FR 300: Du terroir à la mondialisation






         

June 17, 2015

La mondalisation

Filed under: BLOG 9: La mondialisation,Uncategorized — hannah2 @ 1:44 am

FullSizeRender (3)

 

Mes amies de l’IEP qui mangent le tapas.

En tant qu’étudiantes internationales, nous représentons la mondialisation de la France.  Même si nous étudions à Toulouse, nous prenons nos cultures et nos traditions avec nous, et nous les introduisons dans la communauté toulousaine.  A cette table, chaque personne vient d’un pays différent.  La communication et l’interpretation des cultures et des langues différents à cause de l’éducation est un phénomène qui existe à cause du rétrécissement du monde.  Nous pouvons être ensemble à Toulouse, même si nous sommes grecque ou haïtienne ou finlandaise, parce qu’il est plus facile de voyager et de communiquer avec les améliorations des technologies dans la majorité du monde.  Nous sommes l’évidence physique de la mondialisation de la France.  En outre, quand nous revenons chez nous, nous venons prendre les traditions de la France.  Cet échange des valeurs culturels est représentatif de la mondialisation.

Seulement en France

Filed under: BLOG 8: Seulement en France — hannah2 @ 12:35 am

FullSizeRender (1)

Une église sur la Méditerranée à Collioure.

Il est possible seulement en France de voir une église ancienne et belle comme ceci littéralement sur le mer.  Elle représente la beauté et l’histoire qui reste intacte, et libre de l’influence de la monde.  Même si Collioure est une endroit très populaire pour visiter, la combinaison des cultures françaises et catalanes sont préserver.  L’authenticité de cette petite ville, qui est moins que 30 km de la frontière espagnole, est quelque chose qui est trouver vraiment en France.  Une église qui a existé pendant 500 ans, une type de nourriture, comme les anchois, ou un paysage qui permet la croissance des raisins et des olives sont tous des choses qui représentent l’authenticité de la France, et l’importance de préserver ces traditions.  La protection de la culture et l’histoire française définit la France, et vas toujours exister.

April 10, 2015

Journal 4

Filed under: JOURNAL INTERCULTUREL 4 — hannah2 @ 10:55 am

Il existe toujours les grandes différences entre les attitudes des gens qui viennent des cultures différentes. Même s’il y a des similarités entre la France et les États-Unis, après avoir habité en France pendant 4 mois, j’ai trouvé les grandes différences entre le comportement convenable. Une grande différence est que les Français sont beaucoup plus ouverts dans leur comportement avec la nudité qu’aux États-Unis. Souvent ils sont plus confortables avec le corps nu que les Américains, qui pensent que la nudité est indécente. Cette franchise et l’appréciation du corps sont les plus différentes qu’aux États-Unis. Les Français sont confortables avec la nudité contrairement aux États-Unis, où la nudité est taboue.

L’appréciation du corps est une partie de la vie quotidienne qui a existé tout au long de l’histoire de la France. Le corps n’était pas considéré honteux, mais il a été loué pour sa beauté. J’ai observé ce phénomène dans les musées au début, en particulière Musée Dorsay à Paris. Le premier aspect du musée qu’on observe est les statues nues qui sont dans la grande entrée du musée. J’ai remarqué qu’il y a nombreuses de statues nues des femmes et des hommes dans les positions dramatiques. Ils ne sont pas couvrir du tout, et ils sont en plein air. Le fait que ces vielles statues a été crée dans les temps renaissance, et avant, preuve que l’appréciation de la nudité est quelque chose qui a existé pour un long temps.

Aujourd’hui, le corps et son appréciation existent dans la vie quotidienne. J’étais très étonné au début avec l’acceptation du corps parce que, aux États-Unis, le corps est souvent considéré comme honteux. Par contre, les Français sont confortables avec la nudité. La première fois que j’ai observé ça était à Bordeaux. Je suis resté dans un foyer avec une amie, et au matin nous avons regardé la télévision française avec le petit déjeuner. Nous avons vu une émission avec une comédienne qui a joué son spectacle avec ses seins complètement exposés. Nous avons trouvé l’émission très drôle et amusante, mais nous étions curieuses pourquoi, les Français sont confortables avec la nudité d’actrice. Aux États Unis, si une célébrité était nue, c’est un très grand scandale, et actrice doivent s’excuser publiquement, comme elle est une criminelle.

Le confort et le respect pour le corps dans une façon artistique sont des choses qui je trouve très admirable de la culture française. Je pense que l’humiliation du corps aux États-Unis est quelque chose qui doit changer parce que c’est nuisible à la mentalité des gens. Quand on a la liberté du corps, on a la liberté de l’esprit aussi. Les Français ne font pas honte au corps, donc il peut être plus libre dans l’expression de leurs sentiments et créativité. Cette mentalité est plus moderne et plus libératrice, et c’est quelque chose qui j’admire et que je veux porter avec moi aux États-Unis.

La Service Civique

Filed under: BLOG 7: Nous ne sommes pas tous pareils — hannah2 @ 10:41 am

 

 

fripemill

L’extérieure du magasin à St. Michel.

 

 

Pour mon service civique, je travaille à Frip’em Emmaüs, qui est un magasin des vêtements d’occasion.  Le magasin est près de l’arrêt de St. Michel.  Ces vêtements sont réservé pour les gens qui habitent dans la pauvreté est qui herche pour un bon marché.  Mes responsabilités comprennent la réception des clients, le nettoyage du magasin, et l’organisation des vêtements.  C’est quelque chose qui j’aime bien parce que je peux parler avec beaucoup des gens différents, et beaucoup des personnes qui sont des immigrés du Maroc et d’Algérie.  C’est important à moi de former un liaison avec une communauté autre que la communauté étudiante à Toulouse, donc je suis impatient de commencer un rapport avec des gens différents!

March 27, 2015

Journal interculturel 3

Filed under: JOURNAL INTERCULTUREL 3 — hannah2 @ 12:22 pm

Récemment, j’ai essayé de chercher le rôle du féminisme dans les vies des femmes françaises, et si la présence du sexisme est très fort ici. C’est difficile de rechercher parce que les façons de communication des femmes françaises sont différentes des femmes américaines, et le rôle d’être une femme est plus traditionnel et défini. Cependant, mes observations sont plus générales, je sais qu’ils sont beaucoup de diversité dans le style de vie des femmes françaises. En général, j’ai observé que les femmes françaises prennent le rôle traditionnel d’une femme. Elles portent les vêtements comme les robes et les jupes, elles se maquillent, elles cuisinent pour la famille, et elles s’occupent les enfants. En même temps, ces femmes aussi travaillent à temps plein. J’ai trouvé que, en générale, les hommes prennent le rôle de la « chef de la famille et de la maison », même s’il ne travaille pas la même de la femme. Les femmes travaillent la même, et beaucoup de fois plus, des hommes en France, mais fréquemment, elles ne reçoivent pas de crédit.

La première fois que j’ai observé les rôles de genre très spécifiques était chez mes hôtes. Les deux parents travaillent la même, cinq jours par semaine, mais c’est le rôle de la femme de cuisiner, nettoyer, et laver. Après, j’ai remarqué que ces distinctions existent dans la vie quotidienne. C’est le rôle de la femme d’adapter sa vie pour l’homme. Quand une femme porte une robe courte ou une chemise serrée, c’est comme son corps est la propriété publique. Les hommes ont le droit d’essayer de parler, de dire des commentaires obscènes, et de toucher son corps. Même un sourire peut être une invitation. La partie qui m’énerve beaucoup est que c’est la femme qui doit changer ses vêtements et son comportement si elle ne veut pas le harassement sexuel. Ce n’est pas l’homme qui doit changer son mauvais comportement. Par exemple, j’étais frustré avec les sifflets dans la rue, et j’ai parlé avec la mère de la famille. Elle a recommandé de ne sourie pas, et elle m’a demandé quelle sorte des vêtements est-ce que j’ai portée. Par conséquent, c’est la faute de la femme pour exciter les hommes, même si elle ne veut pas l’attention.

Bien que ce problème existe aux États-Unis, j’ai observé qu’il y a plus de communication entre les femmes américaines au sujet du harassement sexuel. Fréquemment, on ne blâme pas la femme pour les vêtements elle porte, et c’est plus le faut de l’homme pour avoir harcelé la femme. Ce n’est pas juste « une partie de la vie quotidienne » ; en fait beaucoup de femmes américaines, et d’hommes américains, ont commencé de discuter ces problèmes, et de trouver des solutions. Chez moi à Boston, c’est un sujet qu’on discute souvent pendant le dîner avec ma famille. J’ai dit que la communication est une grande partie de se battre le harassement sexuel parce qu’il permet la réalisation de ce problème, commence la constatation des solutions, et sensibiliser les gens au harassement sexuel qui est institutionnalisé. C’est possible que le féminisme soit plus populaire avec les jeunes femmes à université, mais c’est quelque chose qu’on ne parle jamais chez moi. Je suis curieuse et je veux rechercher plus le rôle du féminisme en France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toulouse: Cassoulet ou quiche?

Filed under: BLOG 6: Sortie d'école — hannah2 @ 12:20 pm

11034288_10206289742152094_1974398564641135526_n

A Caribbean carnival in Bordeaux.

 

Est-ce que la France est complètement mélangée avec l’intégration de toutes personnes diverses qui habitent là, comme un cassoulet avec des ingrédients différents? Ou est-ce que c’est plus comme une quiche, ou il existe les poches des goûts différentes, qui ne sont pas vraiment intégrées? Ça dépend. Quand j’ai visité Bordeaux pour le carnaval caraïbe, nous avons rencontré beaucoup des gens divers. Il y avait des Français, des Africains, des Français africains, des Anglais, des Espagnols, des Arabes et beaucoup plus, tous qui adorent la musique caraïbe, comme moi. Cependant, c’était la première fois que j’ai observé l’intégration complète des gens. En général, à Toulouse, c’est plus comme une quiche. Même qu’il y a des communautés minorités, les Françaises sont la majorité, et il n’existe pas l’intégration complète, en particulière dans les quartiers résidentiels. J’ai vu les rues qui sont uniquement françaises, et les rues qui sont uniquement arabes, où tous les signes sont en arabe. Il sera intéressant de voir si ces communautés deviennent plus intègres, comme les États-Unis, ou s’ils restent les mêmes.

 

February 26, 2015

Paris: Le coeur de la France?

Filed under: BLOG 5: Paris, La capitale contre la province? — hannah2 @ 11:03 pm

10389697_10206235066865246_2374258669246168757_n

 

Une vue de la pyramide du Louvre.

Après avoir visité Paris, mes idées de l’identité française ont changé beaucoup.  Il y a des choses que tout le monde pense de quand il pense de la France, par exemple: le Louvre, le Tour Eiffel, les croissants, les baguettes, etc.  C’est vrai que ces trucs sont une partie de l’identité française, mais, au même temps, Paris est une ville avec de nombreuses cultures différentes, et chaque culture a influencé l’identité française.  Ensuite, Paris est une ville qui n’est pas traditionnelle dans beaucoup des façons.  Un exemple de ce changement d’identité est la diversité de la nourriture et des gens.  J’ai mangé un croissant pour le petit déjeuner, la nourriture thaïlandais pour le déjeuner, la nourriture Maroc pour le dîner, et le gelato pour le dessert.  Par conséquent, Paris est un exemple de la mondialisation et la diversification, mais peut-être elle n’est pas un representation de la culture française traditionnelle et la province.  Ou, c’est possible que la définition de la culture française et traditionnelle a changé pour inclure ces nouvelles cultures.  C’est évident que à Toulouse, la diversification et l’influence est moins que à Paris, et c’est plus facile de trouver les petites boulangeries, les boucheries, et les poissonneries.  Cependant, l’influence des immigrés est évidents dans tous façons de la culture française, et il a changé la definition de “français”.

January 30, 2015

Journal interculturel 1

Filed under: JOURNAL INTERCULTUREL 1 — hannah2 @ 9:14 am

When I arrived in Toulouse, it became clear that the differences between the Toulouse culture and American culture is more than just a difference in language. I got out of the plane, and immediately I saw that the differences are things that are rooted in the culture. The ways in which the French speak, walk, eat, wear clothes, and talk of the reports were completely strange to me, an American who has not left his country very often. The shock was especially difficult at first because I had never lived in a different culture for a long time. I have lived in the United States for all my life, so I always thought that even if countries speak different languages, the developed world has lifestyles and similar values. I did not realize that the history of each country has changed the development of each culture.

The most shocking difference for me is that many French are much more direct and honest in all aspects of their lives. I began to notice the difference in the bus and the subway. The French foreign look openly. I noticed many times people watching me without shame, and they continue to look at me when I also sets look. At first it annoyed me too much, but after I got a little carried to the new culture, I began to realize that everyone is watching. In France, it ‘is not unpleasant to look at; it is a part of everyday life.

However, it is difficult for me to understand who is direct, and is rude. I had a very shocking experience. I was on the Boulevard de Strasbourg with a friend and we ate chocolatines in the street, something I’ve noticed that many French do. However, a man approached us and said, “Watch out girls! If you eat too much croissants, you’ll become big! “. With that, he came out as if nothing had happened. We were both very angry and hurt. When I got home my hosts I explained what happened to Mrs. White. She explained that it is not unusual for someone to say something very personal like that to a stranger, and that’s probably a joke. In addition, she explained that many French are more direct than Americans in their words and actions. Although I still think that this man was rude, I began to understand that the French say what they think of the most direct way possible. Yet I learned that the franchise is not necessarily the equivalent of rudeness. In fact, I realized that it’s easier to understand the language when people are more direct. It’s just a culture that does not believe in excess, especially in speech.

I think the difference in speech was shocking for me because in the United States, Americans are much less direct. We are always concerned about hurting the feelings of others and it is considered rude if it is direct. For example, in France no one is too shy to say that he can not understand my accent. It is not rude, it’s just honest and helpful. However, an American does not mean he does not understand because he does not want to embarrass anyone. Why is it that this is normal in France to watch foreign and say directly, but in the US it is completely forbidden? I want to find the answer during my semester in Toulouse.

January 29, 2015

Aux Montagnes: une vie près de la nature

Filed under: BLOG 4: Pyrénées — hannah2 @ 1:17 pm

10915318_10206015791343495_1069533809419216687_n 10952581_10206015791703504_7475042920044020342_n

 

Une petite vache à la fromagerie nous sommes visité aux Pyrénées.

La voyage aux Hautes-Pyrénées était un experience complètement unique à cause de la visite à la fromagerie.  Tous aspects de la visite était personnels.  Nous avons besoin de randonner à la fromagerie parce que les rues était trop étroit pour une voiture.  Pendant la randonnée, nous sommes passés des vielle églises et des petites fermes rurales, et nous étions entourés par le son des petites rivières qui viennent de la montagne.  Quand nous sommes arrivés, le propriétaire de la fromagerie nous a montré comment le fromage a été faite, ainsi que les animaux impliqués.  C’était fascinant parce que la fromage était crée par main, et pas produire en masse dans une usine.  Le propriétaire est quelqu’un qui travaille près des animaux qui provident le produit, donc il a un rapport direct avec le processus, les animaux et donc la nature.  C’est une vie qui met d’importance sur les produits naturels et délicieux.

Je suis Hannah

Filed under: BLOG 1: Qui suis-je? — hannah2 @ 12:45 pm

FullSizeRender

 

Bonjour!  Je m’appelle Hannah Therrien, et je viens de Boston, MA.  J’ai beaucoup des passions, notamment le danse, le Zumba, le skiing, et la nourriture.  J’étudie à Toulouse parce que je veux parler couramment en Français, et découvrir une culture qui complètement unique et différent de la culture américaine.  A Dickinson, je me spécialise dans les études internationales, avec une concentration dans les études de sécurité.   A Toulouse, je suis enregistrer à l’IEP, qui est l’institut science politique où j’apprends plus sur le droit de Union Europeéne, l’histoire des guerres mondiales, et la géographie de la France, et autre pays en Europe.  J’espère que mes études et mes experiences vont me donner une perspective plus vaste des relations internationales, donc je peux les appliqué dans ma vie et mon travaille pendant et après l’université.

Next Page »

WPMU Theme pack by WPMU-DEV.