université française était bloquée des fois et ça m’a énervé aussi parce que c’est quelque chose toute éloignée de mon expérience à mon université américaine. Il y avait une fois quand Marie et moi sommes allées dans un restaurant pour le dîner et tout d’un coup il y avait beaucoup de gaz lacrymogène juste dehors si épais qu’on ne pouvait pas voir au delà de la fenêtre. Pour moi, pour la plupart, ces expériences étaient gênantes, mais des fois j’avais vraiment peur. Il n’est pas pareil du tout aux Etats-Unis et je pense que les manifestations françaises étaient la chose la plus difficile pour moi de m’adapter.

Interprétation

Je crois que la raison que je n’ai pas toujours trouvé les manifestations charmantes était parce que je n’ai pas vraiment compris pourquoi est-ce qu’elles sont importantes pour les français. Comme je ne suis pas française, et qu’on n’a pas les mêmes pratiques aux Etats-Unis, je me sens qu’il soit difficile pour moi de vraiment apprécier la notion. J’ai parlé avec mes hôtes de ce sujet plusieurs fois pendant mon séjour mais il y avait un peu de confusion au début parce que mes hôtes pensaient que les américains font la même chose qu’eux. J’ai dû expliquer qu’il n’y a pas des manifestations constantes chaque semaine qui perturbaient la plupart de la vie quotidienne aux Etats-Unis. En France, il y a, au moins, un jour chaque semaine qui est prévu pour les manifestations et ça c’est quelque chose extrêmement différente pour les étrangers. Mes hôtes m’ont expliqué que cette une coutume qui a toujours existé qui est important à l’identité française, s’il y a un problème dans la société c’est aux français de le régler.

Evaluation

Maintenant il est calme dans les rues partout dans le monde, et je suis revenue aux Etats-Unis dans un contexte bizarre. Quand même, je suis un peu relevée que je ne verrai pas de manifestations pour l’avenir prévisible. Je comprends mieux pourquoi les français se manifestent beaucoup, mais comme je n’ai pas grandi en France je pense que l’idée restera toujours un mystère pour moi. Peut-être la raison que la France a plus de manifestations que les Etats-Unis est parce qu’elle est beaucoup plus petite. Il est presque inimaginable pour une grande partie de la population américaine d’être unifiée par une idée dans un pays massif et complètement divisé sur chaque question importante. Il y a des fois des manifestations puissantes aux Etats-Unis, mais elles ne sont pas habituelles comme en France

Attention! Les Piétons!

Description

Au Dickinson, tous les bâtiments académiques sont dans un rayon de 10 minutes de marche des résidences. Alors, quand je suis arrivée à Toulouse, la navette d’une demi-heure à l’école était un vrai défi pour moi au début du semestre. Une fois, j’ai mal calculé le trajet qui a engendré à me précipiter de l’arrêt de métro Compans Caffarelli. Au Compans, il y a souvent beaucoup de voitures alors le feu de piétons est rouge plus souvent que vert. En me dépêchant, j’ai vu un feu rouge et je me suis dit : « Quelle malchance ! ». Il y a peu de voiture à ce moment et je me suis arrêtée à côté du passage piéton. À ma grande surprise, à l’autre côté, une femme âgée a calmement traversé même que le feu piéton ait été rouge. Elle l’a fait si calmement, et personne n’a réagi à sa traversée que je me suis demandée si elle était cool ou illégale.

Interprétation

La France, avec la longueur de son historique, a développé un système significante de loi officielle côte à côte avec un autre système moins visible de comportement. Ce jour-là, j’ai appris qu’il n’est pas nécessaire que les deux coïncident, ou au moins pour certains Français. Après cet incident, je payais plus d’attention aux autres au passage piéton, et j’ai observé beaucoup plus de personnes traversant quand le feu de piétons était rouge. On l’a fait seulement après avoir regardé attentivement qu’il n’y avait aucune voiture, alors ce n’est pas un acte dangereux. En tant qu’une étudiante, je comprends bien le sentiment impétueux quand la vie est trop chargée. De plus, parce qu’il y a des autres qui font la même chose, bien qu’elle soit illégale, cette action devient normalisée et collectivement acceptée.

Une fois je suis sortie avec une amie toulousaine à la place du Capitol et nous avons rencontré une manifestation totalement par hasard. En réponse à ma surprise de la manifestation (c’était ma première fois de voir une manifestation tellement peuplée), elle m’a dit « Je suis désolée. Les Français ne sont pas les plus disciplinés. » Cette phrase m’a ramené aux leçons de l’histoire française qui est connue pour des révolutions et également pour des monarchies dont les règles ont enflammé la colère du peuple. La ligne entre le passage illicite des piétons et les révolutions est vraiment vague, mais je parle de cette petite expérience pour illustrer que respecter la loi n’est pas toujours priorité chez Français. (Mon amie toulousaine, elle traverse quand le feu est rouge aussi.)

Payez attention que le feu de piétons est rouge…
…et on traverse en vélo quand même.

 

 

 

 

 

 

 

Évaluation

Je souviens qu’au Dickinson et à Carlisle, les piétons attendent toujours pour le feu vert, ou s’il n’y a pas de feu, on attend pour un signal du conducteur de voiture avant de traverser. À Hanoï, on traverse n’importe où mais on regarde et on adapte à la circulation quand on le fait, comme il y avait un accord non écrit entre les piétons et les conducteurs de tous les véhicules. Ce n’est pas pour dire que les Toulousains ou les Hanoïens sont indisciplinés, mais il montre que chaque région a sa propre bizarrerie dans le système de comportement. Je crois qu’il y a une motivation de l’aspect pratique dans cette histoire de traversée de piétons aussi. Aux États-Unis, les voitures sont le plus présent dans la circulation, et on conduit très vite alors les piétons arrêtent pour se protéger. Selon un Américain parmi mes amis, les piétons respectent la loi aussi pour gagner sa faveur en cas d’un accident.  En France, les piétons et les bicyclettes sont la majorité. Les piétons vietnamiens sont pareils : ils ne pensent jamais telle si loin au cas d’un accident parce qu’ils évitent déjà cette possibilité en traversent seulement quand il n’y a aucune voiture. Cette flexibilité dans le comportent est sur tout pratique. Avant d’arriver en France, j’avais une attente que la France ressemblerait les États-Unis plus que mon pays parce qu’ils partagent des valeurs politiques. Mais en termes de la culture, je suis contente que je peux me comporter plus comme chez moi ici en Toulouse.

Fumer en France

Description

Quand je suis allée en France quand j’étais petite, un des souvenirs que je peux  me rappeler le plus facilement, c’est la fumée des autres. Quand j’étais jeune, j’ai pensé que c’était absolument horrible, comment est-ce que les gens vraiment aiment cette odeur ? Alors avec cette expérience, quand je suis revenue en France pour étudier à Toulouse, je savais que beaucoup de monde fumer et c’est quelque chose normal dans la France. Cependant, quand j’étais petite, je me souvenais que c’était les adultes qui fument, pas les jeunes. La première journée des cours à l’ICT, je suis sortie du campus ou j’ai vu beaucoup d‘étudiants rassemblaient à l’entrée. J’ai pensé que c’était un peu bizarre parce qu’il faisait froid et ils étaient dehors, mais quand j’ai marché au milieu du groupe, je me suis rendu compte qu’ils ne parlaient simplement pas, ils fumaient! 

Interprétation

J’étais choquée qu’un si grand nombre d’étudiants fume. Il semblait d’être 20 ou  30 étudiants qui fumaient ensemble. Tous les jours suivants, c’était la même situation. Quand je suis allée le matin il y avait les étudiants à l’entrée qui fumaient, même dans l’après-midi quand je suis rentrée chez moi. J’ai demandé à un autre étudiant ses pensées dans le sujet. Il m’a dit que personnellement, il ne fume pas, mais que la majorité des étudiants fume. Il a fumé il y a quelques ans pendant deux années et c’est très commun pour les gens de l’essayer. Il commence souvent à l’âge de 18, l’âge légal en France, mais plus jeune aussi. Il m’a dit qu’il n’y a pas de honte associée avec la consommation de tabac. Plutôt, c’est à la modepour les jeunes et les étudiants qui aiment sortir. Pour les adultes, ce n’est pas assez à la mode, mais c’est une habitude culturelle des Français. Les Français ont fumé pendant des centaines d’années et c’est très commun pour tous les âges.

Évaluation

Maintenant quand je suis rentré aux États-Unis, je peux plus facilement reconnaitre la différence entre ici et la France par rapport à fumer. La marque d’infamie est beaucoup trop forte pour les gens de fumer ici, mais on n’y peut rien trouver en France. Cette différence culturelle est très intéressante, que les États-Unis placent si beaucoup d’importance sur les dangers de fumer quand il est un pays beaucoup moins à la santé que la France. La France, par contre, est plus saine dans l’ensemble, mais les Français n’inquiètent pas des effets du tabac. C’est un paradoxe très fascinant pour moi et que j’ai trouvé d’intérêt quand j’étais en France et après je suis partie. 

 

XOXO

Description

Quand je suis arrivée en France, mon hôte m’est allé chercher à l’aéroport. Ses deux enfants l’ont aidé avec mes valises. Quand on est arrivé à la maison, mon hôtesse m’a donné une bise. Sa famille (sa sœur, son beau-frère, et leurs enfants) était aussi là. J’ai fait la bise avec tout le monde — c’était très nouveau pour moi ! Après cela, on a bu un apéritif du vin (et du jus pour les enfants !) et puis on a mangé le déjeuner. C’était du poulet et des légumes. Toute la famille a prié avant manger. On parlait et rigolait ! Après le repas, la famille de mon hôtesse est partie. J’ai attendu un câlin, mais on a encore fait la bise ! C’était trop bizarre à cause de la coutume américaine de ne pas toucher le visage d’un autre.

Et vous, comment faites-vous la bise? | Slate.fr
Macron fait la bise avec Angela Merkel

Interprétation

Les Français et les Américains ont plusieurs coutumes qui sont très différentes entre les deux pays. L’un d’eux est la différence entre leurs salutations. Aux États-Unis, c’est très courant à faire un câlin quand vous accueillez une personne qui vous connaissez. Si vous ne le connaissez pas, vous pouvez vous serrer la main.

Je me rappelle une conversation que j’ai eue avec ma professeure de français. Elle vient du sud de la France, mais elle habite maintenant à St. Louis. Quand j’ai demandé pourquoi les Français ne font pas un câlin, elle m’a dit que les Américains croient que le corps n’est pas trop intime, ou au moins moins intime que le visage. Il est très tabou de toucher le visage d’un autre sauf que vous le connaissez bien. En France, c’est le contraire. C’est trop bizarre de toucher votre corps contre celui d’une autre personne. Par conséquent, les Français font presque jamais un câlin.

Évaluation

Je crois que même si cette coutume est différente entre la France et les États-Unis, l’idée de la salutation est la même. Une salutation sert à accueillir une personne quand vous le voir. C’est possible que les citoyens de chaque pays pensent que la coutume de l’autre pays est trop bizarre, mais ce n’est pas grave. Moi, les câlins me manquent. Après ma quarantaine je ferai un câlin à toute ma famille !

Les notes français: tout ou rien

Au début du semestre, j’avais une décision à prendre pour toutes mes classes: contrôle continu, un partiel et un examen terminal valant environ 30% et 70% de ma note finale, ou contrôle terminal, juste un seul examen valant 100% de ma note. Pour chacun, j’ai choisi le contrôle continu, car cela semble plus similaire à ce à quoi j’étais habitué à mon université ici, et parce que l’idée de tout ma note être en fonction d’un examen est un peu stressante. Heureusement, j’ai pu terminer mes partiels dans tous mes cours sauf deux avant notre départ, ce qui signifiait que je comptais prendre que deux partiels en ligne de chez moi. Ce que j’ai oublié, c’est que deux de mes cours, Phonologie et Morphologie, sont en fait un seul cours qui vient d’être divisée en deux sections, avec un partiel et un terminal dans chacune. Cependant, nous n’avons pu prendre le partiel que dans l’un des deux, l’autre étant repoussé et mis en ligne. Du moins, c’est ce que je pensais se passerait jusqu’à ce que j’ai reçu un e-mail me disant que le partiel que je n’avais pas encore pris était annulé, et que pour garder les deux moitiés du cours égales, les notes du partiel que j’avais déjà pris seraient ignorés et les deux sections du cours étaient maintenant en contrôle terminal.

L’email que j’ai reçu

J’avais déjà parlé plusieurs fois à mes amis français des différences de structure de notation entre la France et les États-Unis. Je leur avais demandé s’ils trouvaient stressant d’avoir si peu d’évaluations de grande valeur et ils m’ont dit que c’était sûrement le cas, mais qu’ils y étaient habitués et qu’ils appréciaient parfois avoir plus de temps libre pendant la semaine, car ils n’avaient pas toujours de se soucier de faire des devoirs. J’étais d’accord avec ce sentiment général, mais cette situation semblait très différente. Cela m’a paru étrange de juste annuler un examen que tous les étudiants avaient déjà passé et de les forcer à laisser tomber une note qui valait beaucoup de leur note final et à ajouter encore plus de stress pendant une période déjà stressante en valorisant beaucoup plus l’examen final. Quand je leur ai posé des questions à ce sujet, ils étaient d’accord que la situation était définitivement bizarre. Ils m’ont tous les deux dit qu’aucun d’eux n’avait jamais eu un examen qu’ils avaient déjà passé annulé rétroactivement, et que cela semblait être une mesure inutile de la part du professeur.

 

Après leur avoir parlé, j’étais content de ne pas être le seul à penser que c’était bizarre. Cependant, je dois regarder au-delà de cela et réaliser que maintenant la seule chose que je peux faire est d’étudier beaucoup plus dur pour l’examen final. Il est très regrettable que j’ai consacré tout le travail de préparation à un examen qui ne signifiait finalement rien, mais je peux également le considérer comme un examen pratique et sans risque pour m’aider sur l’examen final. Avec tout ce qui se passe, je ne suis pas très surpris qu’il y ait eu du mal à trouver un système qui fonctionne vraiment bien pour les examens dans un délai aussi court, et j’espère juste qu’ils trouvent un meilleur système pour quand les examens finaux auront lieu.

Manger plus de desserts ou prendre du poids?

Description

La cuisine française a eu mon coeur. Si vous voulez savoir quelle est la meilleure partie de mon expérience en France, la nourriture occupe définitivement une place importante. Mon heure préférée de la journée est vers 17h, l’heure du goûter! Comme les Français mangent tard le dîner, il est normal d’acheter une patisserie entre les deux repas. La chocolatine, la tarte aux oeufs, la crème brûlée… Je peux passer tout l’après-midi dans une patisserie ou un salon de thé si je le peux! De plus, je suis tellement rassasiée après chaque repas. Quand je mangeais dans un restaurant, l’entrée et le plat principal étaient généralement plus que suffisants pour moi. Mais le serveur me demandait toujours si je voulais un dessert, et je ne pouvais que refuser tristement. En me bourrant de cuisine française, je me suis également rendu compte que presque toutes les filles françaises étaient en forme. Comment peuvent-ils rester minces en mangeant régulièrement de plats délicieux et de desserts sucrés ?

Interprétation

J’ai entendu dire que manger du pain et boire souvent du vin aident les Français à rester en bonne santé. Cela a certainement des raisons car on peut trouver ces deux choses à chaque repas (pas de vin pour le petit-déjeuner🤫). En outre, je peux comprendre pourquoi les membres de ma famille d’accueil sont tous en bonne forme, car ils sont végétariens et consomment rarement des aliments riches en calories. Ils gardent une alimentation saine en mangeant chaque jour une grande quantité de légumes et de fruits. Aussi, lors d’une de mes conversations avec Mme Raynaud, elle a mentionné qu’elle faisait plus de 10 000 pas par jour. Ce n’est pas difficile à atteindre car elle ne fait que la navette entre sa maison et le centre Dickinson. Mais comme elle ne conduit pas, elle marche beaucoup sur la route en se déplaçant entre les différents transports publics. La marche assure l’exercice de base, même si on n’a pas assez de temps pour aller au gymnase. J’ai remarqué que bien que j’ai mangé beaucoup plus qu’aux États-Unis, je n’ai pas pris beaucoup de poids en faisant du vélo et en marchant beaucoup tout le temps!

Évaluation

La réponse à ma question est assez simple: les toulousains ont un mode de vie plus sain. Faire de l’exercice régulièrement est plus efficace que de suivre un régime pour perdre du poids. J’ai également recherché en ligne pour trouver plus d’informations:

Dans l’alimentation française, les ingrédients frais et les ingrédients de qualité sont la norme. De plus, la taille compte. Bien que les repas français aient plus de plats que les cuisines américains ou chinois, la portion de chaque plat est beaucoup plus petite. Et surtout, les Français mangent leurs repas à une vitesse beaucoup plus lente. Cela prend généralement plus d’une heure ou même deux heures si l’on mange un repas complet. Les Français discutent beaucoup sur la table, car c’est une culture qui réserve du temps pour la nourriture. Ils prennent leur temps à chaque bouchée, ce qui leur permet de se rendre compte qu’ils sont rassasiés après avoir mangé beaucoup moins. Je vais essayer de continuer les habitudes alimentaires que j’ai formées à Toulouse, pour profiter de la nourriture et rester en forme en même temps 😋.

Avoir le succès en France

Description

Quand on parle de la France, on parle de la bonne nourriture, la qualité de vie, les vacances, et la beauté du pays. Au lycée, tous les étudiants choisissent leurs métiers et ils continuent à suivre le chemin jusqu’au point où ils deviennent les professionnels. Après qu’un Français a trouvé un emploi où il peut travailler comme professionnel, c’est commun qu’il reste dans cette carrière pour le reste de sa vie. Aux États-Unis, il est beaucoup plus commun d’essayer quelques carrières différentes, donc je l’ai trouvé un peu choquant qu’il est si rare de changer carrières en France.

Interprétation

L’idée que sa carrière est fixe me ferait peur si j’ai habité en France. La structure aux États-Unis est beaucoup plus fluide et moins fixe. À Toulouse, j’ai eu une amie qui m’a dit que son père travaille pour le SNCF et qu’il a travaillé pour l’entreprise pendant toute sa vie professionnelle. Son père a travaillé pour l’entreprise aussi, donc quand il était au lycée, il connaitrait qu’il voulait suivre le même chemin que son père en travaillant pour la même entreprise pour toute sa vie. Cette idée semble étrange pour moi, parce qu’aux États-Unis, il y a toujours l’idée de s’améliorer en trouvant de nouvelles positions, ou de nouveaux emplois, pour gagner plus d’argent ou atteindre une position plus prestigieuseSauf les professions médicales, il est très normal de changer d’emploi, ou même changer de carrière. J’ai vu que cette différence est très distincte en France. 

Evaluation

Même si je trouve que l’idéologie de travail est très différente que celle aux États-Unis, je pense qu’il fait beaucoup de sens dans le contexte de la culture française. L’idée de bien s’amuser et de se reposer, de se rendre compte des éléments quotidiens de la vie s’accorde avec l’idée de ne pas chercher pour un autre travail. Par exemple, aux États-Unis, beaucoup de gens ne sont jamais contents avec leur salaire ou leur position, donc ils cherchent toujours pour un emploi qui est meilleur. En toujours cherchant, c’est très difficile d’être sensible à son emploi.En revanche, les Français ne s’inquiètent pas  de leurs positions ou trouver un travail plus prestigieux. Alors, ils peuvent bien s’amuser dans les autres domaines de la vie. En fait, je pense que cette mentalité encourage un mode de vie beaucoup plus sain et bien s’équilibre et il pourrait être bien si les États-Unis essayaient à incorporer des éléments de cette idée française.

Note du blog avant la correction : 14/20

Blog en retard 4 jours.

Sujet intéressant Emma, mais avant de passer à des généralisations trop poussées au sujet de la formation et l’emploi on peut comparer les systèmes universitaires (public ou privé à coût pas très élevée). Dites vous que les français ne souhaitent pas s’améliorer?

2 Visites Virtuelles de Paris

 

La ville des lumières vous attend… illuminée par votre écran et votre esprit! Sachez que nous partageons votre déception de manquer cette visite prévue du 04- 08.04, mais nous allons pouvoir partager autrement…Grâce à vous et vos inspirations de visites virtuelles et textes proposées sur le Moodle.

Vous avez deux blogs ouverts sur ces deux moments forts de notre parcours parisien :

1. Lisez la découverte de l’Assemblée Nationale c’est très basique, fait pour les non-spécialistes en Sciences Politiques, ensuite visitez le site officielle et prenez connaissance de leurs activités actuelles. Quelles idées fortes sortent de la structure, la pratique démocratique dans l’Assemblée Nationale? Donnez-nous votre retour personnelle.

2. Quelles visions données par les artistes contemporains vous touchent? vous semblent pertinentes? Pourquoi? Ceci est un blog pour aller plus loin dans l’expression créative en français, lâchez vous!

*** La date limite des 2 billets de blog est le 08.04

Rester Positif Pendant le Coronavirus

Description

Maintenant que nous avons dû retourner aux États-Unis, nous devons essayer de continuer d’apprendre la langue, mais dans un environnement où elle n’est pas parlée tout le temps. Ici, je reste chez moi en quarantaine et quand je parle des choses basiques je parle en anglais pour communiquer avec ma famille. Dans cette manière, il semble plus difficile que lorsque nous étions en France et nous parlions tout le temps avec nos hôtes, nos amis, nos profs face-à-face. Donc, pour continuer d’améliorer la langue, j’ai quelques stratégies : bien sûr je fais mes devoirs en français, mais aussi j’écoute la radio en français, je regarde des séries en français, je lis un roman en français et je continue d’appeler mes hôtes ou la famille à laquelle j’ai donné des leçons en anglais. Bien que j’essaie d’utiliser ces stratégies pour améliorer la langue, je trouvais que ça ira difficile d’améliorer mon expression orale parce que je pratique moins souvent l’expression orale. Néanmoins, mes hôtes, quelques amis français et la famille à laquelle j’ai donné des leçons en anglais, ils m’ont tous dit que je pourrai les appeler pour continuer de parler en français. Pour être spécifique, la mère (Christine) du garçon à qui j’ai donné des leçons en anglais, elle m’a dit « si tu continues de regarder des séries en français et de parler avec nous et des autres, tu vas continuer d’améliorer la langue ».

Des séries en français que je regarde pour pratiquer le français

Interprétation

Lorsque je suis très déçu d’avoir retourné aux États-Unis, tout le monde est affecté par le coronavirus. J’ai eu la chance que j’ai pu aller en France, même s’il y avait que quelques mois. Donc, je dois utiliser mes ressources pour trouver les bonnes options dans cette situation. Je trouve que l’optimisme de Christine, malgré son inquiétude du virus, me donne la motivation d’utiliser mes ressources la plus que possible. En ce moment quand elle m’a dit que je vais continuer d’améliorer, je la doutais, mais maintenant je me sens plus motivé parce que je ne veux pas perdre le progrès que j’ai déjà fait. Ainsi, je vais utiliser toutes mes ressources pour continuer de pratiquer mon français. Ça me parait que Christine et dans une situation aussi difficile : elle est prof à l’Université Paul Sabotier. Alors, elle doit continuer de donner des cours en ligne, malgré tous les défis. Elle est française et la France est dans une situation plus grave que les États-Unis. Peut-être qu’elle a déjà fait une période de doute et maintenant elle reste optimiste avec l’espoir que ça va aller mieux. Dans cette situation, je remarque que Christine s’est inquiétée du coronavirus quelques semaines avant qu’il soit venu en Occitane. Donc, elle s’est préparée pour gérer sa vie la meilleure que possible pour quand la pandémie est venue en France.

 

Évaluation

Cette expérience m’a provoqué des sentiments plus positifs que les sentiments que j’avais eus avant. Après que j’ai parlé à Christine, j’ai décidé que si elle pense que je continuerais d’améliorer, je le vraiment ameliorais. Dans l’aspect historique, je sais que tout le monde aujourd’hui n’a jamais expérimenté quelque chose comme ça. Mais je pense que Christine a été déjà sensible a l’environnement, comme beaucoup de français. Alors, si elle était sensible à l’environnement, maintenant elle est plus sensible aux possibilités qu’on peut contracter le virus n’importe où. Cette sensibilité avec le fait que la France est plus affectée par le virus (maintenant) que les États-Unis, ça fait que les Français comme Christine ont déjà fait la réalisation qu’ils peuvent rester pessimiste ou optimiste. Christine a choisi d’être optimiste et maintenant je veux le faire aussi. Si j’étais une Française, je pense que j’aurais la même perspective que Christine parce qu’on doit être optimiste dans les circonstances graves.

Revision: La Culture de Fumer En France

Description

Chaque semaine, je donne des leçons en anglais à un garçon de 14 ans. Avant la dernière leçon, j’attendais le garçon et j’ai parlé avec son frère, qui était en train de se rouler une cigarette. Puis, nous sommes partis la maison pour qu’il puisse fumer. On a continué de parler naturellement, puis il m’a demandé si je fume. J’ai dit « non », et il a dit « Tant mieux, il est trop cher d’être fumeur ». De coup, j’ai demandé « À quel âge as-tu commencé fumer ? » Il m’a répondu « 16 ans ». En même temps qu’il a continué de fumer, il a parlé de son désir d’arrêter. De plus, je trouve qu’il y a beaucoup d’étudiants à ICT qui font leurs pauses dehors pour fumer. Le grand nombre de jeunes qui fument à Toulouse me choque parce qu’on ne voit presque jamais des jeunes qui fument des cigarettes aux États-Unis.

Les étudiants français qui fument

Interprétation
Peut-être qu’il y a des différences avec l’éducation contre fumer en France qu’aux États-Unis. Aux États-Unis, on apprend depuis l’école élémentaire qu’il y a beaucoup de risques si on fume. De plus, en Amérique il y a des stéréotypes très négatifs associés à des fumeurs. Par contre, peut-être qu’il y a moins de stéréotypes négatifs associés à des fumeurs, alors il est plus typique de voir des personnes qui fument et de penser qu’il est normal. Donc, des jeunes qui voient des plus âgés fument beaucoup et qui ne reçoivent pas une éducation contre le tabagisme, ils sont plus susceptibles de commencer. J’ai parlé avec un pote français qui m’a dit qu’en France, il n’y a pas de leçons à l’école contre des cigarettes, mais il y a seulement des prix plus chers pour des cigarettes et des avertissements sur les paquets de cigarettes.

Évaluation

Cette expérience m’a appris que tout le monde a des expériences et opinions différentes. Tandis que j‘ai e me suis grandi avec des préjuges contre des fumeurs, maintenant je vois que des cigarettes ne sont pas des choses trop diables comme ils apparaissent dans l’éducation américaine. Bien sûr, il y a des risques et des effets mauvais, mais ils sont comme toutes les habitudes dangereuses et il est important de ne pas juger des personnes qu’on voit fumer. Dans la culture française, on peut trouver plusieurs personnes qui fument des cigarettes qu’aux États-Unis, mais ça ne signifie pas que les Français sont moins en santé que les Américains (surtout parce qu’il y a des autres manières américains (comme le taux d’obésité) qui sont très mauvaises pour la santé). Si j’étais une française dans la même situation, je crois que je ne remarquerais pas que mes potes fument, ça ne serait pas assez visible pour moi parce qu’il est comme d’habitude pour beaucoup de Français.

Note du blog : 15/20