Un weekend étranger

par Olivia Boggiano-Peterson

Au bord du lac Saint-Ferréol

Au bord du lac Saint-Ferréol

Ce weekend, je suis sortie de la ville de Toulouse pour aller au lac de Saint-Ferréol. Ce lac est situé à côté de la petite ville Revel et à une distance d’à peu près une heure de Toulouse. J’ai fait cette sortie avec le groupe EIMA, qui est une organisation pour les étudiants étrangers de l’Université de Toulouse Jean Jaurès. J’ai appris depuis trois semaines ici que les Français adorent utiliser les acronymes, mais malheureusement j’ai oublié le vrai nom de EIMA. Malgré cela, j’ai passé un très bon weekend et j’ai rencontré beaucoup d’autres étudiants étrangers.

 

Nous sommes arrivés au lac samedi midi pour un pique-nique sur la plage. Il faisait froid avec beaucoup de nuages et la plage était plus rocheuse que sableuse, mais malgré tout nous nous sommes assis sur les galets et avons déjeuné. Lisa (une autre étudiante de Dickinson) était la seule personne sur cent étudiants qui avait apporté un couteau, donc, les gens ne cessaient pas de lui demander s’ils pouvaient l’emprunter. Par exemple, une étudiante allemande qui avait apporté un avocat et un melon entier pour son déjeuner, avait oublié quelque chose pour les couper. Alors, elle s’est approché de nous pour utiliser notre couteau et nous avons eu une conversation agréable avec elle au sujet du prix des avocats dans les différents pays.

 

Après le pique-nique, nous avons réalisé que le seul programme pour le reste de la journée était de passer du temps à la plage au soleil. Comme je l’ai déjà mentionné, il n’y avait pas de soleil, donc, ce programme n’était pas très agréable. Cependant, cette situation a été une chance pour nous de nous rapprocher d’un groupe d’Anglais qui étaient aussi perdu et frustrés que nous par le manque de structure (ce qui ne semblait pas déranger les Français). Après cela, nous avons fait un jeu pour apprendre les noms des autres étudiants. C’était le type de jeu que personne n’aime parce qu’il faut annoncer son nom et donner un exemple d’une activité que tu aimes, mais même si c’était embarrassant, tout le monde a ri.

 

La partie du weekend la plus amusante était la soirée de samedi. C’était encore bizarre pour moi que l’université puisse servir de l’alcool et quand j’ai dit aux étudiants d’autres pays qu’on devait avoir vingt-et-un ans pour boire de l’alcool aux États-Unis, ils ont ri. La soirée était vraiment une fête où on a dansé pendant une grande partie de la nuit. Le dimanche il faisait meilleur et même si j’étais très fatiguée, j’ai fait du pédalo avec les autres étudiants. Il faisait trop froid pour moi, mais beaucoup de gens (la plupart étaient des Canadiens et des Européens du nord) ont mis leurs maillots de bain et ont passé du temps au soleil. J’ai bien aimé rencontrer les étudiants qui viennent du monde entier et je me sens rassurée qu’il y ait d’autres personnes qui soient nerveuses de commencer les cours à l’Université de Toulouse, comme moi.

This entry was posted in 1 - La Une en Français, 2015-09. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *