Tout est relatif : La conception française du temps et de l’espace

– Jessamyn Biette

Il y a quelques semaines, j’ai eu une conversation avec mes hôtes à propos de mes projets de voyages pendant mon semestre à Toulouse. Je leur ai expliqué que je souhaitais aller à Londres, à Rome, aux châteaux de la Loire, à Paris, et aussi vers plusieurs autres destinations européennes. Ils m’ont dit que j’avais un programme ambitieux et cela nous a amenés à discuter des conceptions différentes du temps et de l’espace entre la France et les États-Unis.

En parlant de ce sujet, la mère de mon hôte m’a appris la phrase « tout est relatif. » C’est à dire que les conceptions différentes des deux pays sont dues à la taille des deux pays. La France est un pays très petit en comparaison avec les États-Unis. Par exemple, je viens de Boston, mais je vais à l’université en Pennsylvanie. Alors pour aller à l’université au début du semestre, je dois conduire pendant huit heures. Aux États-Unis, huit heures en voiture n’est pas trop long. Néanmoins en France, si l’on conduit pendant huit heures, nous pouvons arriver dans d’autres pays. Quand j’ai dit à mes hôtes que mon université n’était pas trop loin de chez moi, ils m’ont dit qu’en fait, si, selon la perspective Française, mon université est éloignée.

Ce phénomène est encore plus évident lorsque l’on parle aux étudiants européens que j’ai rencontrés à Toulouse. Pendant mes études, j’ai fait la connaissance d’étudiants italiens, allemands, et anglais entre autres. A un évènement organisé par ERASMUS (l’organisation des étudiants européens), j’ai demande à mes camarades européens s’ils allaient passer les fêtes d’hiver chez eux. Ils ont eu l’air étonné quand je leur ai posé la question. Pour eux, retourner chez eux pendant les vacances d’hiver était trop loin et trop cher. Pour moi, aller en Italie pour un weekend n’est ni loin ni cher.

En Europe, la proximité entre plusieurs pays, permet d’avoir accès à des cultures complètements différentes. Aux États-Unis, et plus particulièrement, en Pennsylvanie, nous devons dépenser beaucoup d’argent et passer beaucoup de temps dans les transports pour rencontrer de nouvelles cultures et de nouveaux styles de vie. De ce fait, aux États-Unis, la possibilité de voyager en Europe est une nouveauté, mais les Européens, par contre, sont habitués à être entourés par d’autres cultures, donc leur perception de l’espace est différente de celle des Américains.

 

This entry was posted in 1 - La Une en français, 2015-10/11. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published.