L’energie risqué?

Le 26 juin, nous sommes allés à Golfech pour la centrale nucléaire située en Midi- Pyrénées. Il faut compter une heure pour arriver là et Prof. Ngong nous a conduits.  Madame Valerie, la guide, nous a accueilli et nous a aidé à gagner nos cartes d’identité.

Ensuite, comme les autres visites, elle a donné une lecture sur l’histoire de la centrale nucléaire et trois circuits nécessaires pour produire de l’électricité. Le choix du site de Golfech a été fait par l’autorité directe de l’État. La centrale hydroélectrique était préexistante avant cette décision en 1972. La Garonne autour du site fournit assez de l’eau de refroidissement.

Après la présentation, Mme. Valerie nous a demandé à porter un casque. Nous avons franchi la sécurité qui ressemble à l’un a l’aéroport. Les bâtiments qui m’a impressionné le plus sont deux grands tours de refroidissement de 180 mètres de haut. Il représente le circuit de refroidissement qui émettent le vapeur d’eau dans l’air. Elle aussi nous a montré la salle des machines dans laquelle on peut voir la turbine, l’alternateur et le condenseur. C’est une zone non nucléaire. Le circuit secondaire se passe ici. Le circuit primaire est possédé dans le bâtiment réacteur qui est une zone nucléaire, donc nous ne sommes pas entrés là.

A la fin, nous avons visité l’ascenseur de poisson où j’ai vu des petites anguilles. Cela m’étonne, car je pense qu’il n’existe pas la connexion entre biodiversité et le site du central nucléaire. Ce system aide la migration des poissons à cause du barrage.

En génialement, j’aime cette excursion parce que elle est diversifiée. L’énergie nucléaire semble toujours dangereuse pour certaines personnes, mais actuellement il est mieux que ce que l’on pensait. Et une grande partie du monde compte sur lui.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *