La puissance de la critique politique

November 19, 2012
By


Sylvian Cyple, la journaliste pour Le Monde a des reproches très sévère d’Obama. Elle exprime son soucis à l’égard pour la classe moyenne américaine. En fait, elle met « les classes moyennes » entre parenthèses pour suggérer que cette classe sociale et économique n’existe plus parce qu’elle n’étais pas protégée. Elle constate que si Obama voulait aider ces citoyens, il l’aurait fait pendant son premier mandat. Cependant, Cypel croit que les mesures drastiques, comme celles de FDR, sont nécessaires pour les aider. De plus, elle pense que Obama a besoin d’être agressif avec les termes d’un accord sur la falaise budgétaire » éminent. Dans l’ensemble, elle n’a pas la même attitude optimiste que d’autres politologues. C’est dommage ! Mais, le titre de l’article, « Obama II : quel projet économique ? » indique que c’est une prédiction économiquement pour la plupart.
Bien que Ludovic Bassand, la journaliste pour estrepublican reconnaît la croissance économique sous la direction d’Obama, il a dit c’était une croissance lente. Bassand donne les lecteurs un « laundry list » des problèmes que le président doit donner son attention, comme « la guerre civile en Syrie[...], la position d’al-Qaïda, [...] et la concurrence économique avec la Chine ». Mais n’est-il pas juste de dire que les Français ont les objets similaires sur leur agenda? Ce n’est pas nécessaire pour les journalistes françaises d’être si critique. De plus, ce n’est pas la quantité de problèmes qui sont la plus importante, mais l’étendue de l’attention que le président doit donner pour résoudre chacun. C’est possible que je suis seulement une jeune américaine pleine d’espoir, mais j’ai la foi dans le président que les choses qu’Obama a besoin de faire sera fait !

2 Responses to La puissance de la critique politique

  1. langeka on November 19, 2012 at 2:42 am

    Oui, Brett je suis d’accord avec toi. Il est certain qu’il y a plein de problèmes qu’Obama doit résoudre, cependant, c’est vrai qu’ils sont les problèmes que tout les pays occidental ont.

  2. davisonk on November 19, 2012 at 4:55 am

    Souvent Barack Obama devrais faire les décisions difficiles, et il a beaucoup de travail à faire. Cependant, il ne faut pas revenir aux temps et décisions de FDR (mais FDR était bon pour le nation aussi…).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Tags