Category Archives: 3 – Excursions

Excursion in the Hautes-Pyrénées

After having discovered the city of Toulouse and urban life for three weeks, Dickinson in France had a change of scenery for a weekend in the mountains in Louron Valley, located in the middle of the Pyrenees about 155 kilometers from Toulouse. Sharing a border with Spain, the Louron Valley offers pure, easy to breathe air and a silence and sense of calm that we don’t find in the city, and that puts us instantly at ease. However, despite the tranquillity in the mountain air, we had a jam-packed weekend full of activities.

 

We spent the weekend at the Mountain Center of Estarvielle, a small village of 30 habitants at 994 meters altitude. In the morning half of the group prepared the garbure, a typical soup of the Pyrenees made from tarbais beans, cauliflower, potatoes and duck and pork meat. In the meantime, the other half of the group tasted another regional speciality: cheese! The cheese-maker from the village of Mont showed us his farm, where he raises cows and sheep, and how to make cheese. After we all tasted the Pyrenees tome, a traditional cheese from the region.

L'église d'Estarvielle

The church in Estarvielle

 

 

Le fromager de Mont; Photo de Lauren Wachenfeld

The cheesemonger of Mont; Photo  Lauren Wachenfeld

 

 

 

 

 

SONY DSC

The cheesemonger explains the different cheeses produced in Mont.

SONY DSC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

With our guide we walked around the valley, enjoying the views of the Génos-Loudenvielle lake, a man-made lake built in the 1970s to attract tourism, and visiting the village of Loudenvielle, a slightly larger village of about 237 habitants, all the while trying to avoid being pegged by the snowballs launched between students.

Le lac de Génos-Loudenvielle; Photo de Claudia Vaughan

The Génos-Loudenvielle Lake; Photo Claudia Vaughan

Notre guide et le groupe.

The group and our guide.

SONY DSC

Attention!

Look out!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saturday evening we all enjoyed the garbure prepared earlier that day by our students, and after a hefty meal, relaxed around the fire playing cards and charades.

La garbure préparée par les étudiants.

The garbure the prepared Saturday morning.

SONY DSC

 

The next morning it was imperative to eat a good breakfast to be prepared for our hike in rackets, a typical mountain activity that requires lots of energy.

SONY DSC

Dickinson group Spring 2015

 

Photo de Lauren Wachenfeld

Photo Lauren Wachenfeld

Photo de Claudia Vaughan

Photo Claudia Vaughan

Photo de Claudia Vaughan

Photo  Claudia Vaughan

 

Conor, notre guide Michel, Gibson

Conor, our guide Michel, Gibson

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

To conclude our weekend, we made one last stop, this time to a honey farm in Bordères Louron, where the beekeeper showed us her 200 apiaries, where the bees live, and then explained to us the process of harvesting the honey.

L'apicultrice

The beekeeper

SONY DSC

Fromage et miel, quelle combinaison délicieuse !

Cheese and honey, what a delicious combination!

 

 

 

 

 

Photo de Claudia Vaughan

Photo de Claudia Vaughan

 

It goes without saying that during our trip we learned about, as well as participated in activities that are part of life in the Pyrenees. The students returned to Toulouse with their bags full of cheese and honey.

Ils étaient fatigués après notre week-end sportif ! Photo de Claudia Vaughan

They certainly were tired after our weekend in the mountains ! Photo Claudia Vaughan

Excursion dans les Hautes-Pyrénées

Après avoir découvert la ville de Toulouse et la vie urbaine pendant trois semaines, Dickinson en France a changé d’air en passant un week-end en montagne dans la Vallée du Louron, située au milieu des Pyrénées à 155 kilomètres de Toulouse. Partageant la frontière avec l’Espagne, la Vallée du Louron nous offre un air pur, facile à respirer et un silence et une tranquillité que nous ne trouvons pas dans la ville et qui nous met instantanément au calme. Néanmoins, nous avions prévu un week-end plein d’activités malgré la tranquillité dans l’air montagnard.

 

Nous avons passé le week-end au Centre de Montagne d’Estarvielle, un village de 30 habitants qui se situe à 994 m d’altitude.   Le matin la moitié du groupe a préparé la garbure, une soupe typique des Pyrénées à base de haricots tarbais, de choux, de pommes de terre et de viandes de canard et de porc. Entretemps, leurs camarades ont dégusté une autre spécialité gastronomique de la région : le fromage ! Le fromager du village de Mont nous a montré sa ferme où il élève des vaches et des brebis ainsi que comment on fabrique le fromage, et après nous a fait goûter la tome des Pyrénées, un fromage traditionnel de la région.

L'église d'Estarvielle

L’église d’Estarvielle

 

 

Le fromager de Mont; Photo de Lauren Wachenfeld

Le fromager de Mont; Photo de Lauren Wachenfeld

 

 

 

 

 

SONY DSC

Le fromager nous explique les différences entre les fromages fabriqués à Mont.

SONY DSC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec notre guide nous avons fait une petite randonnée dans la vallée, découvrant le lac de Génos-Loudenvielle, un lac artificiel construit dans les années soixante-dix pour attirer le tourisme, et le village de Loudenvielle, un village d’à peu près 237 habitants, tout en essayant d’esquiver les boules de neige lancées entre les étudiants.

Le lac de Génos-Loudenvielle; Photo de Claudia Vaughan

Le lac de Génos-Loudenvielle; Photo de Claudia Vaughan

Notre guide et le groupe.

Notre guide et le groupe.

SONY DSC

Attention!

 

Le soir nous avons mangé la garbure préparée par la moitié du groupe et après notre repas costaud et montagnard, nous nous sommes reposés au coin du feu, en jouant aux cartes et charades.

La garbure préparée par les étudiants.

La garbure préparée par les étudiants.

SONY DSC

 

Le lendemain il ne fallait pas rater le petit-déjeuner car nous avions prévu une randonnée en raquettes, une activité typique de la montagne qui requiert de l’énergie !

SONY DSC

Le groupe de Dickinson

 

Photo de Lauren Wachenfeld

Photo de Lauren Wachenfeld

Photo de Claudia Vaughan

Photo de Claudia Vaughan

Photo de Claudia Vaughan

Photo de Claudia Vaughan

 

Conor, notre guide Michel, Gibson

Conor, notre guide Michel, Gibson

 

Pour conclure le week-end nous avons effectué un dernier goûter à une miellerie à Bordères Louron, où l’apicultrice nous a montré ses 200 ruches, les boîtes où habitent les abeilles, et puis nous a expliqué le processus de récolte du miel.

L'apicultrice

L’apicultrice

SONY DSC

Fromage et miel, quelle combinaison délicieuse !

Fromage et miel, quelle combinaison délicieuse !

 

 

 

 

 

Photo de Claudia Vaughan

Photo de Claudia Vaughan

 

Il va sans dire que notre week-end en montagne a été aussi riche d’informations sur le terroir pyrénéen ainsi que d’activités sportives. Les étudiants sont retournés à Toulouse les sacs pleins de fromage et de miel.

Ils étaient fatigués après notre week-end sportif ! Photo de Claudia Vaughan

Ils étaient fatigués après notre week-end sportif ! Photo de Claudia Vaughan

Notre séjour à Paris : octobre 2014

Pendant les vacances de la Toussaint, les étudiants et l’équipe de Dickinson ont fait leurs valises et sont partis pour Paris pendant quatre jours, où heureusement nous avons été accueillis par le soleil et du beau temps pendant tout notre séjour.

C’était la première fois que la plupart des étudiants avait visité la capitale française, et nous leur avons fait découvert Paris à travers le théâtre, des lieux historiques importants, le patrimoine artistique et bien sûr la gastronomie parisienne.

Le mercredi soir nous avons pris le bateau-mouche pour voir quelques sites importants de la Ville lumière qui se situent au bord de la Seine.  Heureusement, il ne faisait pas trop frais ! P1040890

ATKINSÇa, c’est une photo de moi devant la base de la Tour Eiffel. J’ai pris cette photo la première nuit de notre séjour à Paris, durant la croisière en bateau mouche sur la Seine. J’ai choisi cette photo, parce que la Tour Eiffel est le symbole de Paris (et aussi parce que j’ai perdu la corde de mon appareil photo pendant les vacances et que je n’ai pas beaucoup d’autres photos). J’aimais bien Paris et tous ses sites et ses monuments- l’Hôtel de Ville, le Musée d’Orsay, la Saint-Chapelle, le Centre Pompidou, etc. Justement, j’ai beaucoup aimé notre visite au Centre Pompidou. Malheureusement, toutes mes photos du Centre sont sur mon appareil photo, mais c’était une expérience formidable. Je n’avais jamais passé du temps dans un grand musée d’art sans beaucoup d’autres personnes. Mais on avait une visite complètement privée! On pouvait écouter notre guide et regarder les œuvres sans déranger ou être dérangé par d’autres visiteurs. Pourtant, ce n’est pas juste le fait qu’on était seul dans le musée. J’adore les musées d’art, mais généralement, je préfère l’art impressionniste et expressionniste. Pourtant, les œuvres du Centre Pompidou sont très émouvantes. C’est impossible à expliquer pourquoi, mais j’ai trouvé que les œuvres disent quelque chose au public. Elles exigent qu’on réfléchisse. J’espère que j’aurai l’occasion de revenir au Centre Pompidou, mais, malheureusement, ma visite ne sera pas privée.

Juste après le bateau-mouche nous sommes allés à la Comédie Française pour voir une des pièces les connues de Molière, Le Tartuffe. Après nos étudiants étaient très fatigués et ils se sont couchés tôt pour se préparer pour le lendemain, qui était même plus chargé que notre premier jour !

photo

Le jeudi était consacré à l’histoire de Paris ; le matin nous avons visité le Musée Carnavalet, qui contient de nombreuses œuvres d’art illustrant l’évolution de la ville, où nous avons fait une visite du Paris haussmannien. L’après-midi nous avons visité l’Hôtel de Ville, lieu privilégié dans l’histoire de la ville.

P1040908

Le groupe au Musée Carnavalet

Musee carnavalet

Le Musée Carnavalet

Le Musée Carnavalet

 

 

 

 

 

 

 

 

La Salle des Fêtes à l'Hôtel de Ville

La Salle des Fêtes à l’Hôtel de Ville

Nous avons conclu nos visites guidées le vendredi matin au Centre Pompidou, où se trouve le Musée national d’art moderne.  Le Centre Pompidou est situé au cœur de Paris, mais dans un bâtiment qui correspond au XXème siècle. Là nous avons changé de thème en laissant l’histoire de Paris pour explorer l’art moderne et contemporain.

Centre Pompidou

Continuez à lire pour savoir comment les étudiants ont utilisé leur temps libre :

Jessica : Même si Toulouse est considérée comme une grande ville, elle n’est pas comparable à Paris, la plus grande ville de la France. J’habite près d’une grande ville en Californie et mon père habite directement au centre de Londres, mais je n’étais pas prête pour Paris. À mon avis le cœur de la ville d’amour, connue pour sa tour Eiffel, vit dans les musées. Il n’y a pas une pénurie de choses à faire et on risque d’être bouleversé par l’énormité. Pour mieux comprendre et apprécier la ville, il ne faut pas seulement visiter les aspects touristiques. L’Arc de Triomphe et la Tour Eiffel sont impressionnants, mais mes parties préférées du voyage restent les musées. Plus spécifiquement, le Musée d’Orsay et le Musée de Rodin me plaisent. Le Musée d’Orsay, situé dans une ancienne gare de Paris, présente l’art français de Monet, Manet, Degas et Van Gogh, pour ne citer que quelques-uns, qui date entre 1848 et 1915. Il y a aussi une horloge qui donne une vue de la Seine et remonte à la période quand la gare fonctionnait. Le Musée de Rodin, un autre musée sensationnel, contient une grande collection de sculptures et œuvres de Rodin. Les bâtiments eux-mêmes sont incroyables  et tellement beaux, sans parler des œuvres d’art.

 

Rodin

Les Jardins du Musée de Rodin

Horloge

Horloge au Musée d’Orsay

Horloge 2

Vue de Paris de l’horloge au Musée d’Orsay

Shelby : Pendant mon temps libre, j’ai découvert, avec des amis, Montmartre et le Jardin de Tuileries. Nous avons visité aussi le Musée d’Orsay et le Musée Rodin. J’aimais bien le Musée Rodin. Il était plus tranquille que les autres sites culturels et possède des œuvres très importantes et significatives de l’artiste. La visite s’est très bien passée et c’était une bonne façon de passer des vacances.  Shelby ROdin

 

 

 

 

 

Grace : Pendant notre séjour à Paris, j’ai fait la majorité de ma visite avec mon amie, Tatiana. L’excursion a été sa première visite à Paris, mais la quatrième pour moi. Donc, nous avons fait les choses plus touristiques (le Musée D’Orsay, le Château de Versailles, etc.), mais aussi un peu moins connues, comme l’église Sainte-Chapelle et une petite pause chez Ladurée pour les fameux macarons. Personnellement, j’aime les endroits moins touristiques – il n’y a pas beaucoup de monde et ils sont plus tranquilles. Néanmoins, nous avons visité l’Arc de Triomphe, et nous l’avons monté aussi ! Par hasard, nous avons vu une cérémonie militaire de la Toussaint au bas de l’Arc, et c’était vraiment émouvant. Alors, à la fin, une visite plus touristique pour moi était mon activité préférée !  L'Arc de Triomphe

Tatiana : Mon dernier voyage a été mon préféré : Paris, la Ville lumière. Pendant notre séjour, j’ai décidé de visiter le château de Versailles. Le train a pris à peu près trente minutes pour y arriver, mais quand j’ai vu le château pour la première fois, je savais pourquoi il était si connu; c’est énorme, orné, et couvert d’or. Pendant toute la visite du château et des jardins, je me demande pourquoi une famille pourrait avoir besoin d’autant d’espace. J’ai appris que chaque enfant avait traditionnellement ses propres appartements, qui comprenaient cinq chambres. J’étais étonnée que ces chambres, sauf la dernière, fussent ouvertes aux membres de la cour. Je comprends qu’ils voulaient échapper à la noblesse trop curieuse, mais j’étais également surprise quand j’ai vu les deux autres petits châteaux et le hameau dans les jardins. À mon avis, c’est un peu excessif, mais je veux assurément y retourner un jour!   

Le Château de Versailles

Le Château de Versailles

 

Notre dernière soirée à Paris le groupe de Dickinson a partagé un repas au Café des Musées. Nous avons dégusté des délices parisiens de saison.

 

 

Voici quelques dernières réflexions de nos étudiants sur le séjour :

Montmartre Greg : Mon voyage à Paris avec le programme de Dickinson a été rempli d’art, de bonne nourriture et de beaucoup d’aventure. En cinq jours, j’ai visité le Musée d’Orsay, le Centre Pompidou, le Jardin de Rodin et même le quartier de Montmartre. Pour moi, Paris me rappelait New York à cause de la quantité de la circulation, des touristes et des sites culturels. Heureusement, notre groupe a visité Paris pendant Halloween et je me suis déguisé en ours pour la soirée. C’était un déguisement qui a eu beaucoup de succès auprès des filles. De plus, j’ai vu un ami qui étudie l’art à Paris pour l’année. Ainsi, j’ai eu un voyage très réussi à Paris, mais il était trop cher pour le budget d’un étudiant, je préfère Toulouse !

Kristen : Paris – la ville d’amour est une source d’inspiration et d’art pour plusieurs pays, les Etats-Unis y compris. Les immeubles immenses et décoratifs, comme à la place de la Concorde, l’Hôtel de Ville, le Musée d’Orsay, etcetera, ont l’air de sortir de rêves et évoquent la grandeur de la cour. Mais, juxtaposés à cette splendeur sont les magasins de tourisme, qui vendent presque la même chose n’importe où dans la ville, et les vendeurs de crêpes qui ont des menus tout en anglais. Cette juxtaposition montre la tension culturelle entre le patrimoine français et le désir de profiter du tourisme. Cette tension peut expliquer pourquoi le stéréotype que les Français sont snobs persiste toujours aux Etats-Unis ; il est difficile pour un pays qui est fier de sa propre langue et culture de s’accommoder des étrangers. Actuellement, en sachant plus sur la culture française, il est très intéressant de voir comment une ancienne ville comme Paris peut garder sa propre culture en gagnant de l’argent des touristes. Il est fascinant aussi de voir comment les Français réagissent quand ils se rendent compte que cette Américaine peut parler le français !

KC Paris

Certes, nos étudiants (et les accompagnatrices, aussi) sont rentrés très fatigués à Toulouse, mais notre fatigue nous confirmait que nous avions tous profité au maximum de notre séjour à Paris.

Wine-tasting at Château Lastours – Jessica Sykes

My favorite part of our trip was the wine tasting at Château Lastours. The large quantity of stages in the process of making wine was evident during our guided tour. We saw the big barrels and the guide told us that he needs to measure the temperature and density of the liquid every day. In addition, I learned the different ways to make red wine and rosé. For red wine, you ferment the skin with the sugar and juices for several weeks or months. For rosé, you use the same grapes, but you leave it for only a few days so that the wine is weaker. Even though I live near Napa Valley and have been to vineyards multiple times, I had never learned this difference. The Château was beautiful and of course, the wine tasted amazing!

IMG_7164

Dégustation au Château Lastours – Jessica Sykes

Ma partie préférée de notre petit voyage était la dégustation au Château Lastours. La vaste quantité d’étapes dans le processus de faire du vin était évidente pendant notre visite guidée. On a vu les grands fûts et le guide nous avait dit qu’il faut vérifier la température et la densité du liquide chaque jour. De plus, j’ai appris la différence entre la manière de faire du vin rosé et du vin rouge. Pour le vin rouge, on ferme la peau avec le sucre et jus pour plusieurs semaines ou mois. Pour le vin rosé, on utilise les mêmes raisins, mais on les laisse pendant quelques jours pour que le vin soit plus faible. Bien que j’habite près de la vallée de Napa et je sois allée aux vignobles plusieurs fois, je n’avais jamais appris cette différence. Le Château était beau et bien sûr, le vin était extraordinaire !

IMG_7164

Our weekend in the Midi-Pyrénées – Samantha Mendoza-Ferguson

Every aspect of our excursion to the Midi-Pyrénées region was unique. We had the opportunity to see the city of Rodez, the charming town of Conques, and visit an amazing winery in Gaillac. We began the excursion with a trip to Rodez to see the Soulages Museum. Soulages’ work demonstrates the ways in which light emphasizes the form and effect of a painting. The importance of light was further emphasized by the stained glass windows in the abbey-church of Saint Foy which were made by Soulages. The town of Conques is characterized by its medieval architecture and rich history of pilgrimages. The architecture and environment of Conques creates a magical atmosphere where art and history are truly alive. I met many people who came from all around the world. The fact that we stayed at the housing for the people doing the pilgrimages and were allowed to share meals with them was very nice. The way in which nature and architecture work together adds a new level to the magic of the town. After, we went to Gaillac for a wine tasting where we learned the intricate process to make wine. This trip was a mixture of different cultural aspects of France from art, food, and history which are present today.

IMG_0297

Notre weekend en Midi-Pyrénées – Samantha Mendoza-Ferguson

Tous les aspects de l’excursion à la région Midi-Pyrénées étaient vraiment uniques. Nous avons eu l’occasion de voir Rodez, le village de Conques et un vignoble à Gaillac. Nous avons commencé l’excursion avec la ville de Rodez où nous avons visité le musée Soulages qui montre comment la lumière souligne la forme et l’effet d’un tableau. L’importance de la lumière était illuminée par les vitraux de l’abbatiale Sainte-Foy qui ont été construits par Soulages. Conques est caractérisé par l’architecture médiévale et l’histoire riche des pèlerinages. L’architecture et l’environnement de Conques créent une atmosphère magique où l’art est vivant. J’ai rencontré des gens qui viennent de partout dans le monde. Le fait que nous sommes restés dans un hébergement réservé aux pèlerins et nous avons pu partager les repas avec eux était très sympathique. La façon dont la nature et l’architecture de Conques se correspondent rend l’atmosphère encore plus magique. Ensuite, nous sommes allés à Gaillac pour faire une dégustation de vin où nous avons appris le processus complexe pour faire le vin. Cette excursion était un mélange des aspects différents de la culture française dès l’art, la nourriture et l’histoire qui sont évidents aujourd’hui.

IMG_0297

Modernity and Heritage – Kristen Cunningham

IMG_20140926_133214_915[2]

An aspect of France that I have always found to be interesting is the cultural tension between modernity and the patrimony. This tension is quite evident in the town of Conques, a small medieval town that has become a tourist destination. It is very strange, even for the tourists, to see souvenir stores selling Chinese-made goods between houses that were built in the fifteenth century. In the nearby town of Rodez, there is a church that represents this exchange between modern life and history; the stained-glass windows in this church are quite interesting because they are a combination of the typical style and the more modern style. This picture is an example of the more modern; the traditional stained-glass windows depict religious scenes and use a lot of colors while explaining the event. The modern style is very different as itdepicts blood molecules. It is strange to see the two different styles in the same church, but it is a good representation of France’s history living with the modernity.

La modernité et le patrimoine – Kristen Cunningham

IMG_20140926_133214_915[2]

Un aspect de la France que je trouve intéressant est la tension entre la modernité et l’histoire du patrimoine. Cette tension est très évidente à Conques, un village d’âge médiéval qui est devenu touristique. Il est très bizarre, même pour les touristes, de voir les magasins qui vendent les objets qui viennent de la Chine parmi les maisons qui étaient là depuis le quinzième siècle. Dans la ville de Rodez, qui est près de Conques, il y a une église qui peut représenter l’échange entre le moderne et l’historique ; les vitraux de cette église sont très intéressants parce qu’ils présentent une combinaison du style traditionnel et du style moderne. Celui-ci est un exemple du style plus moderne ; les vitraux traditionnels décrivent les scènes religieuses avec beaucoup de couleurs et leur but et d’expliquer un évènement. Le moderne est très différente en montrant des hémoglobines. Il est bizarre de regarder les deux styles dans la même église, mais c’est une bonne représentation de l’histoire de la France qui vive avec la modernité.

Lisle-sur-Tarn – Tatiana Veres

2014-09-27 16.07.58

During our busy weekend, we stopped at a winery in Lisle sur Tarn for a tour of the château and a wine tasting session. We met the wine maker, a very nice man, and he showed us around the winery where they actually make and store the wine. I was surprised by how much I learned. Did you know that rosé wine is like red, only they take out the skin earlier so it doesn’t get as much of the red dye? There’s a lot of chemistry that goes in to making wine that I never knew about before. I also liked this saying – You raise wine as you would raise a child. See, the batch of grapes is different each year so you have to prepare it differently each time. Just like with children, you need to adapt because each child learns and develops differently. The funny thing is – I’m still not a fan of the taste of wine!